Asics et le minimaliste : la nouvelle gamme 33



 

Est-ce que finalement « minimaliste » ne serait pas le mot à la mode dans les nouvelles collections de running ?

ASICS réagit à la mode en sortant la Gamme 33 composée de 3 modèles : HYPER-33, VOLT-33 et EXCEL-33.

Mais pourquoi 33 ? 33 c’est le nombre d’articulations qui composent le pied. Effectivement 33 c’est un chiffre énorme quand on y pense. Nos pieds sont des formidable machines, qui nous permettent de marcher, courir, nager ou tout simplement tenir debout.

ASICS a clairement réduit les tailles des semelles. Mais finalement, on se retrouve avec des modèles qui sont très proches des modèles qu’on appelait Race ou course, il y a quelques années. D’ailleurs l’adidas adizero adios (la chaussure d’Heile Gebreselassie) n’a jamais été commercialisé sous la forme d’une modèle minimaliste mais un modèle course.

On retrouve les technologies qui ont fait le succès des modèles ASICS : le GEL ou l’AHAR.

D’autre part, ASICS publie un article avec lequel je suis entièrement d’accord et j’invite tous les coureurs à le lire.

Alors finalement arrêtons le débat minimalisme ou pas. Nous sommes tous morphologiquement différents, je ne peux croire que les milliers d’ingénieurs qui travaillent depuis des dizaines d’années sur les chaussures avec lesquelles nous courront chaque jour, nous veulent du mal. J’ai déjà rencontré ces équipes et je peux vous dire que ce qui les anime c’est de créer les meilleurs chaussures possibles.

Donc je nommerai ces nouveaux modèles, des modèles légers avec une semelle quasiment plate. Ces modèles seront chez les spécialistes running à partir du mois de décembre.

3 commentaires sur “Asics et le minimaliste : la nouvelle gamme 33”


Posté par Aurel Le 18 novembre 2011 à 12:34

Excellentes nouvelles ! « je ne peux croire que les milliers d’ingénieurs qui travaillent depuis des dizaines d’années sur les chaussures avec lesquelles nous courront chaque jour, nous veulent du mal. » -> Je pense pour ma part que les ingénieurs bossent sur des concepts dont ils n’ont pas les moyens de vérifier l’efficacité ni l’innocuité autrement que par des tests d’usage (ils distribuent des paires de chaussures à des coureurs pour qu’ils les testent, et donnent leur impressions). En revanche, ils font (parfois) des tests sur les matériaux (pour valider leur résistance à l’usure, par exemple). Mais au final, la décision de valider tel ou tel modèle (prototype) pour qu’il parte en production ne revient pas aux ingénieurs, mais au chef de marché (qui coordonne les différents chefs de produit œuvrant pour la marque). Il prend en compte les contraintes économiques (le coût de revient de la chaussures, par rapport à son prix de vente en magasin), le positionnement du modèle dans la gamme, le design, l’étude marketing, … Et à l’arrivée, le développement technique de la chaussure n’a pour but que d’apporter une plus-value marketing, qui va décider le client à acheter ce modèle plutôt qu’un autre. Donc même si les ingénieurs ne nous veulent pas de mal, il n’est pas exclu que des produits qui sortent sur le marché … nous fassent mal finalement.

Répondre


Posté par MANCEAU Le 17 décembre 2011 à 10:00

Asics sont les premiers à surenchèrir les prix sur leurs chaussures. On ne me fera pas croire qu’il faut porter des chaussures à 160 € pour bien courir. Plutôt que d’investir dans des chaussures excessivement chère, mieux vaut investir du temps dans des exercices techniques qui améliorent la foulée, protégent des blessures et renforcent à terme le plaisir de courir. C’est quand même plus agréable de courir léger que de courir avec des « sabots » (au-dessus de 300 g, c’est un sabot).

Répondre


Posté par Tout savoir sur la gamme 33 d’ASICS Le 29 janvier 2012 à 18:00

[…] novembre dernier, nous vous avons présenté la nouvelle gamme 33 d’ASICS. Cette tout nouvelle gamme ASICS va bientôt arriver chez les différents revendeurs. En attendant […]

Répondre


Laisser une réponse