Course à pied : Echauffement ou pas ?



 

attention-surchauffeJ’avoue qu’on m’a posé la question et j’ai aussi vu quelques articles ou messages de forums avec des propos qui laisseraient à penser que l’échauffement n’est pas nécessaire avant une séance d’entrainement. Les gens, qui tiennent ce genre de propos, détournent finalement la réalité. Soyez cartésien, les effets physiologiques de l’échauffement sont largement prouvés. Le corps s’adapte progressivement à l’effort, le coeur accélère et le débit sanguin aussi par le fait. Cela augmente le transport de l’oxygène et permet d’évacuer le gaz carbonique…

Ayant passé récemment mes examens d’entraineur de Judo, il est clair que si le jour de l’inspection en club je n’avais pas fait un échauffement adapté au début de la séance… je n’aurais sans doute pas eu mon certificat d’entraineur. Et c’est vrai que le postulat de base de toute séance d’entrainements est le suivant : Echauffement, travail spécifique, retour à la normale, étirements ou pas…(je ne reviendrai pas sur les étirements car on lit tout et son contraire…Personnellement je suis les recommandations de la personne qui connait le mieux mon corps : mon osthéopathe et il me dit d’en faire… donc je m’exécute !)

Afin de forger ma conviction sur ce point, j’ai analysé les courbes cardiaques et les sensations que je ressent en début d’entrainement. Pour moi, le démarrage est toujours assez difficile : respiration qui peine, coeur qui bat vite par rapport a l’état que je peux constater aux bouts de dix minutes. Le changement d’état est pour moi bouleversant et c’est souvent dans cette phase que le rythme cardiaque monte le plus haut en général.

Sur mes graphes de fréquence cardiaque, je vois clairement cette phase qui dure de 5 à 10 minutes et mes sensations confirment ces informations. Pourtant je suis loin de pousser la machine et je prévois bien une phase d’échauffement avec n’importe quelle séance.

Compte tenu de cette analyse et des sensations, il me semble infaisable de faire un travail plus poussé dans les 15 à 20 premières minutes…

Cependant il est tout à fait possible de « masquer » l’échauffement, c’est une pratique assez courante pour les jeunes publiques qui consistent à faire du travail spécifique et surtout ludique qui ne ressemble pas du tout à un échauffement classique… Je pense que les entraineurs qui proposeraient des séances sans échauffement auraient tendance à le pratiquer mais de manière masqué…

La phase d’échauffement n’est pas nommée mais elle existe toujours…

Laisser une réponse