Pour être prêt le jour J



 

L’édition 2012 du Grand Raid de la Réunion vient de s’achever et n’a jamais aussi bien porté son nom de « Diagonale de Fous » tant le constat est accablant : seuls 50% des coureurs ayant pris le départ de ce trail mythique ont franchi la ligne d’arrivée ! Abandons, barrières horaires… la polémique enfle, une question brûle les lèvres : « Les coureurs sont-ils assez préparés pour affronter des distances toujours plus longues et des dénivelés toujours plus grands ? »

Pour y répondre j’ai interrogé Frédéric PIERRE, spécialiste à double titre puisqu’il est lui-même coureur d’ULTRA TRAIL et fondateur d’un site de coaching.

WANARUN : Fred, que penses–tu de cette polémique ?

Frédéric PIERRE : Il y a, non seulement à la Diagonale des Fous mais aussi dans toutes les épreuves d’ultra, un pourcentage de coureurs non préparés pour des distances et des dénivelés sans cesse croissants. En ce qui concerne le GRR, le pourcentage d’abandons est énorme d’une part parce que le parcours est très hostile mais aussi parce qu’il y a la moitié de locaux qui pensent connaître parfaitement leur île et que cela suffira bien pour « passer »…Erreur.

La banalisation de ces distances me rappelle qu’il y a une quinzaine d’année (avant l’engouement pour le trail), on courait un semi-marathon puis, par défi, on s’attaquait à un marathon, certains le font encore maintenant d’ailleurs, et là… Grosse désillusion !!!

De telles distances se préparent avec un programme spécifique de six mois minimum (et non pas 8 ou 12 semaines) composé de courses de préparation et de phases d’assimilation. Il faut vraiment planifier sa saison et respecter un plan d’entraînement personnalisé, dans l’idéal conçu par un spécialiste.

WANARUN : Tu es coureur aussi Fred ! Quel est ton palmarès ?

Frédéric PIERRE : Je suis aussi bien coureur de cross que d’ultra, cela me permet de garder de la vitesse sur le long et de toucher à tout (trail, route…) afin d’éviter la routine. Je suis en dessous de 3H sur marathon et j’ai commencé l’Ultra par le Marathon des Sables en 2006, en me classant dans les 50 premiers. Depuis j’ai participé à une multitude de distances et de formats : 100 km, 24h, UTMB, GRR, SPARTATHLON, Trans 333, Grand Raid du Ventoux, Templiers…Certains plusieurs fois.

WANARUN : Pourquoi es-tu devenu coach ?

Frédéric PIERRE : Il était devenu essentiel pour moi de me lancer dans une activité qui me passionne. Les évènements de la vie ont fait que j’ai eu cette opportunité.

La préparation de mes courses étaient toujours justes, sans blessure ni fatigue et je coachais déjà bénévolement depuis des années, avec de très bons résultats. Le nombre de coureurs sollicitant mes services augmentant, suite aux performances de « mes athlètes », la transition s’est faite naturellement.

J’ai donc créé Courons Ensemble (www.couronsensemble.fr) pour aider tous les coureurs recherchant des plans ludiques très variés, c’est ma marque de fabrique.

WANARUN : Quel est ton mode de fonctionnement ?

Frédéric PIERRE : J’en ai plusieurs, afin de chaque coureur puisse trouver la formule qui lui convient :

– Je conçois des plans d’entrainement pour TOUT NIVEAU (débutant à confirmer) que j’envoie par mail pour une période de 4 semaines. Le coureur me fait un bilan chaque fin de semaine sur ses sensations, sa forme afin que je puisse, le cas échéant, réajuster le plan. Cela permet de conseiller à distance, puisque mes clients sont de toute la France et même de Suisse ou de Belgique !

– J’accompagne et encadre également « à domicile », sur Fréjus/St Raphael. Je conseille alors en direct sur le plan sportif mais aussi diététique, mental, matériel…C’est un excellent moyen de se motiver et de progresser à son rythme

– Et enfin, j’organise des stages d’une semaine en plein cœur de l’Estérel et bientôt du Ventoux. Une semaine en immersion complète pour évoluer au cœur de décors de rêve, parmi un groupe de passionnés, tout en alliant savoir-faire et convivialité

WANARUN : Quel niveau ont tes « athlètes » ?

Frédéric PIERRE : J’ai vraiment tous les niveaux et ça j’en suis fier car je refuse l’élitisme ! Alors évidemment je n’ai pas de « champions » (peut-être un jour ?) mais mes coureurs sont tous des champions à mes yeux et chacun à leur façon.

Dernièrement, parmi eux, Carole a « survécu » à la Diagonale des Fous, Guy a accédé au rang de Finisher de la Trans 333 (333km non-stop dans le Sahara) mais il y a aussi Agnès qui a fini le marathon de Lausanne en 3h45 pour un plan d’entraînement à 3h45…D’autres se préparent pour la SAINTE/LYON…J’ai aussi des coureurs qui ne font pas de compétitions mais qui veulent reprendre une activité sportive ou encore rester en forme. C’est vraiment très diversifié et c’est à mon image.

WANARUN : Merci pour ces conseils Fred, un dernier mot ?

Frédéric PIERRE : Je pense qu’il est vraiment important de bien se préparer lorsque l’on décide de courir des distances supérieures à 30 km (à plus forte raison plus de 150 km) et ceci demande un encadrement professionnel. Tout comme vous choisissez avec soin vos chaussures pour courir, consultez un coach, un ami coureur mais soyez certain que sans cela vous allez tout droit à la désillusion, voire à la blessure. C’est un constat bien réel, les chiffres du Grand Raid de la Réunion 2012 en sont la triste illustration…

Retrouvez Fréderic Pierre via son site : www.couronsensemble.fr

Laisser une réponse