Entrainements croisés : la confirmation



 

Si vous avez un peu suivi les championnats du monde d’athlétisme, vous avez sans doute entendu pu apprendre que Yohann Diniz s’entraine sur un vélo. Surprenant, on apprend que le meilleur marcheur du monde, le détenteur du record du monde du 50 kilomètres de marche, s’entraine en partie sur un vélo.  Effectivement, si l’on décompose la course à pied en deux parties :

  • le mouvement : la capacité de nos muscles (principalement dans nos jambes) de faire avancer notre corps
  • l’endurance : la capacité de notre coeur d’oxygéner les muscles pour reproduire le mouvement de la manière la plus efficiente.

Si le mouvement du vélo et celui de la course à pied son différent, on peut sans aucun doute conclure que l’endurance est un point commun entre ces deux sports. Il est donc assez normal de faire du vélo en complément de la course à pied, c’est d’ailleurs ce que conseille de plus en plus d’entraineurs.

La raison est simple, il faut se souvenir que la course à pied est une succession d’impacts, même si votre corps s’habitue avec le temps à ce type d’effort, c’est donc tout à fait logique de remplacer des séances par des sports dit « portés » : principalement natation et cyclisme.

Certaines argumentent dans ce sens en disant que les triathlètes se blessent statistiquement moins que les coureurs : si je suis d’accord avec l’idée derrière cette affirmation, je ne suis pas d’accord avec l’argument. On ne peut pas considérer les populations (coureurs et triathlètes) comme identiques. Souvent les triathlètes sont des sportifs majoritairement mieux entrainés et plus avertis ce qui fausse donc complètement la comparaison.

Pour ma part, je pratique l’entrainement croisé depuis que je fais du triathlon, donc complètement involontairement. C’est le triathlon qui m’a imposé la diversification des entrainements et non pas la possibilité des entrainements  croisés qui m’a fait découvrir le triathlon. Depuis maintenant presque 4 ans, j’ai trouvé une diversité dans l’entrainement et un certain équilibre.

Le Home Trainer et la piscine durant l’hiver permettent de garder un bon nombre d’entrainements et de limiter les sorties dans le froid, quand il gèle c’est pas toujours très agréable…

Terminons par un exemple, vous pouvez tout à fait remplacer un footing de récupération de 45 minutes par une sortie à vélo tranquille de 1h30 ou si vous avez une belle petite côte près de chez vous : remplacer votre séance de fractionnés long par des montées successives avec récupération pendant la descente.

A vous d’adapter en fonction de votre organisation mais c’est une piste intéressante à explorer.

6 commentaires sur “Entrainements croisés : la confirmation”


Posté par Claire RIOU FROBERT Le 17 août 2017 à 6:46

Merci beaucoup pour cet article intéressant et plein d’axes de progrès. Très belle journée et c’est avec gratitude que je vous dis Merci beaucoup :-)!

Répondre


Posté par Tatiana Le 17 août 2017 à 8:03

Pour ma part j’ai beaucoup progressé en course à pied grâce à la natation. Les progrès étaient fulgurants, alors que je stagnais en cap pendant 4 ans environ. D’abord je me suis mise à la natation et ensuite au triathlon. heureuse de cette diversification! et jamais blessée 😉

Répondre


Posté par Guillaumax Le 17 août 2017 à 8:19

Dans le triathlon tout est bon 😉 certes, mais il faut avoir le temps de faire les 3 disciplines. Mais pour ma part je ne fait quasiment que des séances spécifiques à pieds ( fractionné court, long en côte) une séance longue 15 à 20km et pour la recup vélo. Mais tout cela est chronophage surtout en pleine préparation de l’ancilevienne le 10 septembre bike and run de 46 km autour du Lac d’Annecy. On va tenter le sub 3h 😉 Continue à nous livrer de bons articles comme ça 🤙

Répondre


Posté par Jseb Le 17 août 2017 à 18:31

Bonjour Que pensez vous du rpm (spinning) en complément d un entraînement pour un marathon ?

Répondre


    Posté par Manu Le 21 août 2017 à 14:16

    je vous renvoie sur l’article sur le spinning : http://www.wanarun.net/blog/cardio-cycling-ou-spinning-27488.html


Posté par Julevern Le 3 novembre 2017 à 9:31

Bonjour, Tout d’abord bravo pour votre site que je découvre… Je confirme que les entrainements croisés permettent une vraie progression tout en préservant nos articulations. J’y suis venu par hasard. Ne pouvant plus faire des sorties longues à cause d’un TFL récalcitrant, j’ai trouvé un dérivatif avec le vélo de course depuis 2 ans. Depuis j’ai réglé mon problème de genou et j’ai repris des sorties presque comme avant. Cela m’a permis de maintenir mon niveau. Et maintenant de croiser les entrainements me permet de casser la monotonie.

Répondre


Laisser une réponse