Tu es un vrai sportif quand….


 

Dans ta vie quotidienne et pas seulement en préparation d’une course :

-Tu as envie de viande, tu manges du tofu (source de protéines végétales, pauvre en choléstérol et en graisse).

-Tu as envie de pâtes ou de riz, tu les manges complets et bio et non pas blancs (qui ont perdus la majorité de leur qualités nutitives).

-Tu as envie de légumes, tu les cuits à la vapeur (pour mieux conserver leurs nutriments).

-Tu as envie d’huile, tu la choisis riche en oméga 3 ou 6 (huile de lin par exp, anti inflammatoire)

-Tu as envie de pain, tu le choisis au blé entier ou à l’épautre (grain entier meilleurs source de glucides).

-Tu as envie de céréales, tu manges du gruau d’avoine (source de glucides).

-Tu as envie de poisson, tu choisis du maquereau (un des plus riche en omega 3).

-Tu as envie de lait, tu bois du lait de soja (moins gras et plus digeste).

-Tu as envie de donner du goût à ton riz, tu l’accompagnes de Natto (apport protéinique très élevé, riche en acide gras essentiels et en vitamines).

Evidemment cet article est à prendre au second degré. Il ne s’agit pas de supprimer complètement la viande pour le soja !! Toutefois je parie que beaucoup d’entre vous, appliquent déjà plusieurs de ces points !

9 commentaires sur “Tu es un vrai sportif quand….”


Posté par Pascal R. Le 9 juin 2011 à 7:14

Euh ouiais, mais non!!! remplacer la viande par le tofu? non mais ca va pas non???? SACRILEGE!!! 🙂

Répondre


Posté par stephanie Le 9 juin 2011 à 8:35

Non plus, le tofu, je ne peux pas…… Pourtant j’avais l’impression d’être quand même « un peu » sportive !!! zut, tout à refaire, côté alimentation……

Répondre


Posté par julie Le 9 juin 2011 à 10:01

des fois oui des fois non alors 🙂

Répondre


Posté par Roberte Le 9 juin 2011 à 12:37

Ben j’ai tout faux !!! Et pourtant je fais entre 10 et 25h de sport par semaine ! En plus, quand j’ai envie de boire un coup de rouge je ne m’en prive pas, je fume une cigarette max par jour selon l’envie… Je suis satisfaite de mes résultats sportifs et je n’ai pas du tout envie de renoncer aux plaisirs de la table pour être considérée comme une vraie sportive ! Je suis une vraie sportive !!! Bref… à prendre au second degré… voir à ne même pas considérer !!!

Répondre


Posté par Jean-Michel Le 9 juin 2011 à 21:52

Un sportif est une personne qui pratique un sport, d’une manière régulière, soit en compétition, soit dans le but de se dépasser ou de battre des records ou les trois à la fois (grosso modo, ce dont je me souviens de mon cours de traumato sportive…) Les sumotoris sont des vrais sportifs, les bodydbuilder aussi. Les uns ont une alimentation plutôt grasse, les autres très très riche en protéine. Je connais des personnes qui font des raids multisports (course à pieds, VTT, Canoë, course d’orientation…) sur plusieurs jours, qui les gagnent mêmes et qui boivent de la bière toute la nuit, en discutant avec les autres concurrents. Ils sont capables de courir sur de grandes distances, d’avaler des gros déniveler, et cela à une allure rapide pour bon nombre de coureurs lambda. Ce ne sont pas des sportifs parce qu’ils ne sont pas obnubilés par le contenu de leurs assiettes ? Je suis désolé, si je donne l’impression de ne pas comprendre le second degré, mais je crains que bon nombres de personnes risques de culpabiliser, ou de prendre cet article au sérieux. Il existe un trouble des conduites alimentaire, qui est aussi considéré comme une maladie mentale qui s’appelle l’orthorexie, voici un lien pour plus d’informations ==> http://fr.wikipedia.org/wiki/Orthorexie Je voudrais compléter mon commentaire et/ou cet article, par un rappel simple : faites vous plaisir avant tout !

Répondre


Posté par arlerond Le 10 juin 2011 à 9:33

on dirait un regime vegetarien :/. Je comprend pourquoi au boulot ils pensent tous que je suis vegetarien ^^: Merci de vehiculer ce genre d#image :p

Répondre


Posté par salem Le 11 juin 2011 à 9:52

@sonia (l’auteur) Tu es dans de bonnes dispositions pour l’alimentation Paléo/Zone (googlez moi ça !)… @ Jean michel : Assez d’accord avec toi cependant, le lien que tu inseres à propos de « l’orthorexie » pointe vers wikipédia, or l’article précise : La « maladie » n’est pas reconnue en psychologie, où le mot est considéré pseudo-scientifique. Il n’est pas accepté dans les classifications internationales et il ne possède pas de code ICD.* Le concept est critiqué pour pathologiser arbitrairement des habitudes de consommations diverses. Plus précaire, ce concept peut pathologiser les gens qui luttent contre les ingrédients malsains dans les produits alimentaires. *quid du CIM10 ou du DSM 4 ? Un complot de l’industrie agro ? 😉 sportivement

Répondre


Posté par Pascal R. Le 11 juin 2011 à 13:20

et ben! heureusement qu’il est spécifié que c’est du second degrés!!! Faudrait voir à lacher la pression un peu, non???

Répondre


Posté par Jean-Michel Le 14 juin 2011 à 1:00

@Salem : J’ai mis le premier lien que j’ai trouvé ^^’ ceci dit, les sources de l’article wikipedia, et les auteurs des livres en sources sont sérieux. Les intervenants que j’ai eu en cours de Psychopathologie, (psychiatres, psychologues) nous ont grosso modo dit  » choses : – soit que de toute façon l’orthorexie allait dégénérer en anorexie, et qu’on soignait à ce moment là, mais que ce n’était pas la peine de soigner les gens avant que ce soit franchement grave, (très vieille école) – soit que c’était un problème qui ne représentait pas une grosse proportion de la population donc que ce n’était pas franchement la peine d’en parler, (vieille école) – soit que étant donné l’évolution des choses il était fort probable que le DSM 5 y ferait référence, mais que le DSM 4 datant déjà un peu on n’en parlait pas (psychologues jeunes) ceci dit ta réponse est construite et permet une discussion argumentée (PS : je suis étudiant infirmier) @Pascal R. J’ai bien lu que c’est du second degré, j’ai aussi vu des femmes de 35 kg se trouvant grosses, des ados mangeant une demi pomme par jour (et faisant du sport). J’ai lu et relu l’article, et je comprends l’expression second degré comme une « maladresse » de style, comme quand on se moque de quelqu’un et que quand on se rends compte qu’on l’a vexé on dit : « mais je plaisante » alors que la plaisanterie était fondé sur une certaine base de vérité. Je ne crois pas ceci dit (en tout cas, ce n’est pas le but) mettre la pression à Sonia. Je veux lever la pression qui pèse sur les gens qui se bouffent la vie, à passer tout leur temps, à calculer ce qu’ils mangent comment ils le mangent, (parce qu’on leur à dit (au premier ou au second degré) que pour être un sportif il fallait manger tel ou tel truc… plutôt que de se faire plaisir, à manger et/ou à courir … D’où ma conclusion comme quoi l’important c’est le plaisir ! L’important, c’est pas de bouffer tel ou tel machin, d’avoir des chaussures « tigre », « déesse de la victoire » ou « anime Sana ». L’important, c’est d’enfiler son short, ses pompes, et de courir, et de se faire plaisir en courant !

Répondre


Laisser une réponse