Le boulet …



 

Ca y est, vous vous êtes décidé. Y a pas : pour réaliser votre rêve de runner le plus fou, vous allez vous inscrire dans un club pour bénéficier des conseils avisés d’un coach qui va vous emmener sur les sentiers de la gloire. Votre vie va changer. Plus de jog à 11 à l’heure le dimanche, enfin de vrais entraînements !

Vous fuyez évidemment les grosses structures, trop impersonnelles et vous prenez fièrement votre première licence FFA dans un petit club à l’ambiance famille. Votre matériel affûté – une vieille paire d’A* qui vous sert à tout y compris au jardinage, un T-shirt publicitaire du plus bel effet et votre bermuda de plage – vous vous rendez sereinement au premier entraînement. M…. ! Y en a 3 par semaine ! Waoh ! Ca va pas être facile. Rassurez-vous, l’excuse boulot, ça marche bien en semaine.

Evidemment tous les mecs se connaissent (y a pas de filles ?), se surnomment, se challengent … Oh, vous sentez que ça va pas être facile de trouver votre place. L’échauffement démarre. P….. ! Ils courent plus vite que votre vitesse maxi. C’est clair qu’à ce rythme là vous allez être échauffé grave.

Retour au stade (ouf !). Séance de fractionné. Why not ?. Des 200m. Ah enfin une distance qui vous permet de ne pas perdre de vue vos nouveaux camarades. Quoi que. Au bout du 4e, ils vous ont déjà pris un tour. Dur. Au 8e, il y en a en qui vous encourage en vous doublant pour la deuxième fois. C’est un peu démoralisant mais au moins c’est le début de l’intégration ! Vous êtes l’un des leurs. Enfin, presque.

Vous supporterez évidemment de nombreuses séances de cet acabit mais vous résisterez et puis un jour vous aurez enfin la satisfaction de ne plus être un boulet. Vous arriverez à suivre l’échauffement, vous vous ferez encore larguer aux fractionnés mais pas trop et puis vous aurez trouvé votre rythme et la sensation d’avoir progressé. En plus vous aurez participé à des compets donc vous aurez des histoires à partager avec vos co-runners même si elles se situent dans un espace temps décalé par rapport aux leurs. Et là vous vous direz que vous avez bien fait de vous inscrire en club.

Laisser une réponse