Running, Trail, Fitness
 

Quelques conseils pour le marathon de New-york



 

Tous les coureurs rêvent de le courir un jour, c’est sans aucun doute le marathon le mieux organisé au monde. J’ai eu la chance de le courir il y a un peu plus d’un an et je vous propose de vous donner quelques conseils pour que cette expérience reste inoubliable.

l’inscription au marathon de New-York

Il y a plusieurs méthodes pour s’inscrire, soit vous participez à la loterie directement sur le site du marathon de New-york, soit vous passez par une agence accréditée qui vous vend un package complet (vol, hôtel et dossard).

Le plus simple c’est de passer par une agence, si vous n’êtes pas habitué à voyager, à réserver des hôtels en ligne, à prendre vos billets d’avion c’est la méthode la plus simple. Vous serez gérer par un représentant de l’agence qui vous accompagnera au retrait des dossards et sur le départ de la course. Vous serez avec un groupe de français. C’est l’occasion de nouer des amitiés autour d’une expérience commune.

Si vous êtes un baroudeur, si vous êtes habitué à gérer vos voyages en ligne, si vous parlez couramment en anglais, vous pouvez tenter la loterie mais vous n’êtes pas sûr de pouvoir courir alors qu’avec une agence c’est le marathon à coup sûr. Les agences ont un quota de dossard et elles vendent les voyages autour. Attention il faudra tout de même aller sur le site d’inscription en anglais pour remplir les données relatives à la course avec un code que votre agence vous aura fourni.

Les formalités douanières

Pour aller aux Etats-unis, il vous faudra un passeport valable 6 mois après votre retour en France. Il vous faudra également faire une demande de formulaire ESTA. De mémoire, cela coute 14$ sur le site internet du gouvernement, certaines agences s’occupent de cette formalité pour vous. Dans tous les cas, vérifiez bien que vous aurez la validation de votre ESTA avant le départ, il sera vérifié par les douanes américaines à la sortie de l’avion.

Quand vous entrez sur le sol américain, vous serez interrogé par un douanier américain. il vous posera quelques questions simples en anglais. Si vous n’êtes pas anglophone, faites vous aider par un accompagnant. Il vous prendra également en photo et enregistrera vos empreintes digitales. Restez sérieux pendant cette procédure si vous ne voulez pas perdre du temps inutilement.

Retrait des dossards

Rien de très original par rapport aux grandes courses françaises, vous aurez le droit au merchandising XXL à l’américaine mais en dehors des sponsors de l’événement, il n’y a que des petits stands. Si vous êtes déjà allé à la running expo à Paris, vous serez un peu déçu, l’exposition n’a rien d’exceptionnelle.

Petit footing à central park

Après le voyage, je vous conseille d’aller faire un petit footing très très tranquille à Central Park. Cela vous permettra d’activer une peu la circulation sanguine dans les jambes (la position statique assise dans l’avion n’étant pas la meilleure méthode pour se préparer à un marathon) et de vous mettre dans le bain. L’occasion de faire des rencontres avec d’autres coureurs.

Avant la course

Vous allez devoir vous levez très tôt et vous rendre sur la cinquième avenue pour prendre l’un des bus qui se rend vers Staten Island. L’autre possibilité est d’aller prendre un Ferry au sud de Manhattan.

Pensez à vous habillez chaudement pour patienter avant l’heure de votre départ sur Staten Island. Peu avant le départ, vous pourrez déposer votre sac coureur à l’un des camions UPS qui les ramèneront à l’arrivée.

Vous pouvez également prendre des vieux habits que vous jetterez juste après le départ dans des caisses. Ils seront lavés, triés et distribués à des oeuvres de charités.

Pendant la course

Qui dit marathon, dit chronomètre mais n’hésitez pas à lâcher quelques minutes pour profiter de l’ambiance. Il y a des millions d’américains sur le bord du parcours qui vous encouragent, qui vous nourrissent,… c’est tout simplement incroyable.

Au niveau des ravitaillements, vous aurez de l’eau et la boisson isotonique tous les miles (1 mile = 1,6 kilomètres). Les boissons sont servis dans des gobelets en carton et ils sont généralement remplis à moitié. Je vous conseille de plier le gobelet pour boire le contenu plus facilement.

Pensez à prendre vos ravitaillements solides et vos gels sur vous car il n’y a quasiment rien d’officiel sur le parcours (si ce n’est au 20ème miles).

Le parcours est relativement plat cependant il faut passer les rivières et les ponts sont immenses ce qui donnent des beaux faux-plats montants. Sachez également qu’entre le moment où vous arrivez à Central Park et l’arrivée, il y a presque 6 kilomètres et c’est aussi un peu vallonné.

Après la course

Récupérez votre médaille et surtout votre poncho (une grande cap imperméable doublée en polaire, n’oubliez pas de la demander lors de votre inscription). Restaurez-vous et dites vous que l’effort n’est pas fini car vous allez marcher pour sortir de la zone d’arrivée et retourner à votre hôtel ou à la station de métro la plus proche.

Pensez à prendre quelques dollars dans votre poche et faites vous un petit plaisir comme un hotdog typiquement new-yorkais acheté à un marchand ambulant.

Après vous pouvez, déambulez dans les rues et dans les magasins, vous serez féliciter par la plupart des new-yorkais.

Profitez de ce moment exceptionnel dans la vie d’un coureur.

Un commentaire sur “Quelques conseils pour le marathon de New-york”


Posté par Laurent Calimas Le 11 août 2019 à 14:51

Bonjour,
Merci pour toutes ces informations. Quelle agences avez vous choisie ?
Merci d’avance

Répondre


Laisser une réponse