J’ai couru en Vibram Five Fingers !


 

Fred et sa première paire de fivefingers

Deux avis valant mieux qu’un, après celui de David hier soir, vous aurez droit au mien ce matin !

Essais très différents cela dit. Si David, en bon geek qu’il est ( http://www.runmygeek.com ) s’est empressé d’acheter une paire et de la tester, j’ai, de mon côté joué la prudence et c’est en compagnie de Peter du site http://www.chronofocus.com, importateur des Vibram en France ( http://www.fivefingersfrance.com/ ) que j’ai effectué mes premiers pas en VFF.

Rendez-vous donc avec le très sympathique Peter à Longchamp hier soir pour un tour de l’hippodrome, par la route qui le contourne évidemment, soit une vingtaine de minutes de test in-situ.

Première étape : le choix de la pointure. Contrairement aux chaussures de running classiques, il n’y a pas besoin de surtailler. 44 ville = 44 Vibram et va pour le modèle KSO – le même que celui testé par David – qui présente la particularité de recouvrir entièrement le dessus du pied. Je précise que j’ai le pied Grec (deuxième orteil plus long) mais que cela ne pose pas de problème en Vibram. En fait, il faut choisir sa pointure en fonction de son orteil le plus long, tout simplement. Le chausson étant très souple, il s’adapte. Pied Egyptien -> c’est le gros orteil qui décide (en général -1 par rapport à une pointure ville). Pied Grec -> c’est le deuxième orteil qui décide.

enfiler des fivefingers :-)

Deuxième étape : il faut les enfiler ! En fait, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas bien compliqué. Il faut commencer par bien positionner les orteils en face des doigtés puis de pousser avec le pied en prenant soin de guider avec la main les éventuels récalcitrants.

Troisième étape : alors ? KesKessadi ? Ben, c’est pas mal, on est très bien dedans. Le fait d’avoir du tissu entre les orteils n’est pas gênant du tout, j’ai même une impression de fraîcheur que je n’ai pas avec des chaussures / chaussettes standards. En plus mes orteils peuvent bouger indépendamment les uns des autres. C’est amusant cette affaire. Allez, je rebouge un coup à droite, un coup à gauche, un coup en haut, un coup en bas …

Quatrième étape : comme on ne va pas passer la soirée à faire bouger bêtement ses orteils, on va peut-être aller courir non ? Aïe, ça va faire mal ? Tirer sur les mollets ? On va sentir la route ? On ne va pas réussir à courir ? … Et bien non, non, non, non comme le chante la jeune Camelia J. , rien de cela !

1) Bien sûr qu’on arrive à courir et même très facilement ! Il suffit de penser à pencher un peu le buste vers l’avant, comme avec des Newton. En fait, il n’y a même pas besoin d’y penser car ne pas le faire, conduit à courir sur le talon et on s’en lasse franchement très vite, sans amorti … Et immédiatement, quelle sensation de légèreté en course ! Une foulée naturelle, légère et aérienne. Je sais, j’ai déjà dit la même chose pour les Newton sauf qu’ici le mot « naturelle » prend tout son sens : aucun artifice pour courir sur l’avant du pied.

2) On ne « sent » pas la route car on court naturellement sur l’avant du pied, zone conçue par Dieu ou Darwin ou qui/quoi que vous voulez, à cet effet, même si elle s’est atrophiée, la faute aux équipementiers. Bien entendu, et je l’ai volontairement testé exprès pour vous, si vous passez sur des cailloux, vous les sentirez, mais sans risque de blessure, grâce à la fine semelle de protection.

3) Aucun tirage de mollet et … là, lisez bien ce qui suit – il faut le ressentir pour le croire – : vous savez que je souffre depuis quelques temps d’une douleur sous le pied, que j’avais attribuée à l’abus de Newton, douleur que j’ai encore sentie ce midi en salle de gym lors de mes 200 squats, et bien, en Vibram, cette douleur a totalement disparu !!!

En fait, pour résumer – Frédéric C., ne lis pas ce qui suit s’il te plaît – les Vibram, c’est G-E-N-I-A-L !!!

On va encore me reprocher d’être dithyrambique mais honnêtement, j’ai été séduit, envoûté, subjugué … par ces chaussures. Comment ai-je pu m’en passer et courir pendant des années avec des modèles airbaggisés à grands coups de gels, xprène, super-amort … alors que rien n’est plus naturel que de courir « pieds nus » ? … tout en ayant, contrairement aux vrais barefooters, l’assurance d’être protégé des saletés qui traînent par une semelle.

Si vous en avez l’occasion, essayez des Vibram, vous les adopterez bien vite ! En plus, on peut tout faire avec : courir, jouer au tennis, se balader … Je vais évidemment en acheter une paire de ce pas et pense faire au moins un des mes entraînements hebdos (l’EF et/ou la SL) avec.

Un dernier détail : oubliez les mots pronation, supination, semelles orthopédiques … Votre pied va retrouver de lui-même sa posture naturelle.

Une petite vidéo montrant les Vibram en situation réelle conduites par un superbe athlète (i.e. moi évidemment) et en plus cette vidéo est passée aux actus de BFM : cliquer ici http://www.bfmtv.com/video-infos-actualite/detail/fivefingers-la-basket-en-forme-de-gant-360591/

Et pour vraiment tout savoir sur les Vibram five fingers (ou 5 fingers ou fivefingers, comme vous voulez), cliquez sur les liens suivants :

31 commentaires sur “J’ai couru en Vibram Five Fingers !”


Posté par Aurélie Le 20 avril 2010 à 5:37

Waouh 🙂 J’étais déjà convaincue auparavant (courant principalement en ville, je n’avais pas envie de marcher sur un mégot nus pieds ou en chaussettes !) je le suis encore plus désormais ! Il ne reste plus qu’à retrouver le pied avant de l’enfoncer dans la Vibram !

Répondre


Posté par stef/runnerfou Le 20 avril 2010 à 5:47

Super Article Fred 😉 tu as prévu de faire l’acquisition pour quand ? si tu le lances , il sera difficile de faire machine arrière … et cette hiver ? vibram en peau de castor ?

Répondre


Posté par dan33 Le 20 avril 2010 à 8:07

Jouer au tennis avec Fred, j ai un gros doute. Si tu tapote la baballe ok , mais quand tu joues un peu , les glissades avec blocage de cheville et autre spécificité du tennis me semble un peu dangereuses avec ces chaussures

Répondre


Posté par Eychenne Le 20 avril 2010 à 9:25

Merci c est super tentant. Dans quelle boutique peut on les tester en region parisienne?

Répondre


Posté par remio Le 20 avril 2010 à 11:16

Elles sont disponibles chez Hawaii Surf: http://www.hawaiisurf.com/FIVE%20FINGERS-mr-4.html Le shop est au 69 avenue danielle casanova, 94200 Ivry-sur-Seine.

Répondre


Posté par eychenne Le 20 avril 2010 à 13:06

@remio, merci pour le site, par contre je ne vois pas le modèle KSO sur leur site internet, l’ont ils en boutique? C’est le modèle le plus intéressant à mon ses pour la course car fermé sur le dessus.

Répondre


Posté par davestar Le 20 avril 2010 à 19:43

@eychenne, oui ils ont les KSO je les ai acheté la bas @Fred: 2ème sortie pour moi 12km, et la grosse ampoule sur le gros orteil droit, va falloir que la corne se fasse 🙂

Répondre


Posté par Max Le 25 avril 2010 à 22:33

Je cours depuis environ 2 semaines avec le modèle KSO TREK et c’ est le TOP. Ca fait 3 ans que je pratique la course à pied avec une pronation au pied gauche donc je porte des semelles orthopédiques. J’ ai eu beaucoup de douleurs au niveau du tendon d’ achille gauche ainsi que des picotements au niveau de la hanche droite avec douleurs très prononcées les jours suivants . De puis que je cours avec VIBRAM, plus aucune douleurs ni pendant ni apres la course à pied. Cependant un réel changement doit se faire au niveau de la foulée et progressivement afin d’ habituer le corps au nouvelle posture et nouveau appuis. Quelques petites ampoules au gros orteils des deux pieds mais sans gene car la corne se fait doucement mais surement. D’ aurenavant je ne cours plus avec mes semelles orthopédiques ni avec mes Nike Vomero qui dorment dans le placard. Tester VIBRAM, c’ est l’ ADOPTER pour LONGTEMPS.

Répondre


Posté par stef Le 26 avril 2010 à 19:31

Merci Max pour ces précieuses infos comment fais tu l’hiver ? as tu réessayé de rechausser tes  » running classique  » ? merci

Répondre


Posté par Max Le 27 avril 2010 à 9:01

Slt stef de rien pour les precieuses infos. Sinon pour les conditions hivernales je n’ ai pas encore eu le temps de l’ ai testé car ca doit faire environ 2 semaines que je cours avec les KSO TREK. Mais je pense courir avec toute l’ année ( meme sous la neige ^^ ). Sinon j’ ai réssayé il y a quelques jours de rechausser les running classique avec semelle orthopédiques pour une sorties recuperation en foret de 45′ et je me suis tapé une douleurs au genou et au tendon d’ achille meme avec un echauffement adéquate.

Répondre


Posté par BOUGAUT Le 13 août 2010 à 11:00

Bonjour, J’envisage de faire le marathon de LR en novembre avec des Vibram, sachant que je n’en jamais utilisé encore. Est ce que quelqu’un à fait un marathon avec, quel ressentit, récupération, etc pendant la course… Merci pour la réponse.

Répondre


Posté par Mathieu Le 13 août 2010 à 16:02

@Bougaut : pour avoir un début de réponse, tu peux aller lire l’interview de Jérémy qui a couru le marathon de Pairs 2010 en VFF : Le Marathon de Paris en Vibram Five Fingers

Répondre


Posté par Bruno Le 28 août 2010 à 8:34

Bonjour Messieurs, Etant fortement intéressé par ce produit, je voudrais savoir comment fait on pour les essayer, chez un revendeur ou un magasin? Merci pour la réponse

Répondre


Posté par fredbros Le 28 août 2010 à 8:41

Très difficile à essayer … car peu de revendeurs (un seul en RP à Ivry) et un seul distributeur qui a peu de paires à prêter et encore seulement quelques minutes en sa présence … si vous avez un site web ou un journal pour rédiger un article derrière … Pour info, celles que j’ai essayées pour Wanarun et que je porte dans le reportage que m’a consacré BFM TV hier je les ai achetées.

Répondre


Posté par Bruno Le 28 août 2010 à 8:45

Meri ou se trouve le magasin sur IVRY?

Répondre


Posté par fredbros Le 28 août 2010 à 10:56

Hawaï Surf

Répondre


Posté par Vibram Five Fingers : test télévisé de Fred sur BFM TV Le 31 août 2010 à 15:18

[…] J’ai couru en Vibram Five Fingers ! […]

Répondre


Posté par djé Le 3 septembre 2010 à 8:42

Bonjour, je me demandai si on pouvait adapter la technique de courir sur l’avant pied a la marche,je marche en kso trek et j’utilise cette technique depuis quelques temps déjà(buste en avant,impact avant pied),je voudrai surtout savoir si cela peut avoir un impact autant bénéfique que pour la course ou si la je vai contre nature. je suis pas sur de poster au bon endroit pour ce genre de question désolé si c’est le cas 😉

Répondre


Posté par VincentC Le 3 septembre 2010 à 12:28

Bonjour Djé, Je marche pieds nus comme je cours, sur l’avant pied; ça vaut a priori aussi pour les VFF (que j’ai mais utilise très peu). Il me semble que c’est si pour ça t’est naturel comme ça l’est pour moi, alors c’est une raison suffisante pour toi de continuer. En ville ou au boulot, j’utilise les chaussures de chez Vivo Barefoot, qui me laissent marcher sur l’avant pied d’une manière assez proche de la vraie marche pieds nus. Concernant les impacts bénéfiques de la course pieds nus ou en Vibram, ma lecture personnelle de la littérature me laisse largement sur la faim. Pour moi, rien n’a été prouvé qui montre que la course pieds nus est clairement meilleure en terme de blessure ou autres que la course chaussée. C’est vrai, de nombreux témoignages de coureurs suggèrent que c’est la cas, mais ça ne me semble pas trancher le débat. Donc, dans mon cas, la course pieds nus c’est surtout parce que j’y trouve plus de plaisir qu’à la course chaussée. Une raison amplement suffisante dans mon cas ! Vincent

Répondre


Posté par Vibram Fivefingers : KSO ou BIKILA ? Le 5 septembre 2010 à 11:15

[…] J’ai couru en Vibram Five Fingers ! […]

Répondre


Posté par Vincent CARLE Le 4 février 2011 à 19:25

Salut à tous, J’ai beaucoup lu sur ces Fivefingers, en anglais, en français, bref un peu de tout et je me suis finalement laissé tenter. J’ai reçu mes KSO Trek en peau de kangourou il y a deux semaines. Prudent, au début j’ai préféré me familiariser avec le produit en marchant. Sensations sympa et agréable. Au bout d’une semaine je suis allé courir pendant environ 2kms et là, dès la ifn de la séance douleur au niveau des insertions inférieures des mollets. 3 jours après ça allait mieux et aujourd’hui je me suis décidé pour y retourner. Un petit 8kms (sur sol mixte) en 45 mn… bref… à nouveau douleurs toujours au même endroit et j’ai tellement eu mal qu j’ai du faire une pause d’une minute pour reprendre et terminer. Je suis passé voir mon kinésithérapeute qui m’a clairement fait comprendre qu’il était hostile à ce type de chaussures. Je suis du genre obstiné et je vais prudemment continuer la conversion… mais quel bonheur de remettre mes chaussures classiques!!! nouvelle séance dans deux jours si tout va mieux. Vous êtes prévenu ce n’est pas si facile que ce qu’on veut le faire croire!!

Répondre


Posté par runmygeek Le 4 février 2011 à 20:22

Tes douleurs derrières les mollets sont parfaitement normale au début, tu changes de foulée, c’est pas les même muscles qui travaillent. J’ai eu les mêmes douleurs au début, et je viens de réavoir les mêmes après 2 mois d’arret. Si ça t’intéresse on est entrain d’écrire un article sur la comparaison des différentes foulées, vidéo à l’appui. Sur la vidéo qui compare pied nu / et chaussure classiques on voit bien que le muscle du mollet réagi différemment. http://www.runmygeek.com/2011/01/teasing-sur-le-test-comparaison-de.html

Répondre


Posté par VincentC Le 7 février 2011 à 9:14

Vincent, D’accord avec Runmygeek: les douleurs au mollet sont normales. Par contre il me semble que tu es tombé victime du syndrôme du « too much too soon » (trop, trop tôt). Essaie d’y aller plus progressivement: 8 km dans les premières sorties (qui plus est, à 12 km/h), c’est trop. Tu peux essayer de courir 1 ou 2 km en VFF au début, en alternant avec des chaussures de course classique. Puis augmenter progressivement. Pour les mollets: tu peux complémenter ton entraînement CAP avec des étirements spécifiques et un peu de musculation des mollets (par exemple: monter sur le pointe des pieds sur le bord d’une marche d’escalier, puis redescendre le talon le plus bas possible, répéter quelques dizaines de fois: deux pieds ensemble puis un seul pied) Vincent

Répondre


Posté par sonwukong Le 5 mars 2011 à 11:38

voilà un article intéréssant. depuis des mois je cherche une paire de chaussure me permettant de garder mon pas (poids sur l’avant du pied), et je n’avais trouvé aucune chaussures correspondant à mes critères. la plupart des chaussures qu’on trouvent en magasins etaient contraignantes et le suplus sur le talon m’etait inutile. je vais m’y intérésser de plus près à ces chaussures.

Répondre


Posté par Dekta Le 12 avril 2011 à 13:43

Bonjour Fred ainsi que les lecteurs wanarun, Bravo pour ta performance et félicitation à toi et aux autres courreurs qui en plus d’avoir participés ont eu aussi le merite de franchise la ligne d’arriver. Pour ma part, je compte faire le marathon l’an prochain, je ne sentais pas encore prêt, moi qui fait essentielement des 10km et semi… Je souhaiterai savoir, comment as tu fait pour obtenir un graphique de tes performances ? Merci

Répondre


Posté par francois Le 4 septembre 2011 à 19:23

Bonjour, Je suis intéressé pour acheter des five fingers speed black. Ce n’est pas pour courir mais juste marcher 🙂 Ce qui m’embete, c’est que je ne trouve pas de chaussettes ! Sur le site commepiedsnus.com, ils en vendent mais 10 euros :/ et en noir, ils n’en ont plus en stock… donc le problème est résolu. Faut il en mettre obligatoirement ? Si oui, avez vous un endroit pour en acheter ? Texti, la redoute, 3 suisses etc…. Je suis preneur car là, je sèche…. Merci

Répondre


Posté par geraldine huileu Le 11 septembre 2011 à 12:30

svp donner moi le site du nike vibram en france

Répondre


Posté par valerie Le 18 juillet 2012 à 9:56

Bonjour, j’ai testé hier soir avec une paire prêtée (ouf !). Vraiment pas pour moi. Ce que j’aime dans la course à pied c’est la sensation de voler un peu au dessus du sol. Avec les vibram rien de cela : chaque foulée vous rappelle brutalement et douloureusement que vous êtes en contact avec le sol. Des vibrations jusque dans les machoires. 1/2h de course et je n’aurais pas fait 1 km de plus. Ce matin dos bloqué. Autrement, chaussure confortables même sans chaussettes; peut être bien pour marcher en ville…

Répondre


Posté par shoes Le 20 juillet 2012 à 13:06

shoes

Répondre


Posté par Aurel Le 20 juillet 2012 à 20:25

Valérie: peut-être n’avez vous pas une foulée adaptée, avec réception sur l’avant-pied. Si vous réceptionnez sur le talon ou avec la jambe tendue (pas de flexion du genou lors de la réception) avec ce type de chaussure, votre demi-heure de course relève de l’exploit ou du masochisme. Et je comprends alors que vous ayez ressenti des vibrations jusque dans mes mâchoires et le dos bloqué. Dans tous les cas, une demi-heure de course pour un première expérience avec ce type de chaussures est largement trop.

Répondre


Posté par Kevin Le 23 juillet 2012 à 10:07

Bonjour à tous, Utilisateur de Fivefingers depuis peu, j’ai trouvé ce concept révolutionnaire. j’ai le modèle Komodo. J’avais mais dans le bas du dos et un peu dans les genoux avec des chaussure de running et maintenant tout va bien. (je ressent seulement une gène quand je remets d’autres chaussure). Je les utilise pour tout (course à pied, kayak et même quand je suis chez moi à rien faire). Au départ, les premières courses sont un peu compliquée mais une fois que l’on à trouver la bonne façon de dérouler la foulés, c’est que du bonheur. Mes foulées se sont allongées, mes appuis se sont renforcés et je me sens beaucoup plus dynamique sur mes appuis. Par contre pour mon modèle, l’humidité n’ai pas trop appréciée, je ressens quelques douleurs aux doigts de pied quand j’ai les pieds mouillé. On trouve de plus en plus de points de vente en France mais faites très attention aux sites internet, ce sont souvent des contres-façons de très mauvaise qualités. Donc faire attention aux offres trop alléchantes. Pour plus d’infos, allez voire sur le site http://www.fivefingersfrance.com/, les points de ventes et les sites internet officiels sont répertoriés.

Répondre


Laisser une réponse