Retour sur les Adidas Supernova Riot 6



 

adidas_riot6_wanarun_700_003Une paire de Supernova Riot 4 et deux de Supernova Riot 5 plus tard je cours depuis quelques mois avec le dernier modèle de chez Adidas : la Supernova Riot 6 (chaussure de trail).

Voici donc un retour après un peu plus de 700 km parcourus sur tous types de terrains : des sentiers secs, humides, gras, enneigés dans les bois (mon terrain d’entraînement) mais également des sentiers vosgiens foulés lors de plusieurs sorties (dont une neigeuse et une autre pluvieuse !), 35km sur le Trail Urban de Lyon ou encore une demie Maxirace en mai dernier d’Annecy à Doussard. Pour cette dernière sortie les chaussures ont bien répondu présentes, par contre le trailer…

Fiche technique :

  • le trailer : 1m88 pour 79kg avec une légère pronation et un calcul récalcitrant…
  • les chaussures
    • poids : 330gr en pointure 45 1/3
    • Traxion et revêtement Continental pour une meilleure adhérence
    • Adiwear pour une amélioration de la durabilité “en garantissant une grande résistance à l’abrasion”
    • un mesh aéré pour une parfaite respirabilité
    • une languette au talon pour faciliter l’enfilage (jamais utilisée !)

Le premier point positif est le confort que j’avais déjà pu constater sur les modèles précédents et notamment la Riot 5. Pas d’ampoules aux talons comme cela avait été le cas avec ma première paire de Riot 5. La Riot 6 semble moins “raide”. Les pieds sont bien préservés même après une sortie de plusieurs heures.

Le deuxième point plus que positif est le mesh. La chaussure évacue parfaitement et rapidement l’eau. J’ai pu le constater lors d’une sortie vosgienne de 40km courue en grande partie sous des trombes d’eau et dans de nombreux petits ruisseaux. On est très vite “au sec” !

Côté adhérence la Riot 6 inspire confiance. La semelle Continental, qui n’a plus à faire ses preuves, permet d’appréhender les pierres glissantes avec sérénité. Sur ce modèle Adidas annonce un grip amélioré de 30%. Là également j’ai pu l’expérimenter lors de mes sorties vosgiennes.

Pour être honnête j’ai toujours du mal à ressentir/décrire l’amorti d’une chaussure. Je rassure toutefois, je saurais tout de même faire la différence entre une paire de tongs et une paire de Hoka. La Riot 6 fait bien le job. Elle passe partout, sans gêne aucune.

Coté amélioration, la languette, quoique bien rembourrée, mériterait d’être un peu plus haute.

Enfin, pour ma part, le gros point négatif de ces chaussures revient aux lacets. Malgré le double nœud je suis régulièrement obligé de relacer. Les lacets se desserrent systématiquement sur terrain sec comme sur terrain humide.

Globalement, et en conclusion, je recommande vivement ces Riot 6, Adidas m’ayant convaincu depuis maintenant plusieurs année.

Vous trouverez dans la galerie ci-dessous des photos prises lors du déballage et des photos prises après 700km.

Un dernier mot pour signaler qu’IRUN propose ce modèle à 84,60 euros (au lieu de 125 euros et après les 10% de remise supplémentaire) et encore disponible dans de nombreuses pointures.

Courrez-y !

2 commentaires sur “Retour sur les Adidas Supernova Riot 6”


Posté par Sylvain Le 3 septembre 2015 à 21:13

Bonsoir, sont elles fiables par temps pluvieux et humides? Je dois participer à la diagonale des fous et j hésites a les prendre pour le premier tronçon. Souvent boueux, pluvieux, et rocailleux. Et l amorti fait t’il son boulot surtout sur l avant pied dans les descentes . Je cours avec les Brooks sur terrain sec et elles sont au top aussi bien en terme d amorti que de dynamisme. Les Riot serait plus destiné à courir sous la pluie. J ai essayé les ultra raptor, bonne accroche mais le talon et trop haut et le dynamisme est proche de zéro. La Riot serait éventuellement un bon compromis, merci pour ta réponse.

Répondre


    Posté par Zelda Le 13 mai 2016 à 20:09

    Seul point négatif : très mauvais maintien du pied, j’ai manqué plusieurs fois de me fouler la cheville, et aucun renfort sur les côtés donc le pied se barre dans tous les sens


Laisser une réponse