3000 fadas à l’assaut du Nîmes Urban Trail



 

nimes-urbain-trailJ’ai eu la chance de courir la 1ère édition du Nîmes Urban Trail dimanche dernier. Lors de la présentation de l’épreuve sur Wanarun en janvier dernier Benoît Goiset n’avait pas menti : tout a été fait que le NUT devienne un incontournable du circuit des trails urbains français.
Je reproduis ci-dessous les propos de Benoît. Ils reflètent parfaitement ce que j’ai vécu : un joli parcours, une organisation sans faille, de nombreux bénévoles et des conditions météorologiques inespérées ! Comme le Lyon Urban Trail (4 participations), le Nîmes Urban Trail sera sans doute l’un de mes rendez-vous récurrents lors des prochaines années.


Il faudra désormais compter avec le NUT parmi les incontournables du début de saison. Dimanche matin, sur l’esplanade bordant les arènes romaines, ils étaient plus de 3 000 à trépigner d’impatience pour découvrir le parcours secret concocté par les organisateurs très “joueurs” de Nîmes Trail Attitude : celui-ci n’a été révélé que la veille au soir pour permettre aux nombreux suiveurs de venir encourager leurs protégé(e)s aux meilleurs endroits du tracé !

Est-ce que la belle Nemausos a le potentiel pour accueillir ce format de course hybride ? Les chiffres parlent d’eux-mêmes : des inscriptions closes 5 semaines à l’avance, et des participants venus de très loin pour cette première déjà collector : 12 pays représentés, 45 départements français, de Brest à Nice, de Nancy à Bayonne, jusqu’à la Corse et l’île de la Réunion. Bien leur en a pris, tant le parcours, subtil mélange de course sur route & trail, avec une bonne dose d’escaliers, de chemins, de sites romains, des passages caillouteux et souterrains les a enchantés. Avec en prime, une belle surprise pour les 1 250 courageux lancés à l’assaut du 25 km : un passage mémorable dans les cadereaux souterrains spécialement illuminés avec une ambiance musicale discothèque.

A tous les passionnés de tourisme et de sport, le NUT a réussi à proposer les deux à la fois. Des arènes à la Tour Magne qui surplombait l’arrivée donnée dans les Jardins de la Fontaine, le parcours semé d’obstacles a donné du fil à retordre même aux coureurs les plus chevronnés. A son arrivée, le pourtant très expérimenté Geoffroy Sarran, double vainqueur du Trail Tour National court, reconnaissait : « C’est une course de malade, je n’imaginais pas Nîmes si belle ! Je me suis bardé, mais les jambes sont explosées : je ne m’attendais pas à un tel enchaînement de petites difficultés. Ce tracé ne laisse vraiment aucun répit. »

Si bien qu’à l’arrivée, baignés par une inattendue douceur printanière (25° !), tous n’avaient qu’un mot à la bouche : quand est-ce que les inscriptions 2017 ouvrent ?

Résultats NUT 2016 :

Sur le 25 km :

Femmes
1ère Jennifer Lemoine (CA Chalon-sur-Saône) – 1h50’51
2e Virginie Saez (St-Martin-de-Crau Athlé) – 1h52’51
3e Aurélia Kobor (Cap d’Ail Macadam) – 1h56’39​

Hommes
1er Abdelhab Bendaya (Alès Cévennes Athlétisme) – 1h30’57
2e Geoffroy Sarran (Team Isostar) – 1h31’16
3e Régis Durand (Team Isostar) – 1h33’51

Sur le 10 km :

Femmes
1ère Marina Boucquet – 45’21
2e Gisèle Lheureux (CA Roannais) – 47’44
3e Manon Martin (Entente des Mauges) – 47’45

Hommes
1er Christopher Berraho (Alès Cévennes Athlétisme) – 35’46
2e Eddy Bouazzaoui (Team Marath. Marseille) – 39’01
3e Antonio Morales(Entente Nîmes Athlétisme) – 39’37

Crédit photos : Luc JENNEPIN

Laisser une réponse