Marathon / IronMan : quelle est la course la plus dure ?



 

Si on vous posait la question, Que répondriez-vous naturellement ? Pour rappel, un Ironman c’est 3,8 km de natation, 180,2 km de vélo et un marathon. La réponse me semblait évidente : un ironman est plus dur puisqu’il contient un marathon… N’ayant jamais fait d’ironman, je ne peux pas répondre à la question mais il semblerait que la logique de cette réponse ne soit pas si évidente que ça…

C’est une évidence pour moi : je fais du triathlon, j’ai fait des marathons et je me dis qu’un jour je ferai un ironman… Alors forcément quand on a déjà fait un marathon et qu’on voit l’état dans lequel on se retrouve à la fin, je me demande toujours comment je pourrais enchainer la natation, le vélo et ensuite me lancer dans un marathon.

Et pourtant ils sont nombreux à dire l’inverse : le marathon sec et plus dur que le marathon ironman. Si ceux qui en ont fait l’expérience le disent, ils ont forcément plus raison que l’impression que l’on peut avoir.

L’argument principal est le niveau de fatigue : un marathon ironman se démarre avec un certain niveau de fatigue et forcément on va moins vite dès le départ. Sur un marathon sec, on s’est entrainé pour tenir un rythme précis c’est la préparation qui impose le rythme à la limite de la rupture alors que sur un ironman on voit moins vite.

Autre argument, le côté psychologique : en arrivant sur le marathon après le vélo et la natation, le triathlète a déjà fait les 2 premiers tiers de l’épreuve alors il sait que le plus dur est fait. Cette sensation est encore plus vrai quand on arrive sur les dernières kilomètres.

On peut lire tout un tas d’explication sur ce phénomène, il faut aussi avoir à l’esprit qu’une partie des triathlètes alternent course et marche pendant le marathon ironman.

Je ne sais pas quoi en penser, je pense que les athlètes qui courent l’ironman sont très rigoureux et très précis dans les phases d’entrainement d’un ironman, ce n’est pas à la portée de tout le monde. Des athlètes qui, quand ils ont couru un marathon sec, ont été à la limite de la rupture. Les personnes qui peuvent témoigner de cette différence sont déjà des athlètes hors norme. Alors difficile de les croire sur parole !

Il faudra sans doute essayer pour se rendre compte de cette différence… bon on va quand même réfléchir un peu avant d’y aller.

Un commentaire sur “Marathon / IronMan : quelle est la course la plus dure ?”


Posté par Daniel Marty Le 8 décembre 2017 à 7:56

Bonjour Emmanuel, Je suis peut-être un peu hors-sujet mais comment fais-tu pour préparer un Marathon? Plus concrètement en ce qui concerne l’allure spécifique?

Répondre


Laisser une réponse