Running, Trail, Fitness
 

Hoka Bondi X : confort et carbone

Manu


 
hoka bondi x

Hoka… Tout le monde a tendance à réduire le nom de la marque à Hoka et pourtant le nom complet est Hoka One One (Oné Oné). En maori, cela signifie « Planer sur terre ». Si la majorité des gens pense que cette marque est américaine, c’est effectivement le cas du fait de son actionnaire majoritaire Deckers mais il faut savoir qu’il n’y a pas plus français que cette marque née en Haute-Savoie et fondée par 3 français : Jean-Luc Diard, Nicolas Mermoud et Christophe Aubonnet 53 anciens de Salomon).

Replaçons le contexte en 2009-2010, c’est l’essor d’un courant dans le milieu du running qu’on appelle le minimalisme ou le barefoot running. Le livre de Christophe McDougall, Born to Run, se vend comme des petits pains. A l’époque les coureurs fustigent l’attaque talon et les chaussures avec de l’amorti. Certains coureurs vont même jusqu’à courir en huaraches : une plaque sur-mesure et un système de laçage. 

En parallèle, le trail prend son essor. C’est là que nos 3 français lancent un concept à contre pied, une chaussure avec une grosse semelle plus d’amorti une semelle moins plate plus courbée. Le but c’est de gagner du temps dans les descentes. Il est en effet plus facile de gagner 1 km/h en descente qu’en montée… La mafate était née, complètement à contre courant, mais elle fera sensation en finissant 2ème de la diagonale des fous. Pour ceux qui ne le savent pas Mafate est le nom d’un des cirques de l’île de la Réunion.

Le succès est assez rapide, la stratégie de Hoka est assez simple, il suffit de faire tester pour l’adopter. La marque va assez vite convaincre les consommateurs mais aussi les distributeurs qui vont vendre les produits. Hoka a aussi profité d’un énorme bouche à oreilles par des utilisateurs satisfaits. Régulièrement des coureurs blessés changaient leurs habitudes et passaient sur des modèles Hoka. 

La marque qui était moquée à ses débuts (certaines personnes parlaient de chaussures orthopédiques) a été racheté en 2013 par Deckers (une société américaine) et elle a largement trouvé son public. En 2020, c’est 8 millions de paires qui ont été vendues.

A partir de ce concept, Hoka va décliner le concept qui a séduit en trail sur la route avec des modèles comme la Bondi. Ce modèle est apparu en 2011 en référence à une plage australienne. 

Bondi c’est l’un des modèles de route de la gamme Hoka depuis les débuts, ça représente la notion d’Oversize, cette mousse imposante avec cet amorti qui est particulièrement apprécié des coureurs longue distance. Il suffit de voir le nombre de Hoka sur des courses comme l’utmb ou sur les marathons ironman pour le confirmer.

Voilà un modèle bondi de 2014

Aujourd’hui je vous présente la dernière nouveauté Hoka : la Bondi X. Elle se veut le descendante de la Bondi (actuellement la Bondi 7 est disponible) mais vous y trouverez une plaque de carbone. Elle s’inscrit donc dans la gamme Rocket X / Carbon X / Bondi X si les 2 autres modèles sont plutôt orientés « Elite ». La Bondi X apporte la plaque de Carbone aux coureurs plus moyens (dont je fais partie).

  • Rocket X : 209 g en 42
  • Carbon X 2 : 237 g en 42
  • Bondi X :  295 g en 42

La bondi X reprend pas mal de technologie phare de la marque Hoka. On retrouve le talon compensé qui est apparu sur le modèle TenNine et sur le modèle Edge qui se nomme Hubble. Il est un peu plus light et un peu creusé au milieu pour sans doute réduire un peu le poids et la meilleure mousse EVA d’Hoka. 

Si on tient compte des dernières règles de la fédération internationale : la Bondi X rentre dans les clous avec une épaisseur maximale de 33 mm (le max étant de 40 mm) avec au passage 28 mm sur l’avant ce qui fait un drop de 5 mm.  Et une seul plaque de carbone, donc ce modèle est en adéquation avec les règles. 

En résumé, si vous êtes amateur de Hoka vous serez comblé par ce nouveau modèle et vous allez pouvez goûter a la plaque carbone. 

Ce qui est intéressant dans ces modèles à plaque de carbone, c’est ce nouveau compromis entre l’amorti et le retour d’énergie. Avant ceux qui voulaient du dynamisme, choisissaient des modèles plus rigides qui renvoyaient bien au détriment du confort et de l’amorti. 

Le mélange des 2 technologies (une plaque et des mousses plus tendres) permet de garder ce confort tout en récupérant une maximum d’énergie sur le retour. 

Ce nouveau modèle est disponible en quantité assez limitée sur le site i-run.fr

Un commentaire sur “Hoka Bondi X : confort et carbone”


Posté par Wanarun - Hoka Bondi X : confort et carbone - Trail-Actu.Info Le 7 octobre 2021 à 18:24

[…] Lien vers l’article : Wanarun.net […]

Répondre


Laisser une réponse