Respirez tant que vous pouvez…



 

respirationL’hiver a eu raison de moi ! Une bonne bronchite vient de me terrasser sans prévenir avec une rapidité sans communes mesures. Du jour au lendemain, je me suis retrouvé avec de grosses difficultés pour respirer profondément. Autant dire que l’entrainement par temps froid est complétement proscris et d’ailleurs je suis bien incapable de faire quelques dizaines de mètres en courant. Mais voilà c’est un mauvais moment mais ça devrait passer dans quelques jours.

Alors forcément, je suis fatigué, de mauvaise humeur, mais il faut relativiser… je pense particulièrement aux enfants qui sont atteints de la mucoviscidose pour qui ce genre de sensations est quasi-permanente. Je pense aussi à tous ceux qui sont atteints de maladie des voies respiratoires.

Depuis que je suis malade, j’ai pu mesuré la difficulté de respirer avec des poumons diminués quand on a l’habitude de respirer à plein poumons, de faire tourner la machine à fond avec les baskets au pied ou lors des séances de natation.

Soyons humbles et heureux de vivre avec une santé excellente (modulo les petits aléas de l’hiver). Alors oui, je fais du sport, je m’entretiens, je mange sainement,… c’est peut être aussi pour ça que la médecine du travail m’a trouvé en pleine forme, la semaine dernière.

Profitons pleinement de nos capacités physiques que nous avons hérités et faisons le maximum pour les entretenir.

Laisser une réponse