Le mal de la course ?



 

Pour une fois je m’en remet à votre expérience ! En effet, depuis que je cours (une dizaine d’année maintenant) et en particulier après une course longue, je ressens à la fin de la journée des maux de tête très violent. La seule solution que j’ai trouvé : prendre du paracétamol et allez au lit jusqu’au lendemain.

J’ai essayé de réfléchir à ce qui pourrait causer ça mais je n’ai aucune certitude.

Déshydratation

Hier j’ai bien bu à tous les ravitaillements, il y avait des bouteilles de 33cl que j’ai bu intégralement à 4 reprises plus une a l’arrivée. Lors de mon déjeuner, j’ai également bien bu. je me suis également hydraté dans l’attente du départ. j’ai pas l’impression que cela soit le problème mais si j’ai tout bu c’est peut être que j’aurais pu boire encore plus…

Tassement des cervicales

21 kilomètres, ça fait quelques foulées et donc des impacts sur la chaine osseuse. Cela a peut être tassé ma colonne vertébrale et bloqué un peu mes cervicales. D’ailleurs je sens un peu de gêne aujourd’hui et je ne suis pas complétement mobile a ce niveau. La position allongée durant la nuit doit peut être remettre tout ça en place.

Insolation

Il a fait chaud hier et le soleil a tapé fort autant dire que 2h en plein chaleur et sans casquette, cela ne doit pas être sans risque. J’avais des lunettes de soleil mais pas de chapeau. c’est peut être la raison que je privilégie mais sans trop de conviction.

Niveau récupération, j’ai tout fait pour bien récupérer : j’ai beaucoup bu après la course et j’ai bien mangé. j’ai également fait 2 séances de récupération avec mon Compex Runner : quadriceps et mollets. Ce matin, je monte et je descends les escaliers sans difficulté.

Ce matin tout va bien mais je n’aime pas trop cet épisode violent de fin de journée qui m’oblige à me coucher et j’aimerais en connaître la raison pour ne plus faire l’erreur. je pense que la prochaine fois je vais m’obliger à mettre une casquette même je n’aime pas trop ça !

Si vous avez déjà ce type de souci et que vous avez trouvé la solution, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

13 commentaires sur “Le mal de la course ?”


Posté par manu Le 3 octobre 2011 à 6:16

le mal de tête de fin de course, il m arrive de l’avoir et dans mon cas il survient si je suis resté un peu trop longtemps au dessus de ma fcm. Je suppose qu’il survient après une montée de tension artérielle trop importante. Je crois qu’en meme temps que la fc augmente la tension le fait aussi! Comme je suis sujet à ce genre de maux de tête je prend du paracetamol déjà avant la course

Répondre


Posté par Fabrice ostéo Le 3 octobre 2011 à 7:22

Bonjour, Les cervicales ne sont peut être pas à incriminer mais 2 éléments musculaires de taille s’insérant sur elles et très sollicitées pendant l’effort long: Les scalènes (inspirateurs accessoires) ou les trapèzes. Le trapèze s’insérant sur l’occiput peut diminuer la taille du trou déchiré postérieur et favoriser la congestion des sinus veineux du crâne en faisant « bouchon ». et donc entraîner des céphalées. Dans certains cas par irritation du nerf vague passant dans le même TDP peut quant à lui entraîner des vomissements. Seule solution: Bien se masser la basse du crâne et ne pas hésiter à y faire des points d’inhibition après la course même si souvent le haut du corps est délaissé au profit des membres inférieurs.

Répondre


Posté par BROUSSEY Le 3 octobre 2011 à 8:31

Je suis aussi sujet a ce problème et cela fait 3 semaines que je pense avoir en partie trouver le pb. JE rejoindrais donc Fabrice car je me suis rendu compte que je lorsque je courais les muscles du cou aux épaules étaient assez tendus (j’y connais rien en anatomie mais a priori ce sont les trapèzes non ?). Depuis 3 semaines dès que je cours j’essaie de détendre (ne pas contracter) cette partie du corps et a priori j’ai carrément moins mal au crâne l’après-midi voir pas du tout.. un lien de cause a effet ? j’espère …. en tt cas je vais tacher de poursuivre cet exercice pour voir.

Répondre


Posté par Fabrice ostéo Le 3 octobre 2011 à 8:40

Sinon pour la base du crâne, pommade chauffante (musclor, baume saint bernard, baume du tigre, baume aroma), et si les douleurs tardent à partir, et sans faire de prosélytisme, un petit saut chez l’ostéo est à conseiller. Sportivement ps: J’ai fait les 100km de millau la semaine dernière et j’ai eu le bonheur de vivre ce que tu viens de traverser Manu ….

Répondre


Posté par Pascal R. Le 3 octobre 2011 à 8:50

également, c’est systématique après chaque course, j’ai mal au crâne!!! quel que soit le temps!!… l’aspirine n’est pas tjrs efficace mais mon mal n’est pas violent alors ca va, je gère.

Répondre


Posté par Jacques De Schryver Le 3 octobre 2011 à 9:58

Bonjour, Il existe deux types de plantes qui combattent efficacement le mal de tête : – le gingko biloba pour les maux de tête normaux – l’harpagophytum ou griffe du diable pour les maux de tête d’origine traumatique Les deux sont vendus en pharmacie ou herboristerie et fonctionnent bien. Bien cordialement, Jacques De Schryver

Répondre


Posté par Aurel Le 3 octobre 2011 à 11:02

« Je crois qu’en meme temps que la fc augmente la tension le fait aussi! » A l’exercice, la pression artérielle augmente. Mais il me semble que la pression est régulée de manière très précise au niveau de la tête, pour ne pas augmenter (les conséquence seraient catatstrophiques) à l’exercice..

Répondre


Posté par Fabrice Le 3 octobre 2011 à 12:49

Ils en parlent sur Runners World si ça peut aider : http://runners-world.fr/actualites/vous-avez-regulierement-des-migraines-apres-avoir-couru-comment-les-eliminer/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Runners-world_Le_N1_Mondial_Du_Running+%28Runners-world.fr+Le+N°1+mondial+du+running+enfin+en+France%29

Répondre


Posté par Basp Uant Le 4 octobre 2011 à 16:25

Boire quelques bières après la course. Sérieusement, c est meilleur que de l isostar et toutes ces cochoneries, une nutritionniste me l a dit et par défaut je la crois sur parole, et en plus, si le problème est vraiment musculaire, puisque la colle relaxe les muscles, un physiothérapeute m a dit ca un jour, c est tout indiqué Au pire aller, le mal de tête du matin te fera oublier celui de la veille. Sans niaiser, après chaque course dans le courant de la soirée je bois au moins deux bières, des vraies, 500 ml. Jamias de courbatures ni de maux de tête ( des fois le matin si j ai abusé)

Répondre


Posté par Basp Uant Le 4 octobre 2011 à 16:26

En passant le lien ci dessus ne fonctionne pas

Répondre


Posté par Denis Le 4 octobre 2011 à 22:04

Dans mon cas, de l’eau gazéifié fonctionne très bien, plus aucune migraine d’après course et plus aucune migraine du tout. Rien de scientifique là dedans. Les divers médicament sont rarement efficace car trop lent pour agir, il semble que la tension musculaire diminue plus rapidement surtout quand on se repose 😉 Le coup de chaud (dans le sud) peut arrivé mais pour moi c’est plutôt pendant la course, ou immédiatement après, et il n’y a pas que la migraine, il y a plein d’autres signes, respiratoire, douleur etc..

Répondre


Posté par Guillaume Le 10 octobre 2011 à 22:29

Bonjour, Ayant fait un peu d’apnée, j’ai peut etre une piste pour toi. Lors des séances d’apnée nous travaillons globalement de deux manières : en hyperoxye ou en hypoxye. Pour faire simple et pas trop long (et barbant) le travail en hyperoxye consiste à réaliser des exercices avec des phases de préparation et de récupération pendant lesquels on se charge en oxygène. Cela permet des apnées plus longues (car le besoin de respirer arrive plus tard) mais c’est aussi BEAUCOUP plus dangereux car en gros on désactive les signaux d’alerte du corps. Au contraire, dans le travail en hypoxie à l’inverse on se charge en CO2. C’est beaucoup plus sécu mais l’inconvénient c’est que le reflexe inspiratoire se fait ressentir bcp plus tot et désagrément associé (et c’est la qu’on arrive à ton pb) une grosse séance en hypoxie s’accompagne tres souvent de maux de tetes et de fatigue en fin de séance. Voila peut etre qu’il faudrait chercher de ce coté : un changement de rythme d’entrainement avec des phases de récupération plus (trop courtes) et surtout pendant lesquels tu ne t’oxygenerais pas suffisamment?

Répondre


Posté par Joseph Le 10 juin 2016 à 8:19

May I simply just say what a relief to find a person that really understands what they’re talking about over the internet. You definitely understand how to bring a problem to light and make it important. More people ought to read this and understand this side of your story. I was surprised you are not more popular given that you surely have the gift.|

Répondre


Laisser une réponse