Boissons Duo Tonic : le test



 

Pboissons-duo-tonic-le-testas toujours simple de trouver le bon protocole pour tester au mieux une solution d’alimentation, mais pour être un minimum sérieux, j’essaye de faire en sorte de trouver les conditions les plus logiques. Cette fois-ci il s’agit des produits de la marque Duo Tonic. Des produits simples et bien conçues (par des français). Des bouteilles doseuses faciles à utiliser. J’aurais une gamme complète : fruits rouges pour avant la course, citron pendant la course et chocolat à mixer avec du lait pour la phase de récupération. L’événement est tout trouvé puisqu’il s’agit du trail des lumières : 32 km et 800 D+.

Avant la course

Le protocole conseille de boire une litre de préparation par jour pour les deux jours qui précède la course. Ayant toujours une gourde de 500 ml sur mon bureau au travail pour boire régulièrement, je la remplis avec la solution et 500 ml d’eau. Le dosage est simple : la bouteille est graduée, pas besoin d’outil de mesure. J’aime beaucoup le goût des fruits rouges, la solution de malto passe vraiment bien. On dirait un sirop à l’eau en moins sucré. c’est plaisant à boire (surtout quand on boit toujours de l’eau). Il y a quelques années, quand j’ai testé pour la première fois une cure de malto avant la course, les solutions en poudre n’était pas si abouti et la dilution n’était pas aussi simple. Cela donnait parfois une texture un peu sablonneuse / farineuse (pas facile à décrire).

Pendant la course

J’avais préparé deux flasques de 500 ml de boisson isotonique au citron en plus des 2 litres d’eau de ma poche d’eau, je tablais sur 4 heures de course environ. La protocole propose de boire 500 ml par heure de course. Mais j’avais également quelques pâtes de fruits et des barres de céréales. J’ai bu effectivement une flasque de 500 ml toutes les 2 heures. Après 3 heures de course, il n’y avait que la boisson isotonique ou l’eau qui passait, j’avoue que je n’avais plus envie de manger de sucre à ce moment là et pourtant la boisson passait très bien. J’ai alterné eau et boisson isotonique jusqu’à la fin. Forcément on finit toujours fatigué mais j’étais mieux que d’habitude : il m’arrive d’avoir le muscle masséter légèrement bloqué en fin de course. Cela n’a pas été le cas.

Après la course

Direct en rentrant de la course, j’ai pris un grand verre de lait avec la solution au chocolat pour la récupération. Bon j’avoue que c’est loin de mon petit chocolat chaud Van Houten du samedi matin quand je déjeune tranquillement avec les enfants mais ça se boit bien et étrangement juste après l’effort alors que je me tournerais plus naturellement vers de l’eau. Le lait passe bien.

En conclusion, je suis complétement satisfait des 3 produits, je suis plutôt bien sorti de ce trail et j’ai bien récupéré dans les 2 jours qui ont suivi. Au niveau goût, ça passe très bien. Les bouteilles sont simples à utiliser, la cible est claire avec la dénomination : avant / pendant / après. Autres Elles portent le label Sport Protect et en plus, le célèbre Kilian Jornet les utilise… Si cela ne finit pas de vous convaincre…

Laisser une réponse