Calculer sa VMA avec un garmin forerunner



 

Si vous comptez prochainement préparer une course de façon sérieuse avec un véritable plan d’entraînement, vous aurez besoin de déterminer votre VMA (oui encore un terme barbare). VMA signifie Vitesse Maximale Aérobie.

Je vous conseille de lire l’article sur l’aérobie et l’anaérobie pour bien comprendre ce qu’est l’aérobie.

Pour déterminer votre VMA, je vous propose de faire le test des 6 minutes. Pour cela, nous allons programmer un entrainement spécifique sur le garmin forerunner (voir le tutoriel pour la création d’un entrainement fractionné pour le garmin 305 ou pour le garmin 405).

L’entrainement va se découper en 3 parties :

  • un échauffement de 20 minutes (en footing)
  • le test des 6 minutes
  • un retour au calme d’au moins 5 minutes (en footing lent ou en marchant)

Pendant 6 minutes, vous devrez courir le plus vite possible mais sans atteindre le seuil anaérobie. En fonction, de votre niveau vous pourrez faire entre 1km200 et 3km.

Ensuite de retour à la maison, il vous suffit d’importer les données dans le Garmin Training Center et de consulter la vitesse moyenne de la partie 2 de votre entraînement.

Maintenant vous avez votre VMA….

8 commentaires sur “Calculer sa VMA avec un garmin forerunner”


Posté par Weber richard Le 4 août 2008 à 21:48

Exacte que la VMA peut être déterminée à partir d’un test d’allure sur 6 mn. Mais comme vous l’indiquez dans votre présentation, soit entre 1,2 km à 3 km, je vous rappelle qu’à ce jour, aucun athlète est parvenu a courir 3 km en 6 mn. Le record du monde du 3000 m est à plus de 7 mn. Sportivement. wr

Répondre


Posté par jacques Le 9 janvier 2010 à 0:00

J’aimerai rajouter aussi que personnellement j’ai eût du mal à faire 1200 m lors de mon 1er test de 6mn(je faisais 1050 m),mais j’avoue que j’étais fumeur et très peu entraîné.

Répondre


Posté par Aurel Le 30 septembre 2011 à 20:45

« Pendant 6 minutes, vous devrez courir le plus vite possible mais sans atteindre le seuil anaérobie » Comment dans ce cas atteindre sa VO2max (qui est la définition même du MA de VMA) ? Il me semble que VO2max > seuil anaérobie, donc VMA > vitesse seuil anaérobie.

Répondre


Posté par schopfer Le 1 octobre 2011 à 11:21

ça chipote quand même un peu là. Soyons indulgent, on à tous compris ce qu’il voulait dire…

Répondre


Posté par Aurel Le 1 octobre 2011 à 21:50

Ca chipote ??? Dans ce cas, pouvez-vous préciser ce que vous avez compris dans cette phrase: « Pendant 6 minutes, vous devrez courir le plus vite possible mais sans atteindre le seuil anaérobie » ? Courir 6 minutes en dessous du seuil anaérobie, et considérer la vitesse moyenne de ces 6 minutes comme sa VMA, ça ne me semble tout de même un sacré problème.

Répondre


Posté par schopfer Le 2 octobre 2011 à 16:22

La VMA est la vitesse maximal aérobie et non pas anaérobie. Donc un seuil. En voiture c’est pareille si la vitesse maximum autorisé c’est 110 km/h, et bien à 110km/h on est pas en excès de vitesse mais à 111km/h on l’est. Je pense que ce qu’il voulait dire c’est qu’il faut faire ce test à la limite de son anaérobie. Et non pas monté en anaérobie puis ralentir « donc récupérerez » puis repartir en anaérobie. Le mot VMA est la pour le dire Vitesse maximum Aérobie. Donc mathématiquement on ne devrait jamais passé en anérobie. Après moi mon but premier était de dire qu’il y a des personnes sympa qui écrivent des articles et des qu’il y a une erreur, PAF c’est le drame. Je m’arrête là je ne veux pas devenir l’avocat du diable……

Répondre


Posté par Aurel Le 2 octobre 2011 à 21:13

C’est là tout l’intérêt de ma remarque: beaucoup de gens croient à tord qu’en dessous de la VMA, le métabolisme anaérobie n’est pas sollicité, et en dessus, il commence à l’être. VMA signifie qu’on est au débit maximum du métabolisme aérobie, mais pas qu’on ne sollicite pas le métabolisme anaérobie. Et pour cause, le métabolisme anaérobie lactique est déjà fortement sollicité à VMA. Lors d’un test de 6 minutes à VMA, on relève des valeurs de lactate sanguin comprises (en gros) entre 5 et 10 mmol. Ce n’est donc pas anodin. Pour faire simple, ce sont d’ailleurs les sous-produits du métabolisme anaérobie lactique (essentiellement l’accumulation de protons, donc l’acidose métabolique) qui sont responsable de l’arrêt de l’exercice, lorsqu’on cherche à maintenir sa VMA le plus longtemps possible (temps limite à VMA). Il n’existe pas de limite clair (en terme de vitesse), ou on passe d’un métabolisme à l’autre: ils se chevauchent sur une large plage de vitesse. Convenez donc que ma remarque n’était pas du chipotage.

Répondre


Posté par Bruno Le 12 août 2015 à 11:00

Le 6′ est un demi cooper, sachant que le test cooper est de 12′ et celui-ci a été créé par les militaires et sert encore à l’heure ou j’écris ce texte comme base de référence pour connaître les qualités physiques et opérationnelles d’une unité militaire. Je peux vous en parler car j’étais CT1 EPS dans mon unité. Par contre pour évaluer un militaire, le « test cooper » se démarre à froid (sans échauffement) chose importante donc pourquoi réaliser un échauffement pour ce 6′ ? car sans cet échauffement, vous déterminez votre potentiel maxi et passez par les différentes phases : anaérobie alactique, puis lactique. Pour être plus précis, seul un test VMA sur piste de 400m avec cônes tous les 50m et juge avec sifflet,barème détermine votre VMA. Par expérience par rapport au cônes placés tous les 20m, il est plus difficile de régler son allure sur 20m en rapport au coup de sifflet que sur le 50m. Pour les plus fortunés, test sur tapis roulant avec prise de gouttes de sang à chaque palier.

Répondre


Laisser une réponse