Running, Trail, Fitness
 

Eliud Kipchoge va retenter de passer sous la barre des 2 heures



 

Inutile de vous présenter Eliud Kipchoge, c’est sans aucun doute le meilleur marathonien de tous les temps. Depuis quelques années, il s’est forgé un palmarès absolument hors normes quand on connait la difficulté de courir un marathon et surtout de répéter cet effort.

Le palmarès d’Eliud Kipchoge

Comme la plupart des grands marathoniens, Eliud Kipchoge a commencé par la piste (sur 5000m) et le cross (il a été champion du monde de cross junior en 2003). Mais en 2004 à Athènes (il a seulement 20 ans), il ne finit que troisième du 5000 m derrière deux stars des courses de fond : Hicham El Guerrouj (qui doublera avec le 1500m) et Kenenisa Bekele (qui gagnera également le 10 000m). Difficile d’exister derrière ces 2 stars planétaires.

Durant plusieurs années, il sera dans l’ombre des meilleurs : Mo Farah, Bernard Lagat,… mais il doit se contenter des accessits.

C’est en 2013, qui passera sur le route et sur les longues distances avec un certain succès comme au semi-marathon de Barcelone et au Marathon d’Hambourg. En septembre de la même année, il prend le départ du Marathon de Berlin et finira en 2h04m05s derrière le recordman du monde du jour Wilson Kipsang en 2h03m23s.

Depuis à chaque fois qu’il a pris le départ d’un marathon, il a fini premier. Depuis 2014, il a couru 10 marathons et il les a tous gagné… Londres, Berlin, Chicago, Rotterdam, Rio de Janeiro pour les jeux olympiques,… Bekele et Mo Farah sont désormais derrière lui. il possède 3 des 6 meilleurs temps sur marathon officiel.

Eliud Kipchoge
source : Facebook Ineos 1:59 Challenge

Au delà du record

En 2017 avec son sponsor Nike, il lance le projet Breaking 2. Dans des conditions idéales, il tente d’établir une marque intemporelle en passant sous les 2 heures : Voiture électrique qui le protègent du vent, plusieurs lièvres dans des positions aérodynamiques qui tournent régulièrement, le tout sur un circuit de formule 1 pour avoir une piste ultra-plate. Tout est étudié pour optimiser la performance. Malgré une fin de course hors norme, il « échouera » de quelques secondes en 2h00m25s…

Mais depuis la barre mythique des 2 heures est devenue une obsession pour le coureur. A Berlin en septembre dernier, il bat officiellement le record du monde en 2h01m39s et en avril dernier à Londres, il établit un nouveau record de l’épreuve en 2h02m37s.

Entre 2017 et 2018, il a gagné 2 minutes sur le parcours du marathon de Berlin. Il faut prendre en compte le fait que les conditions météorologiques étaient meilleures en 2018. Mais clairement il peut passer sous la barre des 2 heures dans des conditions idéales.

Nouveau challenge

Avec son partenaire (Ineos), qui est le nouveau sponsor de l’équipe de cyclisme Sky, il retente l’expérience d’un marathon dans des conditions idéales pour passer sous la barre des 2 heures.

Pour l’instant, pas d’informations supplémentaires, cela devrait se passer au mois d’octobre à Londres et à la différence de Monza, il y aura un public pour encourager. il faudra gagner au moins une seconde par miles pour atteindre le temps : 1h59m59s…

A suivre…

Laisser une réponse