J’aime le Lyon Urban Trail !



 

J’aime la ville de Lyon, j’aime le trail donc j’aime le Lyon Urban Trail. CQFD !

Certes l’équation est un peu simpliste et les puristes me diront que le mariage trail et urbain est une formule bizarre, voire étrange. Alors je répondrai : “prenez au moins une fois le départ du LUT (Lyon Urban Trail) et je suis persuadé que votre regard changera”. Et pour ceux qui ne connaissent la ville de Lyon que par le tunnel de fourvière au moment de la migration estivale vers le sud : prenez le temps de vous arrêter, cette ville est magnifique.

Dimanche c’était ma troisième participation à cet événement unique dans le monde de la course à pied. Et je n’étais pas seul ; nous étions près de 8 000 à venir affronter le relief si particulier de la ville de Lyon. Ce trail urbain est tout sauf une promenade en ville. Sur le 36km (1600 m D+ et 6 000 marches à monter ou à descendre) les relances sont permanentes. On ne s’ennuie pas une seconde. A peine quelques portions de plat sur les quais de Saône pour remettre d’aplomb les cuisses mises à rude épreuve par les montées, escaliers…proposés par l’organisation. Organisation que je tiens à féliciter pour l’organisation ! L’équipe d’Extra l’Agence (La SaintéLyon, Le Grand Trail du Saint-Jacques…) fait du super boulot.

Après une fin d’année 2013 très compliquée (opération sous le pied pour ôter un grain de beauté en septembre, nouvelle crise de colique néphrétique en décembre nécessitante un passage sur le billard en urgence) et de longues semaines pour retrouver une forme acceptable, cette 7ème édition du Lyon Urban Trail faisait office de test. Il en ressort que le test est plutôt concluant : je termine l’épreuve du 36km et 3h51’04” (3h50’04” en 2013 !). Les sensations furent bonnes tout au long du parcours. Je ressens toutefois encore une petite douleur sacro-illiaque mais une ou deux séances chez l’ostéophate devraient faire l’affaire. Reste maintenant à accentuer les entraînements, à refaire quelques sorties dans les montagnes vosgiennes toutes proches avec les copains du WTL pour affronter l’un des gros morceaux de la saison : la Maxi Race fin mai (XL-Race, grand tour de 87km en 2 jours avec 5300m D+). Il y aura sans doute un autre gros morceau durant l’été mais j’attends de voir comment je ressors de la Maxi-Race pour me décider.

Je terminerai ces quelques lignes sur mon week-end lyonnais en vous signalant que le 1er LUT By Night se déroulera le 8 novembre 2014 (24 et 13km).

Je profite également de cet espace pour souhaiter un prompt rétablissement à Pomme et remercier Marine pour son accueil 🙂

Les résultats.

Laisser une réponse