anatomie d’une chaussure de running



 

On parle régulièrement des chaussures, on les décompose, on les décrit, on parle des différents éléments mais vous me faisiez remarquer que tout le monde ne connait pas les termes spécifiques aux chaussures. C’est donc tout naturellement que j’ai décidé de faire un article sur l’anatomie d’une chaussure de running. Commençons par un schéma avec les principaux éléments (certains ne sont pas indiqués mais en suivant les explications vous aurez tous les détails).tige-semelle-empeigne-schema

La semelle d’usure

C’est la surface qui est en contact avec le sol. la matière et la forme de la semelle d’usure va donner le grip de la chaussure. En général, la matière plus dure et plus rugueuse. Certains équipementiers travaillent avec des spécialistes des pneumatiques sur cette partie comme adidas qui travaille avec Continental pour certains modèles.

La semelle intermédiaire

Elle vient par dessus la semelle d’usure. Cette partie va gérer l’amorti mais aussi le dynamisme. on trouvera la gestion de l’assiette (pied qui penche vers l’extérieur ou vers l’intérieur selon si vous êtes pronateur ou supinateur). C’est dans cette partie que ce situe les différentes technologies des marques : Gel chez Asics, Air chez Nike, K-Ring chez Kalenji, Wave chez Mizuno,…

La semelle de propreté

Cet élément n’est pas visible sur le schéma mais la semelle de propreté se trouve à l’intérieur de la chaussure. Elle doit limiter les frottements avec le pied et absorber au mieux la transpiration. Elle est en général amovible, vous pourrez ainsi la nettoyer ou la faire sécher plus facilement.

Les renforts

Présents en latéral sur la chaussure, ils permettent de maintenir au mieux le pied sur les côtés. Les marques rusent d’ingéniosité pour mixer les renforts et leurs logos. Historiquement l’ancien logo Asics représentait en fait les lignes de renfort des chaussures.

La tige

c’est la structure qui entoure le pied. Elle est consolidée avec diverses renforts sur le devant, sur les cotés, au niveau des passants des lacets, autour du talon. Elle est composée de mesh (un tissu aéré avec des trous mais cela peut être aussi être une membrane de type Gore-Tex).

Ajoutez à cela la languette et les lacets et vous avez les principaux éléments d’une chaussures de running.

Laisser une réponse