Lorsque vous courez, attention aux autres



 

coureurs-soyez-vigilentsCet article m’a été soufflé par le quotidien, par la mésaventure d’un ami que peut être je n’aurais jamais revu et tout commença par une footing comme nous sommes des millions à en faire chaque jour. Forcément nous passons plus ou moins sur la route, nous traversons souvent il faut ralentir ou accélérer.

Marathonien, Traileur, mon ami est loin d’être un débutant, il a quelques heures de vol au compteur. Ce samedi, il faisait son footing au bois de Boulogne comme vous êtes des milliers à le faire chaque week-end. Alors qu’il venait de contourner l’hippodrome de Longchamp et en traversant la route, il s’est fait faucher par une voiture.

Peu importe les raisons, les fautifs, mon ami a fait un bol vol plané en se faisant percuté par la voiture. Je vous laisse imaginer la scène que vous avez sûrement déjà vu dans un film mais dans ce cas c’est la réalité. La bonne nouvelle c’est que mon ami s’en sort plutôt bien après quelques heures aux urgences le bilan aura pu être pire : des contusions, une coupure à l’arrière de crâne suite au choc avec le pare brise et une entorse cervicale.

L’histoire se finit bien mais elle tombe bien pour nous rappeler que nous ne sommes pas seul sur la route, nous ne devons pas faire confiance aux autres usagers de la route : motos, scooters, vélos, voitures,…. Tout simplement parce qu’en cas de choc ce n’est pas eu qui vont avoir mal.

Le désavantage de la course à pied c’est que l’on fait un véritable effort physique, on peut vite avoir les réactions légèrement ralenties à cause de l’état de votre corps. Plus la sortie est longue et plus cet état est avancée.

Quelques conseils pour limiter les risques :

  • Le trail a ses avantages pour le coup
  • trouver des tracés ayant un minimum de routes à traverser
  • ne jamais faire confiance aux autres usagers, il vaut mieux s’arrêter.

3 commentaires sur “Lorsque vous courez, attention aux autres”


Posté par Greg Le 13 mars 2016 à 21:33

Ma petite astuce quand j’arrive à un croisement : – s’il y a un feu et qu’il est vert pour moi : je passe en faisant attention – s’il n’y a pas de feu ou qu’il est rouge, je reste sur mon trottoir et je prend la rue perpendiculaire en attendant d’avoir suffisamment de visibilité pour me rendre sur le trottoir d’en face. Avantages : – plus de sécurité – plus de km 🙂

Répondre


Posté par Annie sibert Le 13 mars 2016 à 22:00

Trop vrai. Expérience vécue. Mauvaise rencontre avec une camionnette il y a 4 ans. Pas une trace sur le véhicule mais mon genou est en vrac. Je cours normalement quand même maintenant mais les dégâts sont là. Qui était fautif? Peu importe…..

Répondre


Posté par j remi Le 14 mars 2016 à 0:15

pour le trail (reion parisienne), c’est sans compter sur nos amis les cyclistes, qui trouve le moyen de me percuter en plein bois sur un chemin dès plus large. Ma faute, suivant cette personne, est de courir sur le coté gauche du chemin…………voilà pour la petit histoire. Peut-être un article à faire sur le sujet.

Répondre


Laisser une réponse