Running, Trail, Fitness
 

Comment j’ai gagné 4 km/h sur mon vélo ?



 

J’avoue que sous ce titre un peu tapageur se cache finalement une réalité en triathlon : l’importance du matériel. Pour remettre le contexte, je fais régulièrement des triathlons depuis 4 ans, j’ai commencé par les triathlons type cross-country avec trail et VTT, et ensuite je suis passé sur route.

J’apprécie particulièrement le format M (1500 m de natation, 40 km de vélo et 10 km de course à pied). Au départ, j’ai acheté un simple vélo de route, plutôt bien équipé mais pas un vélo de contre la montre et comme je faisais pas mal de VTT quand je l’ai reçu, j’ai eu l’impression de voler. J’étais pleinement satisfait de mon vélo. J’avais rajouté des prolongateurs pour faire plus « aéro »…

Alors j’étais persuadé qu’un meilleur vélo me permettrait de gagner quelques précieuses secondes mais qu’avec de l’entrainement, je gagnerais sans doute beaucoup plus. Donc j’avais laissé tomber l’idée d’avoir un vélo de contre-la-montre. Après quelques années et après quelques progrès sur mes temps en vélo, l’idée d’acheter un vélo de contre-la-montre refaisait son chemin. En effet, je fais la majorité de mes entrainements seul et dans des zones peu vallonnées, l’utilisation de ce type de vélo se justifie donc pleinement.

Depuis quelques temps, je cherche donc une bonne affaire : occasion, fin de série, soldes… C’est finalement en regardant les soldes dans un magasin proche de chez moi que j’ai trouvé mon bonheur, en plus d’un superbe cadre tout équipé à ma taille, il y avait une paire de roue en carbone. Mais un élément que je n’avais pas mesuré, le vendeur me proposait de me faire une étude posturale pour faire tous les petits réglages auxquels je n’avais jusque là pas fait attention mais qui sont important.

Après un bon moment au magasin sur le home trainer et à échanger avec le responsable sur le vélo et plus particulièrement le triathlon, je lui ai posé beaucoup de questions et il n’a pas été avare en conseils. Au final, il m’annonce un gain de plusieurs minutes sur 40 kilomètres… j’avoue que j’ai du mal à y croire…

En rentrant, pas d’hésitation, le vélo est prêt et je décide de faire le tour que je fais régulièrement et qui fait un peu près 40 kilomètres. Comme comparaison, je l’avais fait quelques jours plutôt dans les mêmes conditions, j’avais une moyenne proche des 27 km/h… Ce jour-là avec le nouveau vélo et sans doute un petit sur-croix de motivation, j’ai fait une moyenne de 31 km/h… soit 4 km/h

Alors au delà du vélo, les réglages sont tout aussi importants pour avoir une position aérodynamique la meilleure possible. Un grand merci à Nicolas Martin d’Atelier Cycle à Verdun pour son accueil, ses conseils et les réglages au millimètre près.

Laisser une réponse