Le livre de la mort qui tue … JOGGING


 

Alors que je triais une vieille bibliothèque datant de mes années SciFi et Heroic Fantasy à la recherche d’un vieux Bradbury – j’ai dit vieille bibliothèque ? Il serait sans doute plus approprié de dire « très vieille » -, coincé entre PolterGeist et The Thing, j’eus la surprise de retrouver JOGGING de Brooks Stanwood.

Vous pensez bien que, par le titre alléché, titre dont je ne me souvenais d’ailleurs et je l’avoue humblement, ni de l’existence, ni du contenu, ni même de l’avoir lu à l’époque – certes très reculée, ceci pouvant expliquer cela … – je cessai immédiatement mes fouilles archéologiques pour me plonger dans une lecture – rapide – de cet opuscule.

JOGGINGAmes sensibles, s’abstenir ! JOGGING, vu sa date de sortie, 1980, n’est pas un guide pratique décryptant, ce qui à l’époque, était en train de devenir un phénomène de mode – un buzz, pour les plus jeunes. JOGGING n’est pas non plus un abécédaire du comment courir mieux, plus efficacement, gagner des minutes en se fatiguant moins etc etc etc à l’usage des millions de nouveaux pratiquants qui découvraient les vertus fabuleuses de notre sport favori.

JOGGING dont le titre porte en lui-même le teasing, surtout au seuil des 80’s, est en fait un roman d’épouvante comme il s’en faisait beaucoup en cette période et qui finissaient généralement en films de plus ou moins bonne qualité ou l’inverse – j’ai déjà parlé de PolterGeist, de The Thing, on pourrait aussi évoquer les Dents de la Mer, Carrie … – dont les premiers chapitres parlent effectivement de course à pied … sauf qu’après ça dégénère grave … mais, je vous laisse le découvrir, le livre étant assez facile à trouver en occase sur le web. Evidemment le scenario est plus qu’improbable et, sans dévoiler l’intrigue, les gentils ont quand même des chances de gagner à la fin, mais ça se laisse franchement lire !

2 commentaires sur “Le livre de la mort qui tue … JOGGING”


Posté par VT Le 29 octobre 2009 à 11:29

Je l’avais lu vers 15 ou 16 ans… et je m’étais régalée ! Preuve s’il en est que cela ne m’a pas trop dégoûté de la course à pied !

Répondre


Posté par fredbros Le 29 octobre 2009 à 15:08

Moi aussi j’avais dans ces âges-là en 80.

Répondre


Laisser une réponse