Au bout de 800 mètres : le boss



 

Hier soir, j’étais comme nombre d’entre vous je suppose devant la retransmission des championnats du monde d’athlétisme de Londres. J’étais confiant et je voyais une belle soirée pour les français. J’ai vibré à chaque saut à la perche de Renaud Lavillenie, j’ai ragé à chaque fois que la barre tombait et j’ai exulté quand il passait. Un concours hors norme fait de rebondissement et de tactique.

Et puis il y a eu cette finale du 800 mètres, cet athlète unique qu’est Pierre Ambroisse Bosse, si atypique, si performant sur une distance tellement difficile. 2 tours de piste, une discipline entre le sprint et le fond, pleine de tactique, de bluff, d’accélération. Le maître de la discipline n’était pas là, le roi Rudisha, un coureur d’une grande classe, laissait la piste à quelques outsiders, PAB faisait partie des potentiels coureurs pouvant monter sur le podium.

Et il y a eu cette ligne droite opposée dans le dernier tour, PAB accélère et passe devant avant le dernier virage. Alors on se demande si il va tenir jusqu’au bout. A chaque foulée, on se dit que c’est une de plus qui le rapproche d’une victoire. Les secondes s’égrainent vers le titre mondial. Finalement il passera la ligne victorieux, presque surpris d’être en tête sur un coup de poker.

Il faut mesurer cet exploit, il n’y a jamais de médaille en 800 mètres pour les français, il y a eu seulement 11 médailles d’or aux championnats du monde d’athlétisme pour les français (dont 3 médailles sur les relais). Parmi ces français champion du monde, on retrouve des légendes de l’athlétisme : Marie-José Pérec, Stéphane Diagana ou Eunice Barber (dans 2 disciplines).

PAB avec sa verve unique, vient tout simplement de nous faire vivre un grand moment d’athlétisme et rentre directement au panthéon du sport français.

 

Photo d’illustration : Erik van Leeuwen (Wikipédia) sous Licence

Un commentaire sur “Au bout de 800 mètres : le boss”


Posté par SEApotek Le 26 août 2017 à 7:32

kapslar billigt, http://sverige-apotek.life/oncoemet.html , sälja malmö.

Répondre


Laisser une réponse