Running, le choix du luxe



 

Quand les Asics Gel Kinsei 4 sont sorties, suivies des Mizuno Prophecy au même prix, on vous a demandé ce que vous en pensiez sur la page Facebook de Wanarun… et là, les avis, vos réactions ont été violentes !

– C’est du vol, les chaussures sont fabriquées pour beaucoup moins par des ouvriers sous-payés.
– C’est prendre les gens pour des imbéciles en leur faisant croire que la technologie peut les aider, du pur marketing.
– et je ne vous parle pas des réactions des coureurs minimalistes…

Mon avis est totalement différent et il vaut ce qu’il vaut mais en tant qu’auteur sur Wanarun, j’avais envie de vous le donner. Je cours depuis deux ans mais je suis encore débutante. J’ai déjà essuyé une tendinite, j’ai démarré avec des mauvaises chaussures et j’ai eu mal au genou… car moi aussi je pensais que la course à pied c’était un peu : j’ai envie de courir, je mets n’importe quoi au pied et j’y vais… que nenni ! Enfin… ça, ça vaut si on veut courir 20 minutes par ci, par là, mais si on veut courir plus, plus vite, plus longtemps, il faut bien sûr s’équiper, s’équiper correctement pour se protéger !

Oui, le confort, et même le super confort, ça a un prix. C’est comme conduire en 4L ou Toyota Prius …
Oui, la qualité, et même la top qualité, ça a un prix. Quand ma machine à laver la vaisselle premier prix tombe en panne après un an alors qu’elle n’est plus sous garantie, je regrette de ne pas avoir investi dans une machine de meilleure qualité !

Donc oui, investir dans des chaussures de running de qualité cela peut être nécessaire. Quand j’ai couru des trails en Lafuma, que j’ai fini les pieds en sang avec des lacets qui ne tenaient pas en place, j’ai bien vu la différence après avoir couru en Adidas Riot, mes chouchou 4X4 tout terrain 🙂

Investir pour économiser, oui… Dernière remarque, après je vous laisse réagir et je suis sûre que tous les râleurs et râleuses bien connues vont réagir à ce sujet 😉 Les chaussures luxe ne sont sans doute pas si chères que cela si on compare leur usure très reative à des chaussures plus bas de gamme, les économies que nous ferons en médecin, ostéopathe, massage et pharmacie…

Encore une… un coureur minimaliste a posté que les Kinsei 4 étaient bling bling…. non mais vous avez vu la tête des 5VFF ? Si c’est pas pour faire se remarquer ces machins….

Développement durable… Enfin, concernant l’argument de sur-consommation, la critique faite aux coureurs qui changent de running comme de chemise, il faut arguer que les Prophecy sont fabriquées à base de tout nouveau matériaux à base d’huile végétale issue de l’énergie renouvelable ( le bio Pebax Rnew ). C’est donc une chaussure qui se veut éco conçue puisque fabriquée à partir d’éléments recyclés (bouteilles plastiques particulièrement), avec le premier amorti entièrement mécanique et écologique…
Alors, oui, c’est sans doute un argument écologique, c’est peut-être même du « greenwashing », je ne sais pas, Mizuno n’est peut être pas la première marque a utilisé des matériaux écologiques, mais j’y suis quand même sensible !

Maintenant, vous pouvez réagir 😉

19 commentaires sur “Running, le choix du luxe”


Posté par Girith Le 22 mai 2011 à 5:15

Ce que je ne comprend c’est la raison même de ce post, ha les marques ont besoins d’êtres défendues ? ha bon… quand à la raison de ces nouvelles gammes, l’évidence s’impose d’elle même, augmentation des marges, puisque le « luxe » en génère toujours plus

Répondre


Posté par runmygeek Le 22 mai 2011 à 8:43

LOL Bon alors c’est parti : – le confort : tu as des chaussures très confortables pour bien moins cher que ça : kinvara, chaussures de trails, en gros un peu tout et n’importe quoi à 100€ – la qualité : à part les dires de Mizuno, je ne vois pas comment tu peux juger la qualité d’une chaussure tant que tu n’as pas fait 500km avec, j’avais des asics hyper speed, elles ont duré 150km donc niveau qualité on repassera. – investir pour économiser : idem que l’argument précédent, pour le moment le seul investissement que j’ai fait qui dure ces mes vibram five fingers, elles en sont à 1000km et elles peuvent en refaire 1000 sans problème mais bon la on ne joue pas dans la même catégorie. On verra donc si tu économises en osthéo grâce à ces chaussures, dans ce cas ça vaudra le coup mais j’en doute, il n’y a pas de produit miracle en course à pied. – Eco responsable : un 1pt la c’est vrai que c’est toujours appréciable.

Répondre


Posté par VIRGINIE BATOCHE Le 22 mai 2011 à 8:56

Désolé mais je ne vois pas l’intérêt de se post !

Répondre


Posté par nicart Le 22 mai 2011 à 10:02

Casser les VFF comme ça, totalement ridicule et ça n’avance à rien. Par pour démonter le minimalisme, as-tu essayé? toi qui a essuyé des tendinites, as-tu lu Born To Run par exemple? Non parce que voir un article comme ça ça me révolte…

Répondre


Posté par imrama Le 22 mai 2011 à 10:31

Les chaussures de course à pied, c’est comme les chaussures pour femmes, c’est beau, on peut tout faire avec, sauf mettre un pied dedans… C’est chaussures minimalistes contre chaussures orthopédiques ! Bravo pour le post ! C’est certainement un des meilleurs plaidoyer que j’ai vu contre les marques et pour le minimalisme !

Répondre


Posté par Erwann Le 22 mai 2011 à 10:45

Me faire remarquer avec mes VFF ne me dérange pas, et encore, tout est relatif, 98% des personnes que je croise ne remarque rien. Je n’en dirais pas autant de ces chaussures type Robocop.

Répondre


Posté par imrama Le 22 mai 2011 à 10:59

Ces godasses sont super pour courir au parc municipal avec une montre GPS (pour pas se paumer autour de la mare aux canards) avec un bracelet power machin et une tenue respirante qui relargue de l’aloé vera. Et tout ça en respirant bien fort pour faire comprendre que c’est du sport à tous ceux qui vont moins vite que vous, c’est à dire ceux qui font pisser leurs chiens dans les pelouses ! VIVE LA FRIME ! La course à pied c’est avant tout du plaisir et si y’en a qui sont heureux comme ça, moi ça ne me gène pas ! Y’a de la place pour tous les égos…

Répondre


Posté par duflexis Le 22 mai 2011 à 11:38

pour des personnes ayant un poid de plus 80 kg

Répondre


Posté par maria Le 22 mai 2011 à 13:34

Bonjour, curieux ce post julie? l’important en course à pied , pour moi, car chacun y met l’importance qui lui appartient, enfin j’imagine,, c’est d’être bien dans ses baskets si je puis dire. Prendre du plaisir sans se faire mal pour pouvoir continuer à courir. Alors à chacun ses potions magiques!! du moments que ça marche ou plutôt que ça cour. Les normes qualité en matiere de choix de chaussure sont en rapport avec ce que chacun attend d’une paire de chaussure , les animaux courent sans chaussures curieux????? A+ sympatique conversation,

Répondre


Posté par fredbros Le 22 mai 2011 à 13:52

Eco-responsable ? Mizuno … Pour mémoire et pour rester dans les « grandes marques », Brooks est bien plus en avance dans le domaine avec les semelles entièrement biodégradables.

Répondre


Posté par julie Le 22 mai 2011 à 14:14

ben c’est déjà un très bon début !!

Répondre


Posté par stuffitts.fr Le 22 mai 2011 à 16:20

Eco responsable, c’est aussi être soucieux d’où et par qui on fait fabriquer les chaussures…. et là vaut mieux pas savoir par qui (enfants) certaines marques font fabriquer leurs chaussures. Le magazine Zatopek expliquait il y a peu que la meilleure chaussure de la gamme Asics était une chaussure milieu de gamme car peu transformer. C’est un peu se qui se passe dans le minimalisme. Mais chez les grandes marques running, c’est un peu comme dans l’automobile, des produits sont conçus différemment mais pour un même résultat, le seul changement est psychologique….le bien être peut être. Les grandes marques fabriquent car il y a un public qui achète….un public qui veut se démarquer. 200 euros c’est cher, très cher

Répondre


Posté par Justin Le 22 mai 2011 à 20:23

Je ne connais pas beaucoup Asics, mais du coté de Mizuno, je ne suis pas surpris. La marque japonaise a sortie la WAVE INFINITY il n’y a pas si longtemps. Présentée alors comme le modèle « ultime », elle faisait suite à la WAVE CREATION qui est d’ailleurs toujours au catalogue. Je repense au premier modèle AIR MAX de Nike, qui était lui aussi le modèle « ultime » de l’époque, sorti à environ 600 francs de l’époque, elle était vraiment très cher ! Cette chaussure était tellement nulle que Nike a du la réserver au sportswear. Elle a alors du crée la gamme BOWERMAN pour les coureurs qui courent « vraiment » pour clarifier les choses. Pourtant, la Nike AIR MAX, même si les coureurs l’ont rapidement abandonnée, a été un vrai succès commercial. Cela avait obligé Adidas a imaginer un concept concurrent, ils nous avait alors pondu les ADIDAS TORSION, avec la barre jaune en véritable KEVLAR dessous (pour ceux qui s’en souviennent). Chaussure évidemment présentée comme le modèle « ultime » qui justifiait une augmentation des tarifs, rapidement abandonnée, elle aussi.

Répondre


Posté par clem Le 22 mai 2011 à 21:53

Pour ce qui est du prix, il n’a rien à voir avec le coût de production, c’est purement marketing ! La prophesy est vendu 200 € chez nous et 200 $ aux USA… pourtant la parité Euro – Dollar n’est pas vraiment à l’ordre du jour. Tant qu’il y aura des fashion victimes pour se jeter dessus, on aura droit à la surenchère permanente.

Répondre


Posté par imrama Le 22 mai 2011 à 21:58

Espasoule en France (au pays Basque en fait) avait il y a de nombreuses années mis sur le marché les fameuses ESPADRILLES considérées à l’époque comme un modèle » ultime » pour le minimalisme ! Depuis dans ma campagne on voit des gars courir avec des round-ballers aux pieds !!! DINGUE !

Répondre


Posté par dan33 Le 22 mai 2011 à 22:19

Un bon article pour Voici, Gala, Paris Match ou Elle . Mais aucuns intérets pour Wanarun.

Répondre


Posté par Tester ses chaussures dans le magasin Le 23 mai 2011 à 22:01

[…] cet article va en écho d’un autre article et des commentaires lus ici chez Wanarun. If you enjoyed this article, please consider sharing it! […]

Répondre


Posté par Tarnax Le 24 mai 2011 à 14:47

Les articles « extrémistes » ne valent pas grand chose… honnêtement mis à part jeter un pavé dans la marre je ne vois pas l’intérêt. Je crois que c’est comme pour tout : « les goûts et les couleurs… » de là à essayer de nous faire avaler des couleuvres (du moins au pur et dur du minimalisme, barfoot running, et autres « born to runner ») autant essayer de convertir le pape à l’Islam 😉 Bref… comme souvent y’a que les c**s qui ne change pas d’avis. Perso MOI AVANT : je claquais un fric presque bête en chassure de càp pour profiter (naivement) des dernières innovations technologiques afin d’éviter les blessures etc. et je me blessais. MOI MAINTENANT : je claque moins, j’utilise des chaussures plus « dynamique » (semelle assez dure et fine) je cours parfois pied nu et je me blesse toujours mais drôlement moins qu’avant et surtout moins gravement. J’ai également changé ma technique de course en posant plutôt l’avant du pied en premier (presque obligé avec des semelles plus fine et moins « confortables »)… MOI DEMAIN : je regarde de + en + vers le barefoot assisté genre : VFF ou autre. J’ai des sensations nouvelles (presque sauvages) qui me plaisent lors de mes sessions pieds nus sur l’herbe 🙂 Je crois que les blessures sont liées à la manière dont on s’entraine, de la technique de course et surtout de ses gènes… certains sont fait pour ça, d’autres moins. Une chose est certaine les chaussures trop confortable ne rendent pas toujours service au coureur. Le ieux est encore de se faire sa propre idée en essayant différents type de chaussures, différentes technqiues de course et surtout en restant ouvert à tout !

Répondre


Posté par vad1973 Le 26 mai 2011 à 6:49

Voici un avis d’un technicien de la foulée http://www.runblogger.com/2011/05/mizuno-wave-prophecy-anti-minimalist.html Après, libre à chacun de s’essayer et d’assumer ses choix mais ce qui est rigolo c’est d’arriver à caser dans un même article une chaussure à 200 euros bourrée de technologies et le développement durable…

Répondre


Laisser une réponse