Running, Trail, Fitness
 

Les raisons qui montrent que vous êtes prêt pour un marathon



 

Nous sommes à seulement 14 jours du marathon de Paris, cela fait des semaines et des semaines que vous bravez le froid, la pluie, la neige, le vent et les pires conditions météorologiques de l’hiver pour être prêt le jour J. Vous vous rêvez comme sur cette photo tranquille au milieu des kenyans pour battre votre record personnel.

Voilà quelques raisons qui font que vous êtes prêt :

Vous déroulez les kilomètres sans aucune fatigue, la dernière sortie longue est sans doute la plus grisante. Vous courez prêt de 2 heures et pourtant vous finissez cette sortie avec la même fraicheur qu’une petite sortie tranquille.

Vous êtes devenu un vrai métronome, plus besoin d’avoir le nez sur la montre, vous arrivez à maintenir votre allure marathon quelque soit la distance. vous l’avez dans la jambe cela ne fait aucun doute. Maintenant il faudra ne pas se laisser influencer par la folie du départ et la grande descente qui vous amène jusqu’à la place de la concorde.

vous avez hâte d’y être : cela fait plusieurs mois que vous êtes inscrit. A chaque que vous consultez votre agenda, vous voyez que cette date clignote en rouge. Et clairement le temps ne passe pas assez vite.

vous venez de faire cette dernière sortie longue et vous vous dites que le plus dur est fait que dans deux semaines ça sera une autre paire de manche.

Vous regardez la météo à 15 jours sur votre smartphone environ 10 fois par jour. Alors que tout le reste de l’année, vous dites que la météo est fausse du jour au lendemain.

Vous avez préparé 5 tenues différentes pour le jour J en fonction de la température, en fonction de la pluie,…

En courant, vous vous imaginez déjà sur l’avenue Foch sur les derniers hectomètres, vous mettez vos dernières forces dans ces dernières foulées et vous levez les bras avant de vous écrouler dans les bras d’un inconnu.

Aucun doute, vous êtes prêt et ce 9 avril vous allez vous faire plaisir et vous serez fière de cette médaille comme jamais.

 

Laisser une réponse