Running, Trail, Fitness
 

Histoire de coureurs : Des foulées pour renaitre



 

Il y a des jours où répondre à un simple appel téléphonique peut changer le cours de la journée. Ce matin, c’est Jean-François qui m’a appelé. Quand je décroche une numéro que je ne connais pas, je sais qu’il peut se passer quelque chose : un ennui profond, une question d’un internaute qui a besoin de parler à un humain et parfois une véritable découverte. Quand Jean-François m’a appelé ce matin, j’ai été attendri par sa démarche: des excuses, des choses à dire, le temps qui défile,… J’ai senti qu’il voulait être concis mais qu’il avait plein de choses, il ne savait pas comment le dire au téléphone sans doute.

Jean-François m’a parlé rapidement de son livre, de sa vie et surtout de cette vie dont il a voulu parler dans son livre. L’histoire d’une vie compliquée qui le plonge dans l’univers de l’alcool. Alors que dans sa jeunesse, il a côtoyé des coureurs français de renom comme Jacky Boxberger (champion d’Europe du 1500 mètres et finaliste aux jeux olympiques de Mexico en 1968) ou Michel Bernard (Champion de France du 1500m, 5000m, 10000m mais aussi président de la FFA dans les années 80). Oui vous avez compris maintenant Jean-François a plus de 60 ans c’est un vétéran 3 et après une longue traversée du désert, il a décidé de reprendre la course à pied. Actuellement il court le semi-marathon en 1h30 et espère prochainement passer sous les 3 heures au marathon.

Comme il le dit, c’est le sport qui l’a sorti de l’alcoolisme et du tabac. Renaître en retrouvant sa passion d’adolescent pour la course à pied.

Le livre de Jean-François sera disponible début mars, vous pouvez le précommander sur Amazon

2 commentaires sur “Histoire de coureurs : Des foulées pour renaitre”


Posté par Jeandam Le 4 février 2018 à 9:39

Bonjour,
Un petit message pour Jean François.
Tu n’ es pas seul dans le combat que tu as mené contre l’alcool. Malheureusement de nombreux athlètes s’y retrouve confronté après leur carrière mais peux d’entre eux l’affiche ou le concède.
Je lirai ton livre car moi même J’ ai connu cette descente au enfers et la difficulté de s’en sortir.
Merci à wanarun pour l’info .
A très bientôt sur le bitume.
Jean Dam

Répondre


Posté par lajeunesse jean-françois Le 11 avril 2018 à 19:53

Jean Dam,
pardon de répondre si tard,je ne suis pas un grand spécialiste d’internet.je viens à l’instant de découvrir ton message.
Je pense que tu as raison,c’est difficile parfois de reconnaître ses faiblesses
Si un jour on se croise,cela sera avec plaisir que je discuterai avec toi
Bonne continuation et merci encore à Wanarun

Répondre


Laisser une réponse