L’eau de coco, en boisson de récupération


 

Un petit article sur « l’eau coco » comme on dit à Maurice, pour vous faire voyager un peu avant les vacances…

Si vous avez déjà voyagé dans les Dom-Tom ou les pays tropicaux, vous avez sans doute déjà craqué pour une noix de coco achetée au coin de la rue ou au bord de la plage que le « petit marchand » perce et vous remet avec une paille. Ce qu’on sait moins, c’est que derrière cette image d’épinal, se cache une boisson rafraichissante très intéressante pour les sportifs que nous sommes !

L’eau de coco est extraite directement de la noix de coco. Elle est agréable en goût, ne laisse pas de goût sucré désagréable en bouche, ne sature ni ne colore votre camelback car elle presque aussi claire que de l’eau. Aussi, elle est riche en sels, en sucres et vitamines. Cette boisson a le même niveau d’équilibre électrolytique (sodium, potassium – glucides) que celui que nous avons dans le sang. On raconte même que durant la guerre du Pacifique de 1941-1945, les deux parties en conflit utilisaient régulièrement de l’eau de coco – pressée directement de la coque – pour faire des transfusions de plasma d’urgence aux soldats blessés.
L’eau de coco est donc moins riche en sucre mais PLUS riche en Potassium que le Gatorade, par exemple. De plus, elle contient des éléments minéraux importants et des vitamines qui font défaut à cette boisson pour sportifs largement utilisée. Elle contient des fibres alimentaires qui régularisent le fonctionnement intestinal. Elle se compare aussi favorablement aux jus de fruits, beaucoup plus chargés en sucre.

La teneur en Potassium, nécessaire à la récupération de l’effort musculaire, est particulièrement élevée : un verre d’eau de coco apporte autant de potassium que deux grosses bananes. Enfin, je en suis pas la seule à la dire, la FAO a recommandé d’utiliser l’eau de noix de coco comme boisson énergisante naturelle pour les sportifs professionnels et amateurs car c’est une «boisson pure, fraîche, naturelle et riche en substances nutritives avec un goût délicieux qui dispose en outre de toutes les propriétés d’une boisson énergisante».

Composition de l’eau de coco.
Eau de coco et autres boissons

Eau de coco Jus d’orange Jus de Pamplemousse Jus d’ananas Gatorade

Goût Limonade

Quantité 1 tasse

240 gr

1 tasse

248 gr

1 tasse

247 gr

1 tasse

250 gr

1 tasse

240 gr

Calories

De graisse

46

4

112

4

96

2

140

2

50

0

Graisses Total

Saturées

Polyinsaturées

Monoinsaturées

0,5 gr

0,4

0

0

0,5 gr

0

0,1

0,3

0,2 gr

0

0

0

0,2 gr

0

0,1

0

0 gr

0

0

0

Cholestérol 0 0 0 0 0
Sodium 52 mgr 2 mgr 2 mgr 3 mgr 110 mgr
Hydrates de Carbone Total

Fibres alimentaires

Sucres

8,9 gr

2,6 gr

6,3 gr

25,8 gr

5 gr

20,8 gr

22,7 gr 34,5 gr

0,5 gr

34 gr

14 gr

0 gr

14 gr

Protéines 1,7 gr 1,7 gr 1,2 gr 0,8 gr 0 gr
Vitamine A 0% 10% 22% 0% 0%
Calcium 0% 3% 2% 4% 0%
Vitamine C 10% 207% 156% 100% 0%
Fer 4% 3% 3% 4% 0%
Manganèse 0,336 mgr 0,025 mgr 0,049 mgr 2,475 mgr 0 mgr
Magnésium 60 mgr 27 mgr 30 mgr 33 mgr 0 mgr
Potassium 600 mgr 496 mgr 400 mgr 335 mgr 34 mgr
Riboflavine 0,12 mgr 0,074 mgr 0,049 mgr 0 mgr 0 mgr
Thiamine 0,072 mgr 0,223 mgr 0,099 mgr 0,05 mgr 0 mgr

Source : Calorie-count.com, 2003-2005

Pour résumer, l’eau de coco est :
Sans alcool
Non gazeuse
100% naturelle
Sans sucre ajouté
Sans conservateurs
Pauvre en calories
Sans cholestérol
Riche en potassium
De goût agréable et discret
Recommandée par la FAO ( ONU)

Comme je suis une femme, l’eau de coco m’intéresse aussi beaucoup car l’apport important de potassium va relancer les échanges cellulaires et décongestionner les tissus… et combattre la cellulite (mais ce n’est pas notre sujet) !

Enfin d’un point vue écologique, on peut déjà dire que le jus de coco est entièrement naturel. Pour ma part, je suis plus rassurée avec une telle boisson qu’avec des jus qui contiennent des tas de composants chimiques. Bien sûr, les coûts de transport en avion et l’impact environnemental peuvent nous amener à réfléchir avant de vous ruer sur une telle boisson. Néanmoins, si vous souhaitez tenter l’expérience et que vous habitez en France, en faisant quelques petites recherches avec notre ami google, vous trouverez quelques sites commercialisant de l’eau de coco pure, je pense aussi que dans toute bonne épicerie asiatique qui se respecte vous devriez pouvoir trouver ce nectar de vie energisant.

5 commentaires sur “L’eau de coco, en boisson de récupération”


Posté par Vincent Le 17 juin 2010 à 8:36

Bonjour, Je confirme: je n’utilise que ça en course, dilué pour moitié avec de l’eau. Pour mémoire, l’eau de coco est fréquemment utilisé comme réhydratant en cas de fièvres intenses (par exemple dengue et autres sous les Tropiques), lorsque le malade ne parvient plus à s’alimenter. Voir au rayon asiatique des supermarché ou épiceries chinoises. Ne pas confondre avec le lait de coco. Vincent

Répondre


    Posté par fredbros Le 17 juin 2010 à 11:00

    Si je peux me permettre une suggestion sur le lieu d’achat de l’eau de coco : préférez les magasins bio genre Biocoop car au moins vous savez ce qu’il y a dans votre verre ! Et je confirme que l’eau de coco c’est transparent. Si on vous vend de l’eau de coco blanche, inquiétez-vous.


Posté par Pronostics Le 26 juin 2010 à 21:06

Avant j’étais habitué de boire toute sorte de boissons pour mieux récupérer. Même si l’eau de coco semble à priori intéressant je reste désormais sur le classique Isostar avant course et carrés de sucres + deux gorgées d’eau sur chaque ravitaillement. Ca me suffit amplement et pour le moment ça roule 🙂

Répondre


Posté par johanne Le 1 mars 2011 à 17:22

ou peut-on trouver cette eau de coco pur a Montreal ? Merci Jojo

Répondre


Posté par Claire Le 27 juillet 2011 à 16:59

Moi j’achète mon eau de coco en supermarché, la marque bio Bjorg la commercialise en petites briques (format pratique pour le transporter et conserver ses nutriments, vu que j’en bois pas des litres par jour!), seul défaut : le prix, 3 euros et quelques…! 🙁 Sinon c’est vraiment super pour se remettre d’1h30 d’Aïkido pour moi qui avait tendance à avoir des étourdissements.

Répondre


Laisser une réponse