Running, Trail, Fitness
 

Plus que 8 semaines…

Manu


 

La première grosse échéance de l’année 2024 approche, il reste 8 semaines avant cette grade première : le marathon de JO de Paris 2024 sera aussi ouvert aux amateurs. Le matin du 10 aout 2024, les hommes se lanceront sur le parcours olympique du marathon le samedi matin et les femmes le dimanche matin du 11 aout 2024.

Dans la nuit du 10 au 11 août 2024, le parcours sera ouvert à 20024 amateurs. Nous étions près de 400000 coureurs à avoir tout essayé pour participer à ce marathon unique. Je fais partie des chanceux qui seront au départ de cet événement planétaire.

A l’approche de l’événement et après les derniers tirages au sort, on en sait de plus en plus sur ceux qui seront au départ : 110 nationalités différentes et un un âge moyen de 38 ans (ce qui est l’âge moyen des marathoniens sur le marathon de Paris) mais c’est un âge qui baisse d’année en année puisqu’il était au dessus de 40 ans, il y a quelques années.

Autre révélation et sans doute l’une des plus attendues : la médaille. Orange propose une superbe médaille très graphique avec des 2 et des 4 imbriqués les un dans les autres (24 pour l’année et 42 pour le marathon). elle semble massive (150 grammes) avec une belle matière : personnellement je la trouve superbe.

A 8 semaines de l’événement, il est temps de faire le premier bilan après 4 semaines d’entrainements puisque je suis une préparation sur 12 semaines et je suis accompagné par Greg pour me permettre de gérer au mieux l’enchainement : Marathon pour tous et Marathon de Chicago.

4 semaines de préparation

Après un test VMA basé sur la méthode demi-cooper, Greg m’a proposé un premier bloc de 4 semaines avec 4 séances par semaine. Mais il m’avait bien caché que certaines séances seraient complétées par de la musculation en poids de corps et du gainage… Tout ce que j’aime mais surtout tout ce que je ne fais jamais. Cela sera donc un bon test pour voir l’effet positif dont je n’ai sans doute jamais profiter.

La première semaine s’est très bien passée, j’étais très bien parti mais j’ai été malade dès le début de la deuxième semaine : toux et fatigue. J’ai été obligé de mettre en pause l’entrainement sur cette semaine. Je n’aurais pas pu tenir les allures et j’aurais sans doute créé de la sur-fatigue. Greg m’a conseillé, si possible, de reprendre sur la troisième semaine en étant pas forcément très exigeant sur les allures à suivre.

J’ai effectivement pu faire toutes les séances de la troisième semaine mais j’étais un peu limite sur quelques allures alors que je les respectais sans souci lors de la première semaine. J’ai également fini la semaine avec quelques courbatures.

Si j’arrive en général à aller faire un footing tous les jours sans souci quand je n’ai pas d’objectif. Il faut avouer que je n’hésite à prendre mon jour de repos quand il est proposé sur cette préparation car chaque séance laisse des traces.

La dernière semaine m’a permis de confirmer que la forme était bien de retour et j’ai eu de bonnes sensations aussi si les hautes intensités que sur les sorties plus longues.

La configuration n’est pas idéale mais j’ai l’impression d’avoir limité les dégâts. C’est toujours le plus compliqué dans une préparation : arriver le jour de l’épreuve sans blessure et en étant en forme.

A suivre…

Laisser une réponse