Avant la montre cardio GPS…



 

glonass-fenix-3Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ne peuvent pas connaître, un temps où les smartphones, les montres GPS, les smartwatch,… n’existaient pas

A cette époque, avoir une montre avec capteur cardiaque était le comble de luxe et mieux encore si elle était capable de stocker les temps par tour, vous étiez le roi du monde.

A cette époque, les courses étaient mesurées avec précision et chaque kilomètre était indiqué par une pancarte et un trait sur la route ou le chemin. A chaque passage de kilomètres, la mécanique était immuable : les coureurs joignaient un main sur le poignet de l’autre et appuyé sur la fonction Lap à la seconde où vous passiez cette ligne ensuite tout le monde avaient les yeux rivés sur le chrono pour voir le temps que l’on avait réalisé sur le dernier kilomètre. Ils s’en suivaient des calculs sur votre avance ou votre retard, votre moyenne…

A cette époque, j’avais l’impression de passer mon temps de course à calculer, à ajouter les secondes gagnées sur la dernière portion par rapport à la moyenne attendue. A projeter ce temps sur la distance globale pour estimer mon temps d’arrivée…

A cette époque, rien n’était disponible sur la montre : pas de vitesse instantanée, pas de vitesse moyenne, pas de calcul pour connaitre l’heure d’arrivée,…

A cette époque, pour trouver la distance que nous parcourions, il fallait prendre une carte et rentrer dans des calculs d’échelle.

A cette époque, si vous aviez un ami sympa, il venait vous suivre en vélo et vous donnez la vitesse instantanée grâce à son compteur…et on a survécu.

Mais la modernité a du bon et cela permet de rendre pour intéressant l’effort sans pour autant devenir une formule 1 du running où toutes les données sont enregistrées.

On vit une époque formidable !

Un commentaire sur “Avant la montre cardio GPS…”


Posté par Dub Le 20 juillet 2016 à 19:40

Bonsoir, juste un petit mot pour vous dire que je cours toujours sans cardio et gps… Je calcule encore et toujours mes temps de passages… J’ai essayé le progrès mais cela ne me servait à rien… À part le gps, il est vrai que je m’y mettrais bien juste pour connaître les distances totales de mes sorties.

Répondre


Laisser une réponse