Stryd : puissance et running



 

Il y a un peu moins de 2 ans, un projet apparaissait sur KickStarter : Stryd. L’idée était d’introduire un capteur pour déterminer la puissance lors d’un entrainement ou d’une course. En effet, depuis de nombreuses années, le milieu du cyclisme utilise la puissance pour calibrer les entrainements des athlètes de haut niveau. Il faut dire qu’un capteur de puissance coute plusieurs centaines d’euros voire plus de mille euros et que l’installation n’est pas simple.

Pourquoi mesurer sa puissance ? Si vous avez fait un peu de physique dans votre jeunesse, la puissance est calculée à partir de la vitesse et de la force. La force nécessaire pour avancer doit lutter contre la gravité terrestre, la résistance de l’air et les forces lié au frottement avec le sol. Des notions logiques mais parfois un peu complexe.

En cyclisme, la gestion des entrainements en puissance à prouver qu’elle était efficace alors sommes nous à l’aube d’une nouvelle aire pour le coureur où la puissance (si elle est mesurable est précise) va nous aider à nous entrainer et progresser. J’avoue que je suis curieux d’en savoir plus et de tester tout ça de plus près.

Depuis 2 ans, Stryd a évolué. Le capteur qui se trouvait sur une ceinture de fréquence cardiaque est devenu un capteur de type FootPod et se pose directement sur la chaussure. Au delà du capteur, c’est surtout l’écosystème autour qui a évolué. En effet, maintenant le capteur est compatible avec la plupart des montres haut de gamme du commerce comme la Fenix 5, la Spartan ou même l’Apple Watch.

Sur la Fenix 5, vous pourrez trouver une application Stryd mais vous pourrez également trouver des champs de données spécifiques Stryd.

Mon intérêt pour les nouvelles technologies et pour l’entrainement en course à pied, me donne envie d’en savoir plus sur ce capteur et sur ces possibles utilisations, j’ai donc décidé de m’en procurer un pour en savoir un peu plus…

3 commentaires sur “Stryd : puissance et running”


Posté par Joël Le 4 décembre 2017 à 13:04

Par coincidence, j’ai lu des choses sur ce sujet le week-end dernier, et la contribution la plus étonnante et intéressante est celle de l’internaute ‘fellrnr’ (http://fellrnr.com/wiki/Stryd) Un des paradoxes de ses conclusions, c’est qu’il met très en avant une qualité du footpod de Stryd… qui ne porte pas sur la mesure de puissance. Non, il trouve que c’est un footpod fort utile d »abord pour avoir enfin une vitesse instantanée fiable, information qui est peu précise avec les GPS, au point qu’espérer faire des séances de fractionnés avec des indications de vitesse fiable est illusoire avec toutes les montres GPS du marché. Les footpods sont bien plus précis et le footpod Stryd est le plus précis de tous les footpods selon ‘fellnr’. Cordialement, Joël

Répondre


    Posté par Sylvain Le 7 décembre 2017 à 18:59

    Salut Je suis utilisateur d’un footpod Garmin depuis 3ans et pour rien au monde je ne reviendrai a la mesure de la distance et vitesse instantanée par GPS. La précision du footpod est largement meilleur que le GPS (voir tests fait par DCrainmaker a ce sujet). Pour un fractionné la vitesse affiché est instantanée par rapport à ce que propose une mesure GPS où on voit le compteur monter petit a petit…


Posté par Daniel Marty Le 6 décembre 2017 à 8:13

Bonjour, Article intéressant. Merci. Il est très intéressant de constater que les technologies accessibles uniquement aux athlètes de haut niveau sont dorénavant beaucoup moins onéreux niveau amateur. Ma question est une question de véritable débutant que je suis, à partir de quel niveau est-il utile de se procurer ce niveau de technologie?

Répondre


Laisser une réponse