Active Patch 4U : le secret des champions par les champions ?



 

C’est à la suite d’une invitation énigmatique reçue il y a quelques jours, que je me rends dans un restaurant près d’Annecy. C’est l’occasion de retrouver une partie du Team Salomon : Emelie, Kilian, François mais aussi Greg et Jean-Michel. Mais le sujet n’est pas Salomon… C’est au final Arnaud Tortel (Kiné – Osthéo qui suit le team Salomon) qui prend la parole. On ne sait toujours pas de quoi il est question mais le mystère se dévoile au fur et à mesure. Arnaud raconte l’histoire de ce nouveau produit : la recherche, la découverte, la mise au point, les expériences positives,… Le récit est fluide et passionné. Les acteurs de cette histoire sont les champions du Trail Running : Kilian, Anton, Anna, Tim,… Ces champions qui avalent les kilomètres (horizontal et vertical)… Chez qui la moindre blessure est souvent synonyme de saison ratée.

arnaud-tortel-presente-active-patch-4U

Après avoir raconté l’histoire, nous rentrons dans le vif du sujet : le fameux patch. Sous la forme d’un gros pansement, Arnaud a créé et tester sur un certain nombre d’athlètes un concept, que l’on peut qualifier de révolutionnaire. Le pansement est agrémenté d’une membrane (composé d’une trentaine d’oxydes) et qui agit comme un miroir à infrarouges. En collant le patch sur la peau, la membrane va renvoyer au corps les infrarouges directement au corps. Cela va permettre au corps de « stimuler les forces d’autoguérison »… Voilà pour une version simplifiée de la théorie, jusque là il n’est pas simple de se projeter dans l’utilisation  exacte de ces patchs…

Arnaud raconte ensuite les trois années de mise au point de ces patchs en relation avec de nombreux athlètes de haut niveau. Les athlètes cités sont convaincus des bienfaits de l’application des patchs. La question que l’ont peut donc se poser est la suivante « Effet placebo ou non ? »

L’équipe a donc fait réalisé une étude par un cabinet indépendant sur 110 personnes : 55 ont utilisés le patch avec la membrane, 55 un patch avec une fausse membrane (sans propriété réflective). Les résultats donnent une satisfaction de 96% pour les utilisateurs du patch.

A ce moment difficile de donner un avis précis, je ne peux qu’exposer les faits : un kiné passionné par sa trouvaille en collaboration avec un géo trouvetout, une technologie breveté, des athlètes convaincus, une étude qui donne d’excellents résultats… L’assistance n’est pas avare de questions sur cette surprenante découverte… et finalement pourquoi pas… C’est alors que je me rapproche d’Arnaud et je lui soumet un cas concret : ma douleur violente au poignet que je traine depuis 3 jours. Il m’ausculte, me sourit,… et sort de sa poche quelques patchs… il me les applique sur le poignet et sur le bras.

3 jours plus tard la douleur a largement diminué… A vous de vous faire votre idée.

Au delà de ce patch, la société va mettre en place des formations à destination des kinés pour qu’ils comprennent le principe et que vous puissiez trouver dans toute la France, des kinés susceptibles de vous guider dans leurs utilisations.

Vous trouverez toutes les informations complémentaires sur le site

 

 

 

 

 

 

Laisser une réponse