Il fait froid d’accord… mais trop froid ?



 

Bon je sais que c’est ce qui fait l’actualité ces derniers jours : la vague de froid ! Avec donc les fameuses températures ressenties pour nous faire encore plus peur, avant même d’avoir froid… Mais du coup se pose la question fatidique : fait-il trop froid pour aller courir ? Vers Toulouse, on avoisine les -3, -4°C dans la journée et peut-être un peu moins donc dans le vent glacial… Mais bon quand toute l’année, on vous rabat les oreilles avec des vêtements Hi-Tech qui résistent à tous les temps et bien il est donc grand temps de les essayer non ? Et croyez-moi sur parole, il n’y a pas besoin de trente-six couches… Mais non, mais non. Un dry-feat spécial froid justement et un coupe-vent par-dessus et le tour est joué. Et je suis toujours surpris de constater comment le corps se réchauffe vite en courant. Bref il faut surtout surveiller les extrémités, c’est bien connu ! Donc attention aux doigts, au nez et aux oreilles, point barre… Bon par contre si vous passez dans l’eau, là c’est une autre paire de manches, car vos pieds ne vont guère apprécier. Mais sinon, il ne fait pas encore -20°C… enfin pas dans la plupart des régions. Peut-être dans le fin fond du Cantal en pleine nuit mais bon qui s’entraîne en février par là-bas de nuit ? Allez savoir vous… Le seul hic avec ces températures en fait, c’est plutôt de trouver le courage d’y aller. Mais une fois que vous avez chaud, que vous transpirez, et encore mieux, une fois que vous avez pris votre douche bien chaude, vous trouvez presque qu’il fait bon… On est loin du temps où on mettait son sweet et dessus un k-way… Et oui, il faut s’y faire ! Ah j’oubliais un détail tout de même : je ne vous ai pas parlé de notre extrémité intime, à nous les gars… C’est fou comme le froid semble lui faire peur… Elle rapetisse donc pour se protéger d’elle-même du froid et n’a pas besoin de vêtement adapté particulier. Tant mieux. Comme quoi la nature est bien faite ! Pas de d’inquiétude à avoir. Il ne fait pas assez froid pour ne pas aller courir !!

15 commentaires sur “Il fait froid d’accord… mais trop froid ?”


Posté par Mathieu Le 6 février 2012 à 17:26

Un dry-fit et un coupe vent, c’est pas assez par -4°C! Un t-shirt compression, un haut technique chaud + un coupe vent, là oui! Et encore si le vent souffle fort avec la neige de samedi matin par exemple, on peut même tenter 4 couches… C’est pas bon de partir « trop juste ». Car justement une fois qu’on a sué, le moindre coup de vent est terrible, et là on chope mal.Surtout sur le milieu ou la fin d’une sortie avec la fatigue. D’ailleurs si on n’est déjà pas beaucoup couvert, quand il va faire 10 on va être en t-shirt, et quand il fera 20 torse nu?… non non, je pars couvert, il vaut mieux un peu plus que pas assez…

Répondre


Posté par Cédric Le 6 février 2012 à 17:29

Toulouse ? Des modérateurs de wanarun sont de Toulouse ? 🙂

Répondre


Posté par jp Le 6 février 2012 à 18:41

t-shirt et k-way,pas besoin de toutes ces couches …et en plus le porte monnaies me dit MERCI

Répondre


Posté par Julie Le 6 février 2012 à 18:59

Lol tu nous donnerais presque envie remy !!!

Répondre


Posté par Vincent Le 6 février 2012 à 19:39

Comme tu le dis il faut trouver le courage d’y aller. Toutefois si à Toulouse c’est le printemps (-3, -4), ici à Nancy c’est réellement l’hiver : -10, -12 + du vent 😉

Répondre


Posté par Cyril Le 6 février 2012 à 19:54

Bah, ici (Toulon) je cours tôt le matin par -2°C, et un Isolate Evolutiv basique de chez D4 avec un bête t-shirt 100% polyester dessous c’est largement suffisant. Le plus important c’est le bandeau pour les oreilles et les gants pour les doigts.

Répondre


Posté par léonore Le 7 février 2012 à 8:38

A Bruxelles, comme à Nancy, -12° dans la neige samedi dernier à 7h du mat…pas de problème pour partir, avec 3 couches fines dont une retirée au bout de 45mn…le problème a été plutôt les doigts, surtout les pieds (engelures, même avec des bonnes chaussettes)…et les cils recouverts de glaçons à l’arrivée….donc jusqu’à -4, -5° pas de problème, en dessous , c’est un peu plus dur 🙂

Répondre


Posté par peterco Le 7 février 2012 à 9:34

D’accord avec Matthieu, 2 couches sont un peu justes, trois c’est beaucoup mieux, c’est moins frustant d’enlever une couche que de faire demi tour pour rentrer à la maison, surtout après avoir fait l’effort … d’y aller

Répondre


Posté par Jezeje Le 7 février 2012 à 9:52

Et les bronches, poumons ? l’air glacial inhalé ne peut-il pas provoquer quelque problème ?

Répondre


Posté par Rémy Le 7 février 2012 à 10:04

non pas de souci pour les bronches… jusqu’à -5°C logiquement ça passe, mais il est vrai que les petites « bronchioles » à l’intérieur des poumons sont très fragiles…on a l’impression que ça pique et c’est jamais bon

Répondre


Posté par Marc Le 8 février 2012 à 18:22

Par ces grands froids, en plus des 3 couches, du bonnet et des gants, je rajoute un tour de cou en polaire, que je remonte régulièrement sur le visage afin de « casser » l’air froid à l’inspiration. Ma crainte ce n’est pas le froid, mais plus la glissade sur une plaque de verglas.. 🙁

Répondre


Posté par Olivier Le 9 février 2012 à 0:33

j’y suis allé hier après midi (habituellement je cours le matin de bonne heure mais -13° ça refroidit mes ardeurs) avec un bon -7° mais je me suis un peu cramé les cuisses et les mollets malgré un collant GORE; il est vrai que je suis parti sans avoir au préalable chauffé les muscles dans la garage – flexions, étirements, assouplissements; ceci explique t-il cela ???

Répondre


Posté par Tompouce31 Le 12 février 2012 à 21:13

Je suis sortie aujourd’hui au Trail des Fontaines, dans le Quercy (CAHORS) avec uniquement un dry-feat no-name et un coupe vent no-name. Je précise qu’il faisait environ -10°C dans le quercy au départ mais après quelques minutes de course, j’étaie à bonne température, sans soucis. Ce n’était pas le cas du Camelback (embout gelé 🙂 ni des ravitos : bouteille d’eau gelées également. Par contre, gants, bonnets jusqu’au yeux, et sur-protection pour pieds indispensables car c’est par là que l’on perd la chaleur. Je rajoute un tissu qui protège la gorge et le bas du visage et que je peut monter jusqu’au oreilles au cas où. Pas besoin d’investir cher pour courir même par grand froid; garder les sous pour les chaussures

Répondre


Posté par Olivier Le 12 février 2012 à 21:56

côté équipement pas de problème; des pieds à la tête je suis fourni en Gore ou en Odlo ; malgré la qualité de cet équipement (chaussure Mizumo- « pas de pub »…je sais mai c’est pour appuyer mon propos) ça caille et on en prend plein les narines et comme je ne suis pas un adepte de la « cagoule » même si je me couvre un peu avec un buff, à la fin du parcours d’hier (sortie d’1h30 avec dénivelé) éternuement et gros rhume!!! enfin dés mardi 14 la météo annonce du chaud m^me chez nous dans le Doubs (entre 0 et 4°) je vais resortir le corsair!!!! bien sportivement à tous

Répondre


Posté par Vincent Le 13 février 2012 à 23:29

Le problème, ce n’est pas le coprs.Lui, s’adapte au froid. Seulement, il faut faire attention aux bronches, car faut limiter sa respiration par petite quantité afin de réchauffer l’air que l’on respire. Je suis à ma 3ème semaine d’entraînement pour les 24 heures du Confluent le 31 mars prochain. et ce n’est pas des températures de -10° à -13°C qui vont m’arrêter. Mais nous ne sommes pas tous logé à la même enseigne, et le froid et son ressentit est aussi une affaire de Mental.

Répondre


Laisser une réponse