Itinéraires BIS sur les trails


 

marathon-mont-blancA la fin du mois de juin, le marathon du mont-blanc aura lieu à Chamonix et vu la météo très froide des mois précédents certains passages ne sont pas praticables. La neige est toujours là alors qu’habituellement ces passages sont dégagés depuis quelques semaines et déjà largement empruntés par les randonneurs. Après les expériences difficiles dûes à la météo, comme par exemple la Tor des géants en 2012 ou même l’UTMB qui subit depuis 3 ans de très mauvaises conditions météo. Les organisateurs ont pris la décision de travailler sur des itinéraires Bis ou itinéraires de repli.

Les organisateurs du marathon du mont blanc qui ont créé une nouvelle course de 80 km pour l’année 2013 en plus du marathon, du cross, d’un 10km et d’un kilomètre vertical. Le but étant de faire du dernier week-end du mois de juin, un évenement mondial reconnu dans l’ombre de la course mythique l’UTMB organisée durant la dernière semaine d’août.

La montagne est un élément naturel qui dicte sa loi, courir en montagne c’est accepter les aléas de la météo et aussi calculer le risque que vous allez prendre. Il peut y avoir des éboulements de terrains, des cols impraticables à cause de la neige (même en plein été),… Si les organisateurs décident de détourner une course ou de l’annuler c’est surtout dans l’intérêt des coureurs pour ne pas qu’ils risquent leurs vies sur des chemins pas assez sûres.

Il est vrai que lorsqu’on a préparé l’UTMB sur plusieurs années avec l’engagement que cela comporte : gagner difficilement des points, s’entrainer pour un effort de plus de 24 heures, se déplacer pour l’épreuve car on n’habite pas forcément sur place,… apprendre que la course est tronquée ou même annulée même si c’est dans l’intérêt du coureur c’est rageant… et l’émotion prend le dessus et s’en suit la colère… mais que penseraient votre femme ou vos amis des organisateurs si vous tombiez dans un ravin ou sous une coulées de boues… La montagne est un milieu hostile, il faut la respecter et être humble.  Il y a tout juste un an, Stéphane Brosse perdait la vie dans une expédition avec Killian Jornet. C’était un véritable professionnel de la montagne doublé d’un sportif accompli et pourtant la montagne a dictée sa loi ce jour là.

Les organisateurs du 80 km du marathon du Mont-Blanc (course de 80km avec 6000mD+) ont décidé de prévoir des variantes au parcours pour conserver la distance et le dénivelé mais en optimisant la sécurité des coureurs pour ne pas qu’ils passent par des points jugés impraticables.

Cette nouvelle course de 80km est une grande répétition pour 2014 car c’est sur ce parcours qu’auront lieu les championnats du monde de SkyRunning.

Coté UTMB, les organisateurs devraient annoncés dans les jours qui viennent les différents parcours de repli pour l’édition 2013 avec des variantes et des parcours différents mais toujours dans l’optique de garder le distance et le dénivelé pour garder l’esprit du challenge sportif.

Il est évident que les organisateurs préfèrent largement qu’ils fassent beaux et que tout le monde emprunte le parcours prévu et ils ne font pas tout ça par plaisir car la logistique d’un changement de parcours est énorme !

Rendez-vous dans quelques jours pour l’annonce des itinéraires BIS des courses de l’UTMB.

 

 

 

Laisser une réponse