Diététique – la méthode acide base


 

Dans mon récent article sur le régime paléolithique, j’avais évoqué la méthode acide base, mise au point – cocorico, il est Français – par le docteur Hervé Grosgogeat (http://www.methodeacidebase.com). Comme promis, en voici les grands principes.

Si vous avez suivi une scolarité vous ayant mené au moins en 3e, vous avez sans doute entendu parler du pH, l’unité de mesure de l’acidité d’un liquide. pH = 7 le liquide est dit neutre, pH < 7 le liquide est acide, pH > 7 le liquide est basique. Nos fluides corporels, en particulier le sang, ont, pour la plupart, de façon naturelle, un pH légèrement supérieur à 7, ils sont donc basiques et doivent logiquement le rester pour assurer un bon fonctionnement de l’organisme.

Vous savez – programme de 5e – que notre alimentation fournit à l’organisme son carburant et un certain nombre de déchets. Une alimentation trop acide va donc tendre à faire baisser le pH de notre corps. Ce dernier, merveilleuse machine, possède cependant des mécanismes d’auto-défense et va puiser dans ses réserves des éléments basiques afin de maintenir le pH au-dessus de 7. Jusque là rien d’anormal. Sauf que, si l’alimentation est réellement trop acide, le corps va non pas puiser dans ses réserves basiques mais les épuiser et engendrer, insidieusement, fatigue, douleurs articulaires, stress, vieillissement prématuré … Insidieusement, un peu comme le cholestérol vs l’infarctus, on ne s’en rend pas compte et puis un jour on a toujours mal aux genoux en courant …

Il importe donc, pour rester dans une forme optimale et espérer continuer à réaliser de superbes performances en course à pied, consommer une alimentation équilibrée suivant le ratio 70% d’éléments basiques / 30% d’éléments acides (c’est le docteur Grosgogeat qui le dit).

Le déséquilibre acide / base est l’un des maux de notre civilisation moderne car savez-vous d’où provient l’acidité ? De l’alimentation bien entendu, j’y reviens tout de suite mais aussi du manque d’activité physique. Si vous êtes sur ce site, vous possédez déjà un précieux avantage sur vos contemporains. Ne reste plus qu’à surveiller votre alimentation.

Les aliments acides ne sont pas les aliments au « goût acide » ou amer (comme le citron) mais les aliments raffinés – produits de notre consommation de masse – les aliments trop riches en glucides tels que les céréales, les viandes, les produits laitiers hors le lait, les huiles végétales raffinées, les boissons sucrées etc etc etc

Les aliments basiques sont les fruits, les légumes (tous ou presque), les amandes, les légumes orientaux, les épices … On rejoint bien les composantes du régime paléolithique évoqué il y a quelques temps.

Qu’on se comprenne bien, je l’ai déjà dit, mais on ne sait jamais : il ne faut pas se priver totalement des éléments acides car ils peuvent être sources par ailleurs de nutriments indispensables à la vie, mais les équilibrer systématiquement au cours d’un repas dans le ratio 30% avec 70% d’aliments basiques. Par exemple, associer les légumineuses (acides) avec un légume.

4 commentaires sur “Diététique – la méthode acide base”


Posté par RunOnline Le 1 juin 2010 à 22:03

J’aime bien quand tu me rappelles les cours de 3ème et de 5ème d’autant qu’à l’époque, j’étais déjà nul en science… C’est vrai qu’au quotidien, on a tendance à ne suffisament tenir compte de ce rapport 70/30. Encore des articles sur la nutrition, j’adore ++++

Répondre


Posté par Angie Le 29 juin 2010 à 9:23

Bonjour, Je lis actuellement le livre que j’ai pu découvrir grâce à vous. Étant atteinte d’une RCH et adepte de course à pied et autres sport je recherche toujours une solution pour essayer d’endormir cette maladie qui parfois m’empêche d’aller m’entraîner. Ce livre est très intéressant pour les curieux de la diététique et de la recherche d’un bien être physique!

Répondre


Posté par Nicolas Le 28 octobre 2010 à 11:05

Depuis quand les viandes sont des aliments raffinés voire des elements trop riches en glucides? il doit y avoir erreur

Répondre


Posté par 10 bonnes raisons de manger de la patate douce Le 22 mars 2011 à 3:01

[…] jolie couleur rose) 3/ Parce que c’est un féculent sans gluten 4/ Parce que c’est un aliment basique 5/ Parce que c’est un glucide complexe qui apporte de l’énergie en continu (je suis […]

Répondre


Laisser une réponse