Sport : le sentiment de plénitude et d’accomplissement



 

plenitude-sportiveLa vie se décompose en plusieurs vies : la famille, le travail, les loisirs. Chacune d’elle peut donner lieu à des objectifs, des déceptions, des dépassements,… Bien sûr, le sport a tout sa place dans cette recherche du meilleur dans sa vie. La course à pied est un très bonne exemple, la difficulté de l’endurance et la difficulté des courses permettent de se donner des objectifs croissants. Chaque étape donne lieu en amont à une préparation pour la réussite de l’objectif. La possibilité de l’échec voire l’échec lui même permet de renforcer la valeur de l’objectif. Plus la préparation est longue, plus l’objectif sera valorisé.

Le passage de la ligne d’arrivée après 6 mois de préparation et 42 kilomètres en courant, procure un sentiment qui permet à l’émotion de dépasser la fatigue. La satisfaction de la réussite permet de trouver une certaine plénitude personnelle.

En effet, aujourd’hui est un journée un peu spéciale pour moi. Comme certains le savent, mon sport premier est le Judo. Un sport que je pratique depuis que je suis jeune avec des périodes d’arrêt plus ou moins longues. Depuis quelques semaines, j’ai un peu diminué mes entrainements de course à pied pour me concentrer pleinement sur un objectif qui me tient à coeur depuis de nombreuses années : mon 2ème Dan de Judo sur lequel je travaille depuis près de 10 ans… Je vous rassure il ne faut pas dix ans pour passer un Dan mais les aléas de la vie ont fait que j’ai mis un peu plus de temps : blessures, enfants, travail,… J’avais également mis la priorité sur mon brevet d’entraineur il y a 4 ans à la place de ce 2ème Dan.

Depuis plusieurs mois j’ai travaillé sur cet objectif qui était devenu prioritaire pour moi. Après un échec au mois de juin, j’ai repris le travail avec encore plus de motivations mais encore plus de stress car l’échec est toujours possible. Aujourd’hui je me suis présenté à l’examen technique. Au delà du travail et de la préparation, cette notion d’examen renforce la difficulté par rapport à la course à pied où l’on reste seul face à son défi.

J’ai donc été ADMIS, ces cinq lettres sur une feuille, m’ont fait pensé à ce jour où j’ai passé la ligne d’arrivée de mon premier marathon.

Plus l’objectif est difficile à atteindre, plus le sentiment de plénitude et de fierté sera fort.  Dans un environnement social de plus en plus compliqué, le sport est un exutoire, il faut trouver des objectifs pour trouver ces petits moments de satisfaction.

Désolé pour ce petit moment de fierté personnelle mais les dernières semaines n’ont pas été faciles et forcément j’avais envie de partager ce moment extra-sportif avec vous.

Un commentaire sur “Sport : le sentiment de plénitude et d’accomplissement”


Posté par Mansuy Le 11 décembre 2016 à 16:41

Bravo Mister Wanarun! Et double bravo pour ton investissement au sein du club de Judo!

Répondre


Laisser une réponse