Monster iSport Superslim : le test



 

Monster-iSport-Superslim-test-3Courir en musique : c’est un choix, une habitude, une motivation supplémentaire, un moment de tranquillité, d’isolement. Au delà de la musique, vous pouvez aussi écouter des podcasts ou des émissions de radio. Selon moi, les écouteurs doivent se laisser oublier, ne pas bouger dans tous les sens,… Évidemment la qualité d’écoute est primordiale. Sur ce point, je ne pense pas avoir une oreille de qualité, j’entends très bien d’après mes derniers tests auditifs mais j’avoue que juger de la qualité des aiguës et des graves me parait compliqué. Ce test sera donc tout à fait subjectif. Un des nos lecteurs nous a fait la remarque l’autre jour et je suis assez d’accord : il s’agit d’impressions complétement subjectives et non pas de tests. On peut tout à fait jouer sur les mots.

Effectivement, si on voulait vraiment faire des tests, il nous faudrait du matériel pour calculer des paramètres sur les qualités d’élasticité d’une semelle ou de l’imperméabilité d’une veste. Généralement nous essayons de faire de notre mieux et de proposer l’avis d’un coureur du peloton, peut être loin d’un coureur de niveau international mais plus proches de monsieur tout le monde.

Pour ce casque, je me fie donc à mon expérience en la matière. J’ai une préférence pour les gros casques car bien souvent je ne supporte pas les casques intra-auriculaires. Dans le cas du Monster iSport Superslim. Tout s’est passé pour le mieux même sur une sortie de plusieurs heures (en vélo cette fois). En course, le casque reste bien en place, pas de long fil qui pend. En ce qui me concerne le fil aurait pu être un peu plus court mais ce n’est pas gênant. L’oreillette est ergonomique.  D’ailleurs dans la boite, vous pourrez trouver différentes modules morphologiques à insérer dans vos oreilles.

Pas de souci d’installation, on charge la mini-batterie via un câble micro-USB. L’autonomie annoncée n’est que de 5 heures. Élément vérifié sur une longue sortie en vélo (plus de 4 heures) et coup de chance à quelques minutes de l’arrivée, je n’avais plus de son mais je l’avais un peu utilisé la veille.

Au niveau de la qualité du son, je n’ai rien à redire. J’écoute principalement des podcasts sur mon téléphone ou de la musique (de tous types) sur Spotify. Par contre, je suis bien incapable de juger des qualités des basses et des aiguës… Il m’arrive d’écouter du rock, de la pop mais aussi du classique. Je n’ai pas détécté de saturation des graves ou des aiguës.

Ce casque est vraiment adapté à la pratique sportive et se laisse oublier. La qualité du son est bonne et il permet d’être totalement libre de ses mouvements. L’autonomie est conforme à celle annoncée par la constructeur, on pourrait penser que c’est un peu juste mais pour ma part dans tous les cas c’était suffisant. Forcément plus d’autonomie demande plus de batteries et pour limiter le poids il faut limiter la taille de la batterie… l’équation est complexe.

Autre bémol, le prix de 149 Euros est un véritable investissement… mais cela se justifie avec la miniaturisation du produit et la qualité de fabrication.

Laisser une réponse