Running, Trail, Fitness
 

Unchain : lacets élastiques et fixes



 

A l’approche de la saison de triathlon, je commence à regarder mes chronos : je fais des simulations sur une journée avec des entrainements triday, je me focalise actuellement principalement sur la distance olympique ou distance M (1500 m de natation, 40 km de vélo et 10 km de course à pied) et je vais tenter une distance un peu plus longue au mois de septembre.

Cela fait un moment que je n’ai pas travaillé vraiment mes transitions de triathlon mais je vais m’y remettre sans doute pendant l’été pour essayer de grappiller quelques précieuses secondes.

Dans cette quête, le fait de changer de chaussures entre le vélo et la course à pied, coûte cher. Surtout qu’après la natation et le vélo, on est plus forcément très lucide pour être rapide et précis.

Je me suis donc penché sur les lacets avec un système de laçage qui devraient me permettre de gagner du temps.

lacets chaussures running

Voilà un système de laçage tout à fait classique. Vous avez remarqué que j’ai choisi les chaussures adidas ultraboost avec un mesh tricoté et légèrement extensible. Ensuite je souhaite installer les lacets Unchain pour ne plus avoir à faire les noeuds.

Installer les lacets Unchain

Lacets Unchain

En général, l’installation des lacets élastiques est assez compliqué. Je pense en particulier aux lacets Xtenex : assez efficace mais avec le système de noeud c’est assez difficile de trouver les bons espacements.

Avec les lacets Unchain, c’est beaucoup plus simple : j’ai obtenu le serrage optimal sur les 2 chaussures du premier coup. Ils s’installent comme des lacets standards et vous jouez avec la grosse section du lacets et sa rugosité pour le bloquer à la bonne longueur. Les adidas ultraboost sont très pratiques pour ça car les oeillets sont en plastique dur et la taille des trous est parfaitement ajustées.

Pour le triathlon ?

Enfilage, retrait,… tout se passe bien. En prenant la languette et le renfort arrière, chacun dans une main, la chaussure s’enfile parfaitement (à condition d’avoir bien réglé le lacet).

Je vous conseille de passer la chaussure à votre pied à chaque ligne pour vérifier le serrage. Il ne faut pas non plus que votre pied soit trop serré.

Une fois les réglages faits, il ne reste plus qu’à courir. Le maintien est très bon et on retrouve la même sensation que sur un serrage classique (Si on a bien fait l’installation).

Voilà une petite manipulation qui devrait me permettre de gagner quelques secondes lors de mes transitions.

Laisser une réponse