Le billet d’humeur de Julie : Etre ou ne pas être bling bling



 

Depuis quelques mois une question, une polémique si j’ose utiliser ce terme, semble agiter le milieu du running. On lit ici et là que certaines chaussures et certains autres équipements seraient bling bling et la question est de savoir ce qui relève du bling bling et ce qui n’en relève pas, étant entendu qu’il n’est pas politiquement correct de courir bling bling et que les « vrais runners » ne le sont pas, bling bling.

Julie et son équipement bling bling

Bling bling !  L’insulte suprême. Le coureur bling bling est montré du doigt, moqué tel « un bronzé fait de la course à pied ». Est bling bling, selon nous, ce qui brille, ce qui est voyant. Le bling bling n’est pas forcément faux. Un diamant solitaire 0,7 carats par exemple peut être considéré comme étant bling bling car trop clinquant. Les signes extérieurs de richesse, les signes extérieurs de richesse des « nouveaux riches » seraient également bling bling. Si le solitaire est bling bling, la fausse rolex l’est tout autant sinon plus. Alors qu’est ce qu’un coureur bling bling ? Le malheureux coureur bling bling dont on se moque ici et là est-il celui qui achète ses running sur le marché noir, tel le vacancier sa Rolex, ou celui qui court avec une paire un peu trop flashy non soldée telle la nouvelle fiancée exhibant son joyau ? Pas vraiment… on ne peut pas montrer du doigt les sportifs associant leur nouveau débardeur technique avec leur bas et les copies d’Asics ne sont pas si nombreuses dans nos contrées.

Bling bling ! L’insulte suprême. On lit ici et là que le runner bling bling est facilement reconnaissable à son sur-équipement et par là même ceux qui honnissent les coureurs bling bling les opposeraient peut-être, on dit bien peut-être, aux coureurs mini-ma-listes (par définition mini-maliste donc peu équipé ou doté d’un équipement minimal). Ca y est, le mot qui déchaine les foules est lancé ! Minimaliste ! S’agit-il de coureurs désirant revenir aux origines de la course à pied naturelle et expérimenter la liberté de courir sans superflu, démarche somme toute très honorable et justifiée par leurs sensations, ou la nouvelle religion du coureur honnissant tout ce qui s’éloignerait de l’essence même du coureur qui en dehors d’un short et d »une paire de pieds n’a besoin de rien pour se mettre en branle ?

Bling bling ! L’insulte suprême. Les puristes de la course à pied montrent aussi du doigt les coureurs néophytes qui les pauvres ne savent pas encore ce que devrait être la foulée idéale, comment faire le plein, quel carburant idéal administrer à leur machine et comment la faire tourner sur piste. Ils nous disent de ne pas tuner notre machine et que tous les accessoires que serait tenter d’adjoindre le pauvre runner à sa machine sont superflus et bling bling… à moins qu’il ne fasse un bon chrono ! Car oui on lit ici et là que le pauvre runner qui court le MDP (comprendre le Marathon de Paris car il est aussi entendu que pour être crédible le runner parlera sigles) en plus de 5h est ridicule avec tous ses équipements mais on excuse volontiers le performeur !

Les puristes de la course à pied nous disent aussi que les équipementiers nous mentent !! Les avancées technologiques que les équipementiers nous vantent vont non seulement nous précipiter dans un gouffre financier – ce qui paraît grave et irresponsable au vue de la crise financière annoncée – mais aussi nous faire courir le danger de graves blessures car c’est bien connu, certaines marques en plus d’enflammer notre porte-monnaie enflamment nos tendons ! Les équipementiers nous mentent et celui qui change de chaussures tous les 6 mois est victime du marketing car de leur temps, du temps de ces puristes, les chaussures on les usait jusqu’à la corde et on ne s’en portait pas plus mal !

Pourtant une chose m’échappe… Celui qui passe plus de temps sur le bitume n’a-t’il pas aussi besoin de compression ? Ses mollets et ses tibias ne sont-ils pas soumis à un effort aussi intense que les autres, car plus long ? Celui qui passe plus de temps dans les sentiers en tentant de réchapper aux barrières horaires n’a-t’il pas besoin d’une montre à grande autonomie, de s’hydrater et de manger ses Mulebar bio ? Son expérience à ce titre n’est-elle pas valable ?
Une autre chose m’échappe : qu’est ce que ça peut bien vous foutre que le coureur bling bling soit bling bling ? Je sais bien qu’il est habituel de jauger son prochain : sa femme est-elle plus belle que la mienne, son porte-feuille plus garni et sa maison plus côtée, son palmarès étudiant plus impressionnant que le mien… pourquoi finalement le coureur bling bling vous dérange-t-il autant au point de vouloir lui donner des leçons non pas de savoir vivre, mais de « savoir courir » ? Si vous souhaitez courir à oilp, c’est votre problème, pas celui du coureur bling bling !

Mais oui… Ne pas dénoncer le bling bling est politiquement incorrect et très à contre-courant de la pensée commune qu’essaient de nous imposer un petit groupe de coureurs comme si pour être pris au sérieux il fallait fatalement faire l’apologie du premier homme, du premier coureur, comme si pour être pris au sérieux il fallait refuser de croquer la pomme. J’aimerais vous dire, « pétez un bon coup », ça ira mieux… mais ce n’est sans doute pas assez « poétique »  ! Finalement on arrive  à une situation schizophrène  où de grands magazines généralistes nous vendent des produits tous plus alléchants les uns que les autres tout en dénonçant tout ce qui relèverait du bling bling !

Bling bling ou pas bling bling, courir c’est mettre un pied l’un devant de l’autre alors un peu d’indulgence. Même s’il y a des erreurs d’équipement chez certains sur les lignes de départ, n’est ce pas en forgeant qu’on devient forgeron, n’est-ce pas en courant qu’on devient un coureur ? Tee shirt flashy de l’année, montre GPS dernier cri, musique dans les oreilles,  manchons de compression et chaussures à l’amorti révolutionnaire OU PAS, courir c’est courir, souffrir c’est souffrir et jouir en passant la ligne d’arrivée reste orgasmique. En revanche, se moquer de son prochain reste mesquin.

Ultra-traileur, amateurs, marathoniens, pistards, néophytes, petits, grands, kenyans, lourds, minimalistes ou soi-disant bling-bling, je veux vous dire bienvenue dans le monde de la course à pied, courez comme bon vous semble, prenez du plaisir et soyez fier de ce que vous faites ! Eclatez vous ! Peace 🙂

 

28 commentaires sur “Le billet d’humeur de Julie : Etre ou ne pas être bling bling”


Posté par benjamin 92 Le 12 août 2011 à 8:36

Super article !


Posté par fredbros Le 12 août 2011 à 8:54

Présenter minimalisme et « bling-bling » comme deux notions antagonistes n’a aucun sens. On peut être minimaliste tout en étant « bling-bling ». Jusqu’à plus ample informé, le coureur minimaliste ne court pas à poil. Il a donc besoin, comme tout le monde, au minimum, d’un short et d’un T-shirt et rien ne l’empêche de les acheter chez Ralph Lauren ou La Martina. De même, qu’il peut avoir besoin d’une montre pour gérer ses entraînements et qu’il a le droit de préférer une Rolex à une Géonaute. Et si on se concentre maintenant sur ce qui fait qu’un coureur est minimaliste ou pas, loin de toute philosophie de retour à la nature et aux origines, j’ai nommée : la chaussure, le minimaliste « bling-bling » a l’embarras du choix puisque les prix des minimalistes s’étalent de 80 à 200 euros (et oui comme une Prophecy !) et que certaines sont plus des gravures de mode que de réelles chaussures de course à pied. Il est dommage qu’un article, par ailleurs très intéressant et dont j’approuve l’essentiel, ait été gâché par cette « généralisation » qui sent le vieux fond de rancoeur personnelle.


Posté par daniel Le 12 août 2011 à 9:03

Ton article est excellent Julie, je le dis comme je le pense ! Et si on laissait vivre (et surtout courir, on ne va pas nous gâcher notre plaisir !) chacun d’entre nous comme il l’entend… Pourquoi toujours railler, mépriser, vouloir caricaturer et casser l’image de l’autre : on court comme on vit (on essaie même de faire parfois mieux…) alors f…… la paix à ceux qui nous croisent, ou nous doublent !!… C’est bon d’avoir un site où on peut publier librement et parfois gueuler un coup, ça libère…..


Posté par VIRGINIE BATOCHE Le 12 août 2011 à 9:29

Moi j’ai plutôt la sensation que c’est l’article qui cherche à créer la polémique car je n’ai pas lu ce type d’affirmation ailleurs que dans ce billet d’humeur . Je ne connais pas de coureurs bling bling, je connais beaucoup de geek a l’affut des dernières nouveautés qui peuvent parfois être discutable sur leur reel intérêt mais cela n’a rien a voir avec le coté superficiel et « m’as tu vu » des bling bling qui es peu compatible avec le sport en général! « Ne pas dénoncer le bling bling est politiquement incorrect et très à contre-courant de la pensée commune qu’essaient de nous imposer un petit groupe de coureurs? « : on parle toujours de course à pieds là ? « Les puristes de la course à pied montrent aussi du doigt les coureurs néophytes qui les pauvres ne savent pas encore ce que devrait être la foulée idéale, comment faire le plein, quel carburant idéal administrer à leur machine et comment la faire tourner sur piste. Ils nous disent de ne pas tuner notre machine et que tous les accessoires que serait tenter d’adjoindre le pauvre runner à sa machine sont superflus et bling bling  » : je ne connais pas de coureur qui montre du doigt les neophyte , ce n’es pas l’esprit du running , généralement, ceux qui savent donnent des conseils a ceux qui ne savent pas. Par contre ils peux arriver que ceux qui parlent sans savoir soit repris par des personnes avec une plus grande experience et heureusement car lorsque des aberrations sont écrites, je trouve bien que les erreurs soient corrigées ! (non courir avec une serviette hygiénique n’es pas conseillé !) Enfin je m’arrete là car je trouve cet article tres agressif, et très loin des valeurs que je recherche dans le sport … Et surtout, les sportifs que je fréquente ne parlent jamais de cela, ne jugent encore moins quelqu’un qui courent le maraton en 5 heures …. Donc désolé pour ce commentaire pas très positif mais finalement c’est ce que m’inspire cet article qui je pense essaye de creer une polémique qui n’a que peu d’intérêt pour moi et qui enchainent les jugements gratuits finalement dénoncés en fin d’article …. Le peace à la fin ne correspond pas a l’agressivité du « pétez un bon coup », ça ira mieux… Je retourne donc cette phrase à ceux que cette « polémique » intéressent et retourne à mes baskets …..


Posté par Sébastien Le 12 août 2011 à 11:08

pour moi c’est pas bling bling ou pas, c’est surtout le plaisir d’avoir l’équipement qu’on aime…et c’est pas toujours le même. parfois on met la panoplie, et ça donne des ailes…j’aime bien aussi le côté décalé de mon vieux bermuda quicksilver en gros coton gris…Mais je me suis aperçu que ça faisait peut-être aussi bling bling de le mettre sur une séance de fractionné où ça pulse que le dernier petit short supernova climacool avec des bandes verte fluo…(ce jour là j’étais obligé, j’avais oublié mon « vrai » short) ; du coup je ne le remettrai que pour aller courir dans les bois avec les ours 🙂 Tout ça pour dire qu’on a bien le droit de courir comme on le sent. Un dernier point : je confirme l’énorme respect qu’ont tous les (vrais) coureurs les uns envers les autres, et ça ne dépend pas de l’équipement bling bling ou pas bling bling. Sur chaque foulée on se bat avec ses armes..c’est aussi dur de finir un marathon en 5H qu’en 3 ou 2.05, voire plus dur encore car nous sommes physiologiquement équipés pour tenir, bien entraînés, environ 2H à un effort de type endurance active/résistance (et les kenyans ça leur permet de faire moins de 2.20..) au delà de 3H le marathon ça casse vraiment. En conclusion, on le droit d’être bling bling ou pas. Ca dépend d’ailleurs surtout du regard des autres …2 personnes différentes n’auront pas forcément le même jugement. Par contre, le côté bling bling (s’il existe) s’efface forcément devant le respect qu’on peut tous avoir pour ceux qui se dépassent


Posté par manu Le 12 août 2011 à 11:13

J’aime bien le coup de gueule! Hier au siècle dernier, lorsque je faisais d’autres sports, les bons avaient droit au fluo et les mauvais avaient honte et préféraient se cacher….. Ce type de réflexion je l’ai en permanence avec les clients actuels (les « mauvais » ou moins bons n’osent pas les beaux produits qui d’après eux sont réservés à l’élite ou sont synonyme de niveau sportif). « Je ne peux pas avoir ce sac là il est trop voyant, vu mon niveau j’aurai honte!  » voila la réflexion la plus souvent entendue! Je revendique quelque soit le sport et surtout si l’on n’est pas un expert le droit à tous les innovations techniques et à toute les excentricités. Le regard des autres ne m’intéressent pas, les moqueries n’ont aucun fondement. Si les fabricants de GPS, manchons etc ne souhaitaient compter dans leur clientèle que des experts, des dossards privilégiés et mutants ou surmutants, ils n’auraient pas beaucoup de vente. Le gros de la troupe (sans jeu de mot) et ailleurs,- le temps moyen sur le mdp je crois au dela de 4h00) Par contre, à titre perso j’ai bien compris que Julie (que j’apprécie en blog et fb) et Fred (idem) ne passeront pas forcément leur vacances ensembles….. Bien à vous deux! amitiés et pace e salute


Posté par Lloc Coll Le 12 août 2011 à 19:24

Un article a bien vite oublier. Si tu as des problèmes avec certaines personnes, libre à toi Julie de les régler ou pas. Mais écrire des inepties pareilles sur « nous » n’est vraiment pas du meilleur goût. Sportivement!


Posté par Pierrick Le 12 août 2011 à 20:44

Je suis d’accord sur le fait que chacun fait ce qu’il veut


Posté par Marckorel Le 13 août 2011 à 12:57

Yeah, Je rejoins pas mal les réflexions de l’article même si je le trouve pas super bien rédigé (enfin très agressif et défouloir). Un coureur bling bling pour moi, c’est ceux que l’on peut croiser au bois de Boulogne par exemple. Ils courent avec leurs raybans, portant un polo et bermudas pantacourt. Coton la plupart du temps, des fringues que l’on porterais tout aussi bien au Golf par exemple. Ils ont gardés leur montre, voir leurs chaines (pour peru que ça fasse pas beauf non plus) Ils ne courent pas forcément avec des running, plutot de belles blanches multisport ou nike (qui gardent un design sobre pour des runneuses), il court pour se faire du bien, avec une foulée modérée, pas pour la performance et évite la transpiration a outrance. Voila la vision que j’ai du coureur blinglbing, plutôt snob et aux revenus conséquents. C’est limite si il n’y a pas nestor qui vient le chercher en Mercedes à la fin de son jogging. A coté de ça, tu as le coureur kéké qui se rapproche plus de la définition blingbling utilisée dans l’article ci-dessus.. Le coureur kéké kézako? En effet, vu qu’il n’y a pas de fringues runners qui fassent plus bling bling que d’autres, quand on voit les trucs décath fluos et les asics qui arborent presque le même look à un prix nettement supérieur, on a du mal a s’imaginer ce que l’on peut appeler bling bling dans un équippement de coureur, idem pour les basquettes qui ont toutes un aspect similaire de loin malgré les prix qui vont du simple au bouble. A la limite, le bling bling représentant à la base une aisance financière représentée par des artifices vestimentaires mis en avant, si l’on regarde du coté de l’équipement du coureur, alors un GPS haut de gamme, un vêtement de compression (type bionX) seraient considérés comme bling bling. Hors pour porter un vêtement de compression, il faut déja avoir envi de montrer ces formes ce qui suppose un corp bien foutu, ce qui suppose déja un bon sportif, ce qui revient donc que le port d’un tel équipement est justifié et ne fais donc pas bling bling (vous me suivez?) En effet s’acheter un vêtement de compression juste pour montrer un signe extérieur de richesse est ridicule si ça laisse apparaitre les bourelets discratieux. Pour ce qui est des montres cardio, on peut directement se tourner vers les GPS qui restent à des prix vachement élevés et qui demandent quand même une sacré motivation à l’achat. Mettre plus de 100 euros dans une montre qui ne servira que lors des sorties ou en salle, on peut imaginer qu’il pourrait s’agir d’un achat blingbling, Cependant, n’importe quelle personne de gout qui aime s’habiller chic (et potentiellement bling bling) vous diras qu’elles sont toutes frenchement laides, un coureur bling bling gardera donc sa Rolex à la limite, mais là il ne s’agit plus de matériel de coureur. (vous me suivez toujours?) Bon j’attaque la partie kéké, il y a plusieurs catégories de kéké que je vais attaquer ci dessous, mais avant de commencer, je précise que le kéké est un coureur amateur (on ‘la tous été à un moment ou un autre) sauf que lui, ilse sape avec du matos qui fait « pro » ou « habitué » mais il n’y connait rien et ça se voit. Tu as le kéké suréquippé: c’est un courreur (ou courreuse) plein de bonne volonté mais suréquipés en proportion à sa foulée. il possède des manchons de compressions, il à une ceinture à gourde si ce n’est plus, une casquette, des lunettes de soleil spéciales, une montre gps, son telephone/mp3 au bras avec le fil du casque qui pendouille, il porte souvent un corsaire ou des jambières/collants moulants et le haut qui va avec, et si il fait un peu froid (disons que le ciel est un peu gris comme ne ce moment) il à le vêtement de pluie spécial course par dessus et la casquette oldo/asics qui va bien. Nottons aussi les barres céréales et/ou les gels vsibles, prets à êtres utilisés en cas de coup dur. Ce genre de suréquipement ne serais pas ridicule si la foulée du kéké dépassait largement les 10km/h et si on était en montagne ou lors d’un trail. Hors la plupart du temps on le rencontre sur des chemins de petits parcours le dimanche matin ou après midi, il va à une vitesse d’a peu pres 9km/h (hé oui c’est lourd tout ça). On en rencontre aussi sur les ligne de départ des 10km, un peu moins des semi voir des marathons. Les habitués à la course savent qu’il y a de quoi faire aux ravito de toute façon, et un autre fait marrant, ces gens là sont souvent dans des sas de départs assez loin derrière. L’équippemetn de Julie se rapproche de cette description que j’ai porté à l’extrème évidmeent. LA gourde, la sacoche et tout le toutim pour une petite sortie de 45 min, ça fait doucement rigoler. Y a aussi le coureur kéké du dimanche celui qui à une allure de sportif, il est fluo de partout, on le voit de loin, il pourrait ressembler à un coureur de longues date mais à y regarder de plus près il n’est sapé qu’en Kalenji. Il s’est mis à la course il y a moins d’un an, il a regardé dans la revue 10 millions de consommateurs pour choisir ces basquettes. Sa tenue de sport, il l’a choisie en même temps qu’il a acheté les affaires de sport du petit (houla je vais me faire hair avec de tels propos, mais qu’importe tant que ca fait débat) Il est plein de bonne volonté mais il ne va pas au delà de décathlon ou Go sport pour se saper, ces fringues ont toujours l’iar neues, et pour cause, il arete souvent la course avant de les avoir usées… Sa foulée ne dépasse pas les 11 km/h et il court rarement plus d’une heure. Tu as aussi le kéké bling bling (et oui on y arrive) c’est le coureur amateur qui pense qu’avec du matos cher, il pourra faire de meilleurs performances. Il aura des kinsei ou des prophecy au pied alors qu’il n’en a pas le gabarit (ces chaussures assez chères, assez lourdes sont à favoriser pour les poids lourds) ainsi qu’une montre GPS haut de gamme alors qu’il ne fait que des sorties courtes à allures légère. Son gps lui sert surtout à montrer aux copains le parcours qu’il a effectué et aussi parsqu’il est quand même technophile sur les bords et que la technologie au service de ces performances physiques, c’est quand même bien. Il prend aussi pleins de produits comme y en a dans les magasines, des gels et autres sucres à diluer avant de courir pour être au top des perfs. Il lit les magasines de jog et s’intéresse presque plus aux publicités ou au rubriques matos qu’aux rubriques courses/entrainement et diététique. Il est sans arrêt à la recherche d’accessoires supplémentaires . Voili voilou déja 3 grandes catégories de kéké, il y en a pleins d’autres mais beaucoup se reconnaitrons plus ou moins dans ces 3 catégories cités ci-dessus, moi le premier. 😉


Posté par Herta Le 13 août 2011 à 20:27

Lorsque l’on compare la course à pied aux autres sports, on constate qu’il est l’un des moins onéreux. À première vue, je ne vois que la natation qui fasse mieux : il ne faut en effet qu’un maillot, mais il nous faut quand même un plan d’eau à une température au dessus de 14°C au moins. Pour la course à pied : aucune inscription à un centre ou dans un club n’est indispensable, notre sport est praticable en tout lieu ou presque, à toute heure de la journée ou de la nuit : On chausse une paire de souliers et c’est parti immédiatement après avoir franchi le pérron. Cette simplicité est la caractéristique forte de notre pratique favorite. Elle en a toujours fait son attrait. Le matériel est secondaire, quelque soit ces caractéristiques, la profusion de matériels en tout genres n’est que l’empreinte de la société de la consommation sur toutes les activités de l’homme, même les plus humbles de toutes. Je n’ai jamais rencontré de coureurs « bling-bling ». Tout coureur qui pratique est respectable. Si des personnes ont moqué tes choix de matériel, Julie, c’est un peu bizarre, car fondamentalement, LE MATÉRIEL EST SECONDAIRE. Abebe Bikila, le champion « barefoot » pied nus gagne pareil quelque soit les chaussures. Ce sont les marques qui insistent toujours sur leurs différences car c’est un impératif commercial. Il me semble un peu dommage de pratiquer une activité minimaliste par essence, en attachant une telle importance au matériel. Il y a pourtant tellement de sports nécessitant tellement plus de matériel que la course à pied ! Ne passons pas à coté des choses simples !


Posté par Samuel Le 13 août 2011 à 21:59

Ah ah au moins dans le cyclisme le bling bling on l’assume pleinement comme décris superbement dans dans les ‘rules’ du velominati (en anglais) http://www.velominati.com/blog/the-rules


Posté par peterco Le 15 août 2011 à 22:23

Entièrement d’accord, c’est ce qui fait la magie de la course à pied, son universalité, à tous les sens du terme !


Posté par Lorain Le 16 août 2011 à 7:54

Slt, Les goûts et les couleurs!!!! Moi je suis pour les couleurs, ça met de la joie dans le peloton. Le running est avant tout un plaisir, alors pourquoi pas commencer par une tenue qui nous plaise. Celui qui a les moyens de s’acheter de belles tenues cool, qu’il en profite. Pour moi, j’aime les chaussures avec des couleurs flachies. Bonne journée et bon entraînement les clowns runners.


Posté par jp75018 Le 16 août 2011 à 14:10

Pourquoi tant de prise de tête…? Peut-être l’art de faire compliqué au lieu de faire simple, car la course à pied c’est la simplicité, même s’il faut des années pour commencer à acquérir une certaine maîtrise (je ne parle pas de niveau dans l’absolu, mais de la connaissance de soi). Patience et humilité sont les clés pour y parvenir. Certes un bon matériel s’avère utile, mais mieux vaut savoir écouter son corps et avoir un matériel basique que croire que du matos high tech va d’un coup de baguette magique remplacer des années de pratique! Et puis pour ceux qui se soucieraient du regard des autres, il suffit d’éviter certains lieux et certaines heures pour être tranquille, il y a de la place pour tout le monde…


Posté par PaceRunner (Fred) Le 16 août 2011 à 15:18

une petite chansonnette … Chacun fait fait fait ce qui lui plait plait plait….. Bye….


Posté par Chinaski Le 16 août 2011 à 17:45

Ce qui est bien au moins sur wanarun, c’est qu’il n’y a pas de censure meme quand on aime pas un aticle de Julie. Parce que sur un autre site ou elle a la main, quand on aime pas (sur le ton de l’humour) un article qu’elle a posté, on est : -Viré et bloqué de son facebook, -la page facebook du site vous est interdite, -le twitter du site vous est interdit -vos messages sur le site sont censurés. Si la meme chose etait faite ici, il n’y aurait plus beaucoup de lecteur 😀


Posté par Lloc Coll Le 16 août 2011 à 18:04

C’est bizarre, cela m’étonne à moitié 😉


Posté par julie Le 16 août 2011 à 18:11

c’est normal, je supprime systématiquement les messages « agressifs ». internet n’est pas un défouloir.


Posté par Chinaski Le 16 août 2011 à 18:19

Un message agressif avec un lol puis un deuxieme ou je prends la peine d’expliquer. N’importe quoi Julie. Et en plus bloquer tous les acces aux differentes pages sans prendre la peine d’en avertir la personne c’est du grand n’importe quoi et cela donne une tres belle image de la boutique a laquelle est rattaché le site. Meme si ce n’est pas le lieux je mets une copie du message : • Peut etre quand en postant ici je ne me fairais pas virer (et oui Julie n’aime pas la critique alors qu’elle est la premiere à le faire !) et par conséquent aucune discution possible. Cet article est vraiment limite, peu approfondie et frole le n’importe quoi. Il aurait été bien de faire plus de recherches sur le net. Ce n’est pas le tout d’écrire, il faut aussi se documenter un peu. Voila ce que j’ai pu trouver en a peine 5 minutes : ■Ne courrez pas, il va plus vite que vous et vous lui donneriez raison de vous considérer comme un bifteck géant. ■Reculez très lentement et éloignez-vous. Vous pouvez essayer les pas latéraux. ■Si vous ne pouvez pas vous éloigner, accroupissez vous. Ne montrez pas vos mains. ■Ne tournez jamais le dos au chien qui préférera vous attaquer par derrière ■Gardez les mains le long du corps pour ne pas vous montrer agressif, ■Parlez lentement et calmement. Par pitié, évitez de crier avec une voix perçante. ■Ne le regardez pas dans les yeux, c’est une attitude de défit. Orientez le visage légèrement sur le côté. ■Ne souriez pas, j’ai lu quelque part que chez un chien on appelle ça « montrer les dents » ■Grimpez en hauteur, là ou il aura du mal à vous débusquer. ■Placez un objet, des obstacles entre le chien et vous pour casser la ligne d’attaque (un parapluie ouvert peut se révéler très efficace). ■Appelez le maître, qui n’est sans doute pas si loin. ■En cas de soucis, armez-vous d’un bâton. Plus le chien est gros et plus vous pouvez prier pour qu’il morde le bâton plutôt que vous, ■le spray au poivre est une option qui donne parfois de bon résultats (mais c’est variable selon la race), ■utilisez le taser dont le bruit seul peut éventuellement effrayer le chien (sans oublier que si le chien vous touche, vous vous électrocuterez tous les deux en appuyant sur le bouton. L’idée n’est pas forcément « Lumineuse ») ■si vous le désirez, équipez-vous d’un sifflet à ultrasons de type Dazer qui pourra vous aider dans la plupart des cas, mais sera probablement inefficace face à un chien d’attaque, ■ouvrez un parapluie, tenez le ouvert face à vous comme un bouclier ■si vous n’avez rien sous la main, un pull autours de votre bras gauche (si vous êtes droitier) pourrait vous être utile en tant que bouclier / appâts pour les morsures, …etc Et d’ailleurs apres mes recherches je m’apperçois que dans tous les articles ils donnent les memes conseils (y compris le couteau !) mais les articles etant plus developpés on comprend un peu mieux pourquoi et nous avons aussi d’autres possibilité. J’espere au moins que ce message ne disparaitra pas …. super agressif comme message … Désolé pour le dérangement.


Posté par julie Le 16 août 2011 à 19:26

wouf wouf ! tu oublies tes autres messages sur facebook sur d’autres pages… d’autant plus que ce que tu cites est exactement ce qui a été dit dans le dit article… bref, je supprime systématiquement tous les troll, donc je persiste et signe et ne me laisserai pas intimider.


Posté par Chinaski Le 16 août 2011 à 19:29

Et je dirais pour terminer que tu me dises que mon message est agressif et que le net n’est pas un defouloir alors que tu mets en statut facebook que tel article de telle revue est « à chier », c’est un peu l’hopital qui se fout de la charité 😀 aller j’arrete la car tu n’en …


Posté par Manu Le 17 août 2011 à 7:49

Je ne veux pas rentrer dans la polémique Wanarun est un espace communautaire ou l’expression est libre (dans la limite de la loi) aussi bien pour les commentaires que pour les articles. Oui nos articles ne sont pas parfait mais ils ont le mérite d’exister et de créer le débat. Dans le cas d’un billet d’humeur c’est sur qu’il y aura toujours une voix d’opposition sinon on aurait l’impression de pas avoir d’audience sur le site… Dans le même esprit, je vous rappelle que vous pouvez faire un droit de réponse et proposer votre vision en passant par le formulaire qui permet de déposer un article. http://www.wanarun.net/blog/deposer-vos-recits-de-course


Posté par Dordan Carine Le 21 août 2011 à 15:47

Eh bien moi, cet article m’a amusée, détendue, intéressée et j’en ai aimé les parties abordées, sans qu’il y ait buzz ou polémique ! Certains doivent avoir une mégalomanie galopante, une paranoïa extrême et un ego mal placé pour se sentir incriminés chaque fois ! L’humour allant de pair avec l’intelligence, je vous laisse apprécier le QI d’huître de certain(e)s… Eh bien oui, il y a peut-être du bling-bling et du marketing à outrance ! Mais moi, sous prétexte que je fais du sport (cap, VTT, ski, rando, etc), je n’ai pas envie de ressembler pour autant à une serpillière ou un épouvantail ! Je suis consciente d’être « victime » de cette course au sur-équipement, et ça me va bien ! Si d’autres font différemment, ça me va bien aussi !!! J’ai des Prophecy (entre autres Mizuno), des manchons de compression, des écouteurs Apple, la Garmin 610, des fringues flashy, ET J’ASSUME ET REVENDIQUE ! Allez, encore merci pour cet article, sa polémique et sa sincérité 🙂 Keep on running !!!


Posté par buzzy le colibri Le 21 août 2011 à 16:30

Je me désabonne de wanarun, cette article ces reactions et la méchanceté de certain(e) sont ce que je n’accepte pas dans ce monde et que j’oubliais dans le sport …. Il me semblait qu’on pouvait y trouver de l’entraide et du soutient ET SURTOUT DE L’HUMILITÉ. l’humour ne peux passer que c’est il est sans méchanceté sinon c’est de la moquerie ! Autant ce que porte les gens m’importe peu, autant les jugements de valeurs précédemment écris m’inquiètent et laissent peu de place a la générosité et d’altruisme. C’est vrai qu’il ne sont pas du tout nécessaire dans le sport mais je ne souhaite plus partager ce genre de propos Je laisse donc cet espace à son public et vous souhaite surtout de prendre du plaisir en courant..


Posté par Philomene Le 21 août 2011 à 16:56

tiens Chinaski , amusant, il m’est arrivé aussi la même chose avec le même auteur sur un autre site où elle a la main 🙂 il ne faut surtout pas pointer du doigts la superficialité des articles 😉


Posté par Philomene Le 21 août 2011 à 18:05

amusant aussi de comparer les dates et les publications… runners.fr a initié le débat avec deux questions sur FB le 8 et 9 aout (dans le but d’en faire un article comme ils ont l’habitude) . ce billet d’humeur a été publié le 12 aout avant que runners n’ait eu le temps de publier le sien…


Posté par Julie Le 21 août 2011 à 18:16

Salut Marie ! Comment va ma copine !?


Posté par Julie Le 21 août 2011 à 18:30

Sinon, depuis cet article une question me titille : qu est ce que LA Martina dont nous parle Fred ??