Entraînement à la Kenyanne


 

J’ai eu récemment la chance d’avoir un long échange avec Isaac Kosgei, coureur Kenyan (1h03 au semi) évoluant à la fois dans son pays et en Europe dans un club Autrichien (www.run2gether.com) dont je vous présenterai la philosophie, assez intéressante, dans un autre article. Je voulais savoir comment s’entraînait un coureur Kenyan. Alors voilà :

Lundi : une petite heure et demi à se tirer la bourre à fond avec ses camarades d’entraînement.

Mardi : vitesse. Travail variable en fonction de l’objectif course à venir. Lors d’une prépa semi, l’accent est mis sur le fractionné long. Une séance type : 4x1200m + 3x1600m+2x1000m. Lors d’une prépa cross court, l’accent est mis sur la VMA. Une séance type : 3x600m+17x400m.

Mercredi : 1h30 cool à … 85% VMA.

Jeudi : vitesse (voir mardi) ou, quand la course est proche, des diagonales ou des séries de 2 min VMA / 1 min récup.

Vendredi : des séries de 45 minutes.

Samedi : travail en côte. Ou des séries de 15x300m.

Dimanche : repos ou course.

Les marathoniens du groupe suivent le même entraînement sauf le lundi, où ils allongent la séance, et le samedi où ils font une sortie longue.

Alors, on s’y met ?

5 commentaires sur “Entraînement à la Kenyanne”


Posté par gilles Le 15 mars 2010 à 12:32

Il a sans doute oublié de te dire que chaque matin il fait du footing à allure très tranquille (endurance fondamentale). Sans cette allure de travail pas de niveau de forme qui tienne, ni de progrès sur du long terme. Même un coureur comme Hicham El Guerrouj (1500-5000m) suite à son echec aux JO d’Atlanta a été amené à réduire ses allures de footing. Après une série de tests passer en laboratoire, ils se sont rendus compte qu’il allait trop vite sur ses footings et n’aller pas assez sur la filiére « lipidique ». Alors sur les distances plus longues…. Toujours « dangereux » de ne mettre en avant que le travail de qualité, alors que la majorité du temps de pratique se fait à des allures tranquilles. Et cela est encore plus vrai chez les coureurs d »élite ». Par rapport au contenu des séances qu’il t’a donné, on relève tout de suite des incohérences. Par exemple la SL de 1h30 à 85% de sa VMA signifie qu’il fait 1h30 à l’allure qu’il n’est capable de tenir plus de 1h05…. En partant du principe qu’il commence sa séance par 30′ de footing cool, cela reviendrai à dire qu’il fait chaque semaine un semi à l’allure de son record… Ce type de semaine est surtout pas à reproduire par des coureurs ne s’entrainant pas au minimum 10 fois par semaine. Et encore, il y aurait pas mal d’ajustements et de dosage à effectuer…

Répondre


Posté par fredbros Le 15 mars 2010 à 13:29

@Gilles : j’ai oublié de préciser mais tu n’as pas manquer de le voir qu’il s’agissait de la partie « technique » de l’entraînement. Tes remarques sont comme d’habitude très pertinentes. Si j’ai l’occasion de rediscuter avec lui, je lui poserais les questions.

Répondre


    Posté par Bux Le 7 avril 2016 à 15:37

    Bonjour, Tu as été au Kenya ?


Posté par Bux Le 7 avril 2016 à 15:35

Bonjour, Je te remercie pour tes explications cela est très précis mais le matin à 6h00 ils doivent faire du fractionner.

Répondre


    Posté par Bux Le 7 avril 2016 à 15:36

    Mais est-ce possible que je puisse prendre contact avec toi ? Pour l’instant, je monte à 2 entrainements….mais je le demande si je fais bien ?


Laisser une réponse