Running, Trail, Fitness
 

AlpinerX d’Alpina : les montres suisses en approche



 

L’horlogerie suisse est une référence depuis le 19ème siècle : qualité, précision et fiabilité. Au début de l’année 2018, la marque suisse Alpina se tourne vers la communauté KickStarter pour lancer un nouveau produit, un campagne sans doute plus tournée vers le marketing que l’aspect financier pour lever des fonds. Le but de cette campagne tester le marché pour voir si un horloger suisse peut lancer une montre connectée. Trouver un compromis entre la modernité d’une montre connectée et le design et la qualité d’une montre suisse. Le challenge est tentant : conserver l’aspect d’une montre à aiguilles à la modernité d’une montre bourrée de capteurs. La campagne va largement fonctionner puisque près de 2800 contributeurs ont donné 1,5 millions de francs suisses.

Pas de comparables

Difficile de trouver un équivalent à l’AlpinerX tellement elle se trouve à l’intersection de 2 mondes, une alliance entre modernité et héritage. Loin d’une montre chronomètre suisse classique à aiguilles car elle suit votre activité et votre sommeil au quotidien mais loin aussi d’une montre qui propose l’allure instantanée et toutes les métriques d’une montre de coureurs ou de traileurs. Mais ce premier pas d’une marque suisse vers la montre connectée peut donner une idée de l’avenir, les horlogers suisses vont peut être progressivement apporter une touche de modernité sans pour autant renier leurs savoir-faire.

Montre connectée

L’AlpineRX avec son look de montre à aiguilles possèdent toutes les spécificités d’une montre connectée avec une multitude de capteurs. L’interface utilisateur limité à un cadran avec 2 aiguilles et un écran avec une multitude d’afficheurs à segments (largement utilisés sur les montre à quartz). Une façon de garder le look d’une vraie montre sans utiliser un écran qui deviendra finalement la plupart du temps noir pour conserver un maximum d’autonomie. Les aiguilles sont mises en mouvement en fonction de la fonction choisie et si nécessaire. Vous retrouvez tout ce qu’on peut trouver sur une montre connectée moderne : capteur de mouvements, capteur de pression, capteur de température, boussole mais aussi un capteur UV ce qui va vous permettre d’avoir un suivi d’activité, du sommeil,… La montre se synchronise en bluetooth avec votre smartphone via l’application AlpinerX

Autonomie sans précédent

L’énorme avantage de l’AlpinerX est son autonomie. Malgré des interactions avec le smartphone très régulières, inutile de recharger sans cesse la montre. L’autonomie annoncée est de 2 ans… Quand certaines montres ont besoin d’être rechargée tous les jours, cela parait surréaliste mais pourtant si l’on revient quelques années en arrière, on ne rechargeait pas une montre, on changeait la pile tous les 3 / 4 ans. C’est le cas de l’AlpinerX, des fonctionnalités calibrées en conséquence. La puce GPS utilisée sera celle du smartphone économisant ainsi des calculs très gourmands sur le processeur de la montre.

Dépendante au smartphone

Comme vous l’avez compris, l’AlpinerX a des nombreux avantages mais aussi quelques limitations, c’est un choix assumé. Il faut voir cette montre comme une évolution d’une montre à quartz, elle interagit avec le smartphone. Cela permet, par exemple, de faire des mises à jour du logiciel interne.

Le système de notifications est intéressant car il permet de filtrer les notifications que vous souhaitez recevoir. Les notifications sont limitées à quelques applications car il faut convertir la notification en des éléments lisibles sur l’écran.

On retrouve sur l’application AlpinerX toutes les informations sur votre activité. Bien sûr on est loin de tout ce que l’on peut trouver sur une Garmin Fenix 5X plus mais il faut prendre en compte cette approche différente.

Bien sûr, nous avons l’habitude de parler des dernières montres de sport, des petits bijoux d’électronique, l’AlpinerX ne peut pas concurrencer avec une Garmin Fenix ou une Polar Vantage mais elle représente l’évolution d’une marque historique de l’horlogerie suisse.

   

Laisser une réponse