Running, Trail, Fitness
 

UTMB 2018 : primes pour les athlètes



 

C’est une première pour cet événement de renommée internationale, si depuis de nombreuses années les meilleurs athlètes du monde viennent courir l’UTMB à leurs propres frais et uniquement pour le prestige d’ajouter cette course à leur CV de sportif, la direction de la course a décidé de donner des primes à ceux qui sauront vaincre l’un de ses parcours hors norme autour du Mont Blanc. Si l’UTMB jouit d’une visibilité exceptionnelle dans le milieu du trail, c’est sans doute pour ce territoire exceptionnel au coeur de 3 pays alpins et autour du toit de l’Europe. Mais l’organisation a su attirer les meilleurs et les meilleures. Un point d’orgue l’an dernier en 2017 avec la présence de 3 traileurs d’exception : François d’Haene, Kilian Jornet et Xavier Thévenard.

Comme d’autres courses de trail et après des années où l’UTMB n’a pas souhaité s’inscrire dans cette dynamique, il faut se rendre à l’évidence le statut d’athlète de haut niveau en trail n’est pas simple. Actuellement, les vrais professionnels sont rares dans le milieu, c’est la plupart du temps, les équipementiers qui peuvent se permettre de rémunérer quelques athlètes triés sur le volet.

Ces primes sont tout de même anecdotique quand on peut voir les primes d’engagement des grands marathons. Effectivement gagner l’UTMB (169 km et 10000 m de dénivelé positif), ne rapportera que 2000 Euros. Une goutte d’eau quand on sait la masse d’entrainements qu’il faut pour arriver à un tel niveau. Le montant total des primes de victoires est de 35 000 Euros pour l’ensemble des 4 courses. On parle bien de primes de victoires et non pas de primes d’engagement.

Si la plupart des traileurs pensent que les organisateurs de l’UTMB roulent sur l’or, je ne suis pas d’accord et je devais choisir entre organiser un marathon dans une grande ville ou organiser l’UTMB, mon choix serait vite fait. En effet, l’organisation de l’UTMB apporte de nombreuses contraintes qui vont fortement limiter les résultats financiers :

  • fortes limitations du nombre d’inscrits et donc du chiffre d’affaires lié à la vente des dossards
  • logistique très complexe et très couteuse
  • niveau de risque des coureurs très élevé
  • impact très fort de la météo (itinéraire de repli)
  • complexité de mise en place des tracés
  • durée de l’événement et mise en place des équipes sur le parcours
  • le coût de production des images pour retransmettre l’événement

C’est autant de coûts qui viennent s’ajouter et qui diminuent les résultats.

Si ces primes sont symboliques, elles restent dans les moyens des organisateurs et permettent de renforcer le statut des traileurs professionels et semi-professionnels.

Le détail des primes UTMB 2018 (parité hommes / femmes) :

OCC :

  • 1er : 900 Euros
  • 2ème : 600 Euros
  • 3ème : 400 Euros

CCC :

  • 1er : 1300 Euros
  • 2ème : 900 Euros
  • 3ème : 600 Euros
  • 4ème et 5ème : 400 Euros

TDS :

  • 1er : 1300 Euros
  • 2ème : 900 Euros
  • 3ème : 600 Euros
  • 4ème et 5ème : 400 Euros

UTMB :

  • 1er : 2000 Euros
  • 2ème : 1500 Euros
  • 3ème : 1000 Euros
  • 4ème et 5ème : 700 Euros
  • 6ème à 10ème : 500 Euros

 

 

 

 

Laisser une réponse