UTMB 2015 : trop dur ?



 

utmb-2015-trop-durDerrière la seconde victoire de Xavier Thévenard, se cache une dure réalité : 659 abandons soit 30,95% des partants. Près d’un coureur sur trois a abandonné soit par blessure, soit tout simplement pour le non respect des barrières horaires ou tout simplement un abandon car ils voyaient que la barrière suivante serait inatteignable.

Je me rappelle encore, l’an dernier, le dimanche après-midi, les dernières arrivées à la Flégère après la fermeture du poste alors qu’il restait seulement quelques kilomètres de descente… Il faut comprendre le désarroi d’un coureur après 160 kilomètres qui voit un bénévole lui annoncer que la limite de temps est dépassée.

L’UTMB est avant tout une course. Une course qui permet de se mesurer aux meilleurs traileurs de la planète mais aussi se mesurer à soi-même. Le système de sélection de l’UTMB est complexe et exigeant mais est-il suffisant ? 30% d’abandons n’est-ce pas trop ?

Au delà de la capacité à boucler les 170 kilomètres, il faut passer les barrières horaires. L’UTMB est une course, elle ne peut être considérée comme une randonnée encadrée. Depuis trois éditions, je suis présent à Chamonix en tant que spectateur et néanmoins acteur de cette course devenue mythique. Je connais les sentiers de la vallée suffisamment pour me rendre compte de l’extrême difficulté de cette course. Sans oublier que la météo peut encore corser la difficulté : la chaleur cette année ou même le froid durant certaines éditions.

Je comprends la déception des coureurs contraints à l’abandon, mais si 100% des partants étaient des finishers alors cette course perdrait sans doute une partie de son aspect mythique.

Vous en avez rêver, vous avez pris le départ en compagnie de Julien Chorier, Xavier Thévenard, Nathalie Mauclair et des dizaines de champions du monde entier. Malheureusement, vous avez dû vous arrêter. Effectivement quelle que soit la difficulté du parcours, quelles que soient les limites de temps, quelles que soient les conditions de courses tous les coureurs ont eu les mêmes près de 7 coureurs sur 10 ont reliés l’arrivée avec succès.

Si vous n’en faites pas partie, je comprends votre déception mais malheureusement c’est la course, c’est le règlement, c’est l’exigence de cette course… c’est sans doute pour tout cela que vous vous êtes inscrits… Il faudra retenter votre chance c’est la seule solution et la victoire sera encore plus forte.

 

5 commentaires sur “UTMB 2015 : trop dur ?”


Posté par Jerome Le 3 septembre 2015 à 7:03

Enfin 46heures pour boucler 170km. Les barrieres horaire sont tres larges a Chamonix. Aux USA les 100miles ont des barrieres horaires sur 30heures!

Répondre


Posté par LCROAD Le 3 septembre 2015 à 8:27

Plutôt que se poser la question de savoir si l’UTMB est trop dur, faudrait plutôt se demander si la sélection par les points ne devrait pas être revue a la hausse . Pouvoir participer a L’UTMB avec un minimum de point et un tirage au sort, c bien pour ouvrir la compétition à un maximum de personnes ( pas suffisamment entrainés apparemment ), mais après il ne faut pas s’étonner du taux d’abandon. La chaleur, la distance, la meteo, l’alimentation, tout ça ça se gère a l’entrainement. Alors gardons intacte la difficulté de cette épreuve , plutôt que de rabaisser le niveau, c quand meme le sommet mondial du trail , et non la foire du Trone.

Répondre


Posté par Simoncini Le 3 septembre 2015 à 11:05

Les points UTMB ???? Les Points ? C’est la plus grosse connerie jamais inventée !! Regarde les résultats des abandons ? idem aux autre années donc pas plus de compétence ou de valeur des coureurs ! Tu finis l’UTMB ok ! Alors tu devrais avoir 9 points ? Nada !! la course vaut 4 points ? faut m’expliquer . Tu finis la Montagnhard 3 points ? putain la MONTAGNHARD !!!! bien plus dure que l’UTMB !! Mais là ou cela devient croustillant c’est que pour avoir le droit de faire l’UTMB il faut neuf points !! Donc au moins trois ultras en deux ans à condition que tu les finisses les trois ? Oui mais voilà le préparateur que je suis découvre que certain ont fait 7 à 8 courses type ultra pour réussir à en finir trois !! Les 5 autres ils ont abandonné au KM 89 au km 113 …. donc ils ont quand même parfois 15 heures de bataille dans les guiboles et ailleurs ! et ils enchaînent pour avoir les points comme ils disent …. et qand ils ont enfin le sésame ils continuent car au cas ou ils faut conserver ses putains de points !!!!… Donc ils s’enquillent encore un voir deux ultras avant l’UTMB parce qu’on est pas certain d’aller au bout et il faut bien pourvoir retenter … Et là ils sont tout moulu au départ quand c’est pas blessé déjà au départ !? En fait tout l’inverse du plaisir, de l’aventure du départ, de l’engagement conscient puisqu’ils en deviennent inconscients de leur propre dégradation de leur intégrité physique ! Les points c’est une connerie sans nom sur laquelle il faudra revenir un jour à condition d’avoir conscience que c’est une connerie sans nom !!! Mais là c’est une autre histoire ….. On parlera de l’impact psychologique aussi si vous voulez …. Avoir le droit de s’inscrire qu’une année sur deux serait bien lpus efficace et plus simple !! avec 200 dossards conservés pour l’élite !!!

Répondre


Posté par jojo Le 3 septembre 2015 à 11:40

D’accord avec Simoncini, Le système de point ne sert à rien si ce n’est que les coureurs lambda (comme moi) qui on une vie sociale déjà très active (et oui y’a pas que la course dans la vie) se retrouve au départ de l’UTMB déjà complétement cramer par les courses de sélections et autres de peur de ne pas avoir les points pour être recevable. Donc mettre des critères de sélection ok, mais le système de point c’est juste n’importe quoi en plus d’être inéfficace, sachant que pour faire la diagonale des fous il ne faut qu’un trail de 80km donc???? Sans parler du système de course inscrite ou non à l’ITRA etc, la encore une belle connerie. En gros pour le coureur moyen (je parle pas de son niveau), il faut un budget énorme pour faire X course et passer tout son temps libre à courir si on veut espèrer faire l’UTMB et c’est là je pense le gros soucis et pas uniquement la préparation des coureurs.

Répondre


Posté par cricri Le 7 septembre 2015 à 18:30

D’accord avec vous. J’ai trouvé la CCC 2015 vraiment superbe. J’avais l’intention de faire l’UTMB une fois, mais je me pose la question. Est-ce que cela vaut vraiment le coup de faire la course aux points ? Je trouve comme vous qu’une sélection à 6 points éviterait de s’user prématurément avec le risque de blessure induit. On préconise de faire 2 Ultra par ans et là il faut en enchainer 3 de 100 km environ certes en 2 ans mais avec un risque de lassitude et de blessure. J’ai regardé les coureurs de l’UTMB, j’ai vu pas mal de coureurs blessés avant le départ et qui ont abandonné ou fini difficilement. Pour ma part en plus de la CCC, il faudrait faire 2 ultras de 100 km en 2016 pour une hypothétique inscription en 2017. Dur. Je ne sais pas à quel rythme je peux enchainer des 100 km. Après je me posais la question de les faire en touriste le plus doucement possible auquel cas leur enchainement est peut-être réalisable.

Répondre


Laisser une réponse