Running, Trail, Fitness
 

Eliud Kipchoge : le dieu du marathon



 

Eliud kipchogeSi le Kenya a donné naissance à de nombreux champions, Eliud Kipchoge fait partie de ceux qui resteront dans les mémoires et surtout dans les tablettes des records. Ce champion précoce fit parler de lui sur la piste mais c’est sur la route qu’il deviendra l’un des plus grands marathoniens de tous les temps. Comme la plupart des marathoniens, il a commencé sa carrière sur le cross et sur la piste.

Eliud Kipchoge en piste

En 2003, après avoir remporté les championnats du monde de cross junior, il fera sans doute sa plus belle course sur la piste au 5000 mètres des championnats du monde à Paris en 2003 avec deux énormes champions : Hicham El Gerrouj et Kenenisa Bekele. Bekele donne du rythme pour fatiguer El Gerrouj et demande à Kipchoge de le relayer mais cela ne suffira pas pour fatiguer le spécialiste marocain du 1500 m qui lancera une dernière accélération dont il a le secret dans le dernier kilomètre. Kipchoge résistera  et passera le marocain sur la ligne avec un dernier kilo en 2’24 ».

Après cette course mémorable, le jeune kenyan est promis à une bel avenir mais c’est sans compter un certain Kenenisa Bekele qui va truster les médailles d’or pendant plusieurs années. Il ne rééditera pas son exploit de Paris.

Passage sur Marathon

En 2013, il décide de passer sur marathon. Après un test sur semi-marathon, Eliud va progressivement devenir l’une des références de la distance. Il gagne le marathon d’Hambourg en avril. En septembre, il s’aligne pour la première fois sur le marathon de Berlin, qu’il terminera à une excellente deuxième dans un temps stratosphérique 2h04m05s mais c’était sans compter sur Wilson Kipsang qui battra le record du monde ce jour là en 2h03m23s. Ce jour-là, Eliud réalise la quatrième performance de tous les temps, un excellent chrono pour sa première année sur marathon.

Le temps de la canonisation

En 2014, il confirmera son potentiel sur marathon en remportant le semi-marathon de Barcelone en début d’année, le marathon de Rotterdam et Chicago. Mais les chronomètres ne sont pas encore là. A ce moment là, Eliud se concentre sur les courses. Si en 2014, il s’est aligné sur des courses plus accessibles, en 2015, il gagne Londres et surtout tente le record du monde sur le parcours très rapide du marathon de Berlin. Mais ce jour-là, les dieux ne sont pas avec lui, si il remporte la course haut la main c’est un problème de chaussures qui lui fait perdre les précieuses secondes qui l’éloigne du record. En effet, les semelles de propreté vont progressivement sortir de la chaussure. Une année incroyable tout de même avec la victoire sur 2 majors.

En 2016, il se concentre sur le marathon de jeux olympiques. L’occasion d’étoffer son palmarès avec une médaille d’or olympique après avoir encore une fois gagné le marathon de Londres. Et pourtant à Londres, le plateau est tout simplement exceptionnel avec  la présence de Kenenisa Bekele et Wilson Kipsang.

Après toutes ses victoires, Eliud s’intéresse au record. Avec son équipementier Nike, ils mettent en place le projet Breaking 2. L’idée est de mettre Eliud dans des conditions idéales pour faire le meilleur temps possible sur la distance du marathon : Circuit de formule 1 à Monza, études aérodynamiques, relais de lièvres, diététique,… il ne passera pas sous la barre mythique des 2 heures mais il établira un temps de référence sur la distance du marathon : 2h00m25s. Le record ne sera pas homologué car il ne remplit pas un certain nombre de conditions. En septembre 2017, il tente le record du monde sur le marathon de Berlin, il améliore son temps mais ne bat pas le record, les conditions météorologiques ne sont pas idéales puisque la pluie est l’invitée surprise de cette 44ème édition.

Depuis 2014, Eliud Kipchoge domine la discipline mais il lui manque le record. En 2018, il réédite la même année qu’en 2017 en s’alignant à Londres et à Berlin. Au mois d’avril, il remporte le marathon de Londres où il retrouve Kenenisa Bekele et la star anglaise Mo Farah. Mais il pense déjà à Berlin où il veut battre le record.

Ce dimanche 16 septembre 2018, Eliud confirme ce que tout le monde sait : il est le plus rapide sur marathon. Dans des conditions idéales et malgré des lièvres qui ont craqué plus tôt que prévu, Eliud est très loin des conditions qu’il avait à Monza pour le projet Breaking 2. Et pourtant, il va littéralement exploser le record en 2h01m39s.

Et après ?

En 5 ans, Eliud Kipchoge est devenu, sans aucun doute, le meilleur marathonien de tous les temps : Champion olympique, recordman du monde, victorieux sur les majors à plusieurs reprises, détenteur de la meilleur marque sur marathon,… Mais maintenant que va faire Eliud Kipchoge ? Les championnats du monde et les prochains jeux olympiques auront lieu à Tokyo. Eliud n’a jamais participé au marathon de New-York et il parait inconcevable pour un marathonien de son rang de ne pas l’accrocher à son palmarès. Mais peu importe quelque soit la suite de sa carrière, Eliud Kipchoge devrait rester dans les tablettes pendant un moment.

Et pourquoi pas un breaking 2 saison 2 ?

 

Laisser une réponse