Adidas Terrex Agravic : le test



 

Vous étiez nombreux à apprécier la Supernova Riot, bien sûr je parle au passé car la dernière version de ce modèle apprécié des traileurs à eu un accueil mitigé. Si certains ont été déçu par la marque aux 3 bandes, elle n’a pas laissé les traileurs sans solution en effet la marque travaillait en parallèle sur une autre gamme plus complète et plus outdoor pour marquer une séparation franche entre les modèles route et Trail.

En effet, les différences entre une Supernova Riot et une Supernova étaient énormes et il était assez discutable que les deux modèles aient un nom aussi proche. Adidas a décidé de capitaliser sur sa gamme outdoor : Terrex pour proposer une gamme Trail contenant le meilleur des 2 mondes.

Aucun doute, ceux qui ont apprécié la Supernova Riot jusqu’à la version 5 devraient se retrouver largement dans le modèle Terrex Agravic. On retrouve une grande partie des marqueurs de la Riot : une excellente accroche avec une semelle d’usure fabriquée en collaboration Continental, un chaussant assez fin comme souvent dans les modèles adidas, un bon maintien de la cheville qui monte un peu plus haut.

Et on retrouve quelques petites nouveautés qui sauront se faire apprécier : l’amorti est complété partiellement par la fameuse semelle partielle Boost, un mesh encore plus solide qui vient de l’outdoor mais peut être un peu plus lourd, une languette originale qui semble plus solide dans une matière qui ressemble à du Néoprène, un laçage plus étendu qui vient maintenir aussi l’avant du pied.

Une chaussure pleine de technicité qui se laisse apprécier tout comme son ainée dans les chemins techniques et qui se laisse oublier dans les parties plus roulantes. Les amateurs de Riot devraient trouver leur compte, seul petit bémol : elle me semble légèrement plus fine que leurs modèles précédents. Les habitués de la marque adidas diront que c’est un des marqueurs récurrents de la marque aux 3 bandes : leurs modèles sont , en général, plus adaptés aux pieds fins.

Laisser une réponse