Running, Trail, Fitness
 

Marathon de Londres 2018 : Top du top



 

Le 22 avril 2018 sera sans doute un jour à marquer d’une pierre blanche, encore une fois les organisateurs du marathon de Londres ont mis en place un plateau de rêve avec trois des meilleurs athlètes de fond du moment. En plus, je ne parle que des têtes d’affiche. Nous retrouverons bien sûr Daniel Wanjiru, le vainqueur surprise de l’édition 2017 mais surtout les deux stars du marathon : Eliode Kipchoge et Kenenisa Bekele. Chez les hommes, 2 coureurs ont déjà couru en moins de 2h04 et 8 en moins de 2h06, une densité extraordinaire même à ce niveau.

Bekele pense sans doute monter sur la première marche cette année après avoir été respectivement troisième en 2016 et second en 2017. Est-ce que 2018 sera une bonne année pour le marathon ? Sans doute vu le départ que la saison a pris à Dubai tout récemment avec une grosse bagarre entre 6 athlètes sur les derniers kilomètres (Marathon avec le plus d’athlètes sous les 2h05). Il sera accompagné par la star anglaise que tout le monde voudrait voir gagner le marathon de Londres : Mo Farah. Si Kenenisa a confirmé sur la route sont statut de super star du marathon avec une victoire à Paris, une victoire à Berlin et deux podiums à Londres. Mo Farah n’a pour l’instant pas confirmé sur la route ses performances sur piste. Cependant, 2018 est la première saison où  il se consacrera à 100% au marathon (pas de saison sur piste pour lui) avec son nouvel entraineur : Gary Lough (entraineur et mari de Paula Radcliffe).

Chez les femmes, tous les yeux seront rivés sur l’immense championne : Mary Keitany. La kenyanne a un palmarès qui commence a devenir conséquent puisqu’elle a gagné 3 fois le marathon de Londres et fois le marathon de New-York. A 36 ans, elle semble avoir atteint une forme olympique l’an dernier en gagnant le marathon de Londres en 2h17m01s. Même si elle est à plus d’une minute trente du record de Paula Radcliffe, c’est tout de même la deuxième performance de tous les temps et la plus rapide si l’on considère que Paula était accompagnée par un homme lors de son record.

Une belle course en perspective mais cela reste une course d’un jour et les athlètes ne seront pas forcément tous prêt le jour J, c’est la dur loi du marathon.

Laisser une réponse