Running, Trail, Fitness
 

Quelques conseils sur les fractionnés courts



 

Si l’Allemagne des années 1930 ne nous remémorent pas que de bons souvenirs, il faut tout de même signaler que l’entrainement par intervalle ou le fractionné a été découvert durant cette triste période par un cardiologue allemand le Dr H. Reindell. Par la suite, l’entraîneur allemand Woldemar Genschler applique cette méthode sur les athlètes allemands et c’est ainsi que Rudolf Harbig battu le record du monde du 800 mètres de deux secondes (un record qui resta sur les tablettes jusqu’en 1955).

Après la seconde guerre mondiale, Genschler entrainait le coureur britannique Gordon Pirie qui s’empara des records du monde sur 3000m, 5000m et 6 miles.

Pour rappel, le fractionné ou méthode d’entrainement par intervalle est une technique qui consiste à alterner des phases très rapides où le coeur monte à 170 / 180 pulsations par minute avec des phases de repos où le coeur bat à moins de 120 pulsations par minute.

Les fractionnés courts sont définis par des fractionnés dont la distance de la partie course est inférieur à 400 mètres. Le but de ces exercices est de repousser les limites du seuil anaérobie. C’est à dire le seuil où l’organisme crée plus d’acide lactique qu’il n’en élimine. Si vous dépassez ce seuil, la quantité d’acide lactique augmente progressivement tout au long de l’effort

Pour améliorer le système aérobie, il faut utiliser les muscles à leur pleine capacité. Cependant quand les muscles sont dans cet état, l’acide lactique apparait rapidement. D’où l’intérêt de lui imposer des périodes de repos actives.

Dans le cadre d’un plan d’entrainement sur plusieurs mois, le but est d’améliorer le seuil anaérobie. Vous pourrez ainsi constater que les distances effectuées rapidement durant les séances de fractionnés courts augmentent progressivement au fur et à mesure des semaines d’entrainement.

Pour connaître l’impact de ce type d’entrainement, vous pouvez utiliser la séance type 10x(30s / 30s). Deux choses pourront vous permettre de constater l’amélioration des performances : la distance parcourue durant les 30 secondes rapides et la rapidité de récupération durant les phases de repos en mesurant la fréquence cardiaque à la fin de la période.

Ces quelques explications vous permettront de mieux comprendre les plans d’entrainement que vous utilisez et ainsi mieux apprécier leurs efficacités.

Laisser une réponse