Savoir se reposer



 

reposLes courses, les entrainements, la vie professionnelle… on arrive fin juin et je sais pas vous mais moi je commence sérieusement à fatiguer. Il faut dire que cette année, j’ai décidé de passer mon brevet d’entraineur de judo et que ce n’est pas une mince affaire. Gérer le quotidien, les enfants, le travail, les entrainements, et rajouter en plus de tout ça des week-ends entiers à travailler la pédagogie sur le tatami. Alors des fois la séance de fractionné se transforme en petit footing tranquille car en ce moment améliorer ma vitesse ce n’est pas vraiment la priorité.

Plus qu’une semaine avant l’examen final et après un repos bien mérité, je fais déjà régulièrement sauté une séance de temps en temps pour me poser et ça fait un bien fou ! Je prends le temps durant lequel je devais m’entrainer pour me reposer, je me pose sur le canapé sans distraction (téléphone éloigné, ordinateur éteint, pas d’enfants dans le périmètre…) et je mets le réveil au cas où je m’endorme. Au final j’insère une session de repos dans mon programme hebdomadaire.

Méditation ? peut être j’essaye de me vider la tête et de me concentrer sur ma respiration. Forcément avec la fatigue du moment, je me suis endormi à chaque fois… la sieste du guerrier ! Cela fait plusieurs semaines que j’applique cela, rien n’est décidé à l’avance. j’ai le droit à un joker par semaine sur mon entrainement à utiliser sur une des séances de course à pied. C’est souvent le vendredi car je ne veux pas griller mon joker plus tôt dans le semaine de peur d’être fatigué en fin de semaine.

L’idéal serait de pouvoir faire ce petit repos en dehors des plages d’entrainement mais là ce n’est pas possible pour le moment. Mais je pense que je suis en train de devenir un adepte de la sieste mais il faut quand même se donner des règles strictes pour ne pas dériver : pas de téléphone, pas de livres, pas d’enfants,… le calme absolu et aucune distraction possible !

Allez j’y retourne 🙂

Laisser une réponse