Ceci n’est pas une paire de chaussures minimalistes !



 

Je dois avouer que je regarde, depuis quelques mois maintenant, l’arrivée de la “mode” minimaliste de loin, voire de très loin (même si je troque chaque été mes chaussures de ville contre une bonne paire de tongs !).

Pensez donc, après plusieurs années passées sur le bitume je suis tombé dans le trail il y a un peu plus d’un an maintenant. Et là vous me répondrez : pas de problème, on trouve désormais des chausssures minimalistes pour pratiquer le trail ! En effet tous les fabricants se sont engouffrés dans la brèche. Pour répondre à une réelle demande, à de réels besoins ou bien par pure stratégie marketing ? Je ne saurais vous répondre…

J’ai pu découvrir, par exemple,  il y a quelques jours à Verbier sur le stand Columbia, la Ravenous lite.

(photo – Equipe Wanarun – Verbier – Juillet 2011)

Je ne suis pas certain que cette chaussure laisse mes pieds (et mes chevilles) frais et dispos après pratiquement 14 heures à crapahuter par monts et par vaux (avec l’accent, c’est plus réaliste) dans les montagnes suisses.

Je vous l’accorde, je suis un tout petit peu de mauvaise fois. Comme on me l’a expliqué, ce modèle n’est pas destiné à se lancer sur une épreuve de plus de 4 000m de dénivelé positif avec des descentes pleines de vilains cailloux. Non ce modèle est plutôt destiné au trailer qui souhaite faire une sortie dynamique, sur une courte distance et se faire un réel plaisir pour être au plus proches des éléments (du sol en fait).
Pour ma part je les détournerai bien en street shoes !

Je lis également, ici ou là, que tel grand magazine, spécialiste de la course à pied qui a pignon sur kiosque, a son spécialiste minimalisme ou que tel site web a son consultant, minimalisme bien sûr. Attention ce n’est pas le consultant qui est minimaliste, hein, pas de méprise ! Wouha, consultant minimalisme, ça doit le faire sur une carte de visite…
Mais pourquoi pas, après tout, sur Wanarun aussi le minimalisme a sa place et est souvent évoqué.

Je dois toutefois faire une révélation et j’ai bien peur de décevoir les nouveaux spécialistes ou récents  consultants gourous en minimalisme.

En effet lors d’une visite au Centre Pompidou-Metz mon sang n’a fait qu’un tour lorsque je suis tombé nez à nez avec le tableau “Le modèle rouge” (1935) de René Magritte. Une seule question m’est venue à l’esprit : et si c’était Magritte LE spécialiste du minimalisme ?!?!


(photo – Equipe Wanarun – Centre Pompidou Metz – octobre 2010)

Dans ce tableau Magritte voulait nous faire ressentir que l’union d’un pied humain et d’un soulier de cuir relève d’une coutume monstrueuse.

6 commentaires sur “Ceci n’est pas une paire de chaussures minimalistes !”


Posté par Daniel Le 13 juillet 2011 à 13:21

Cela s’appelle des chaussures en peau de pied !!… Look minimaliste soit, mais discutable 😉 Tout comme toi, Vincent, je suis un peu agacé si l’on veut réduire le minimalisme à une mode ! Personnellement, je ne le vis pas comme ça, ou alors depuis tellement longtemps que la mode me passe du coup au dessus de la tête ! C’est un courant qui se justifie, son développement est évident, et bien sur cela fait l’objet d’un marché… A chacun de faire la part des choses : l’intérêt sur le plan de l’équilibre corporel d’un côté (et le bénéfice que chacun peut en tirer selon ses choix) et les campagnes technico-commerciales de l’autre (pas forcément négatives d’ailleurs…) C’est là justement qu’à mon avis, les « testeurs » et tous ceux qui peuvent à la fois argumenter un choix de mode de course et informer sur un matériel adapté sont utiles…

Répondre


Posté par Laurent Le 13 juillet 2011 à 20:51

J’adore ! Comme si les chaussures étaient l’œuvre d’un puissant lobbying ! Peut être est-il agréable de courir pieds nus où avec une crèpe en guise de semelle histoire de retrouver quelques sensations primitives génétiquement encrées au plus profond de nous. Mais qu’on ne me dise pas que toute pratique sportive peut s’entendre sans protections plantaires. Faire un trail sans chaussures adaptées, enquiller des montées, des descentes, des cailloux, de la roche, des racines sans semelles, sans renforts, sans amortis. Effectivement ce n’est peut être pas le type de chaussure qui est minimaliste. Professeur minimaliste…. J’adore

Répondre


Posté par fred0 Le 13 juillet 2011 à 21:18

En même temps les spécialistes que tu cites sont une seule et même personne qui officiait il y a peu ici même! Les titres qu’il se donne sont à prendre avec humour, je crois qu’il est avant tout un passioné!

Répondre


Posté par Salem Le 15 juillet 2011 à 18:07

Tu sera intéressé par l’article du magazine ZATOPEK N°15 de juillet 2010 intitulé « les enfants de Bikila » qui traite du barefoot-isme / minimalisme. Article également illustré par une vue du tableau de Magritte, l’inventeur des Five fingers montantes…. 😉 sportivement,

Répondre


Posté par Vincent Le 15 juillet 2011 à 18:13

(vincent) : Salem, si tu as cet article je serais intéressé pour le recevoir. Si tu peux éventuellement me l’envoyer : vincent@wanarun.net Sportivement !

Répondre


Posté par julie Le 18 juillet 2011 à 22:26

bah dis donc…. c’est chouette de lire ça !!! merci professeur Vincent lol

Répondre


Laisser une réponse