A quoi pensez-vous quand vous courez ? (inspiré de Haruki Murakami)



 

Je vous disais dans mon précédent article sur le livre Autoportrait de l’auteur en coureur de fond de Haruki Murakami que l’auteur tentait de répondre à la question du sens de la course à pied, qu’il se demande en fin de compte pourquoi il court chaque fois.

Ce n’est pas une question à laquelle il est évident de répondre car courir est quelque chose d’assez mécanique et répétitif et finalement Haruki a réalisé une sacrée prouesse en écrivant  plus de 180 pages sur cet acte de courir…
Pour répondre à cette question, il utilise des biais, des périphrases car s’il décrivait la simple manière dont il transpire comme un boeuf et dont il mettait un pied l’un devant l’autre ça serait assez rébarbatif !

Premier biais qu’il utilise est de se demander à quoi il pense quand il court ! Il dit lui même que c’est idiot comme question car on court on pense à mille choses futiles !
On pense qu’on a chaud, on pense qu’on a mal aux pieds, qu’on souffre, on regarde les voitures défiler… nos pensées sont en fait inspirées par notre environnement.

Alors si vous le voulez bien, on va faire un petit jeu… je vais vous dire à quoi je pense quand je cours et vous allez me dire vous aussi tout ce qui vous traverse l’esprit quand vous courez (tout ce qui est avouable).
– Je pense que j’ai chaud et que j’aurais du prendre mon camelback plutôt que ma gourde
– Je pense que j’aurais du mieux me couper les ongles de pied
– Je pense  aux voitures qui défilent
– Quand je souffre, je pense à mon coach, je me dis qu’il croit en moi et que je n’ai pas le droit d’abandonner.

Finalement, je pense à des choses très terre à terre (car l’esprit ne peut se contenter de penser à rien et comble sa solitude par une certaine ébullition) et c’est seulement après que peuvent venir des considérations un peu plus intellectuelles.

Et vous, à quoi pensez-vous quand vous courez ?
A quoi pensez-vous quand tout va bien, lors d’une sortie longue pépère ?
A quoi pensez-vous quand c’est difficile, que vous dites vous pour tenir le coup ?

4 commentaires sur “A quoi pensez-vous quand vous courez ? (inspiré de Haruki Murakami)”


Posté par Samuel1604 Le 13 mars 2011 à 9:55

Ca a l’air con mais en general moi je pense au football… Sinon au travail aussi….

Répondre


Posté par Jean-Michel Le 13 mars 2011 à 20:20

Souvent, je me « dissocie », c’est à dire que je cours jusqu’à ce que mes pensées et mes mouvements ne soient plus conscients, une sorte d’auto-hypnose due à la fatigue, aux endorphines, à la répétition des mouvements… donc, je crois qu’hormis le trajet quand je ne suis pas sur du parcours, ou que ce n’est pas un parcours connu, ben, je ne pense pas ^^

Répondre


Posté par couriraorleans Le 15 mars 2011 à 21:37

hello les wanarunners j’ai commis un petit billet sur le sujet je ne pense pas, je compte ! http://couriraorleans.wordpress.com/2010/04/12/courir-a-orleans-se-depenser-sans-compter/ au apssage, laissez moi 1 ptit mot hein 😉

Répondre


Posté par isa Le 6 avril 2011 à 8:11

Quand je pars, je pense à ma posture, mon souffle, le parcours de la séance, la séance elle meme ; puis au bout d’un quart d’h, mes idées s’éparpillent selon le contexte du moment : les problemes de boulot du jour, les soucis des enfants, le prochain objectif de course…;puis le cap des 40’passé (celui où j’ai toujours un coup de mou), je me sens en accord avec l’instant : je me dis que j’ai de la chance d’être en bonne santé, que les gens qui ne courent pas ratent des sensations uniques, que la nature est magnifique (quelque soit la saison), que je me sens bien là maintenant et que çà ressemble à un instant de bonheur ; puis quand la fatigue arrive, je pense à la douche à venir, à ma famille qui doit trépigner de m’attendre, aux progrès que je réalise…en fait mes pensées sont très souvent positives !

Répondre


Laisser une réponse