David Hauss : champion aux pieds nus…



 

david-haussAu delà de la performance de l’équipe française de triathlon aux championnats d’Europe en Suisse, c’est surtout le coup de bluff du champion français David Hauss qui a plus au média. Lui assurant une couverture médiatique quasi planétaire et un buzz incroyable sur les réseaux sociaux. Revenons sur les circonstances pour analyser en détail ce choix purement technique, qui laisse croire à certains un retour en vogue du barefoot.

Tout commence samedi dernier (11 juillet) avec sa victoire sur la distance olympique, au prix d’une magnifique course à pied. A un an des jeux olympiques, le Réunionnais montre qu’il est largement dans la course pour le titre olympique. Un excellent résultat pour l’équipe de France mais bien loin de ce qui va se passer dimanche. En effet, David Hauss est également présent dans le relais mixte.

Alors qu’il arrive sur la dernière transition, il fait jeu égal avec la Suisse et la Grande-bretagne (deux grandes nations du triathlon). Il faut savoir qu’en relais les distances sont très courtes (430 m ou 245 m de natation, 6.6 km de vélo et 1640 m de cap) et donc les temps de transition doivent être ultra-rapide (on compte en tout 8 transitions sur moins d’un heure trente de course).

Coup de génie, coup de folie ou coup de bluff au moment de la dernière transition, David Hauss décide de repartir sans chausser ses chaussures de running. En faisant cela, il gagne 7 secondes sur les 2 autres concurrents (Sven Riederer et Thomas Bishop) une transition de 22 secondes alors que les autres passeront en 29 secondes. Il terminera la course avec 9 secondes d’avance.

Un véritable coup de génie selon moi, ce choix tactique lui a permis de prendre les devants, il prend le risque de se faire mal et donc de se faire passer devant. Il bouclera les 1640m en 4’56″…

Ce qu’il faut retenir :

  • David Hauss est un athlète de très haut niveau, il a couru à près de 20 km/h mais sur une distance assez courte (environ 4 tours de piste)
  • David Hauss a une magnifique foulée avec attaque sur l’avant du pied.
  • David Hauss a grandi à la Réunion et marche régulièrement pieds nus

Alors oui c’est une magnifique prise de risque qui s’est bien déroulée, mais de là à y voir un pied de nez à l’industrie des chaussures de running c’est un peu fort et c’est manquer de recul sur la situation.  Les triathlètes sont habitués à courir pieds nus : lors des transitions ou lors des australiennes. Il faut bien prendre en compte le contexte qui a induit ce choix, je ne pense pas qu’il aurait pris la même décision sur une distance olympique (1500m / 40 km / 10 km).

Photo : source wikipedia

Laisser une réponse